Browsing Category

Lifestyle

Lifestyle

Le Touquet, je t’ai mal jugée

Le Touquet – Paris Plage, j’en entends parler depuis des années comme d’une ville tape-à-l’œil et prétentieuse. Jolie mais agaçante, à visiter mais pas trop quand même. Située dans le Pas-de-Calais, le Touquet n’est pas si loin de chez moi. Clairement, j’avais envie d’y aller, une fois… mais je ne pensais pas avoir forcément envie d’y retourner.

Venue à vélo depuis Hardelot en mode #teamsansvoiture, j’ai pu tout de suite profiter de la face plus nature du Touquet (et de la ville toute proche d’Etaples), avec beaucoup de forêts aux abords de la ville, de verdure, qui donnent envie de planter sa tente pour y passer la nuit.

Nous arrivons ensuite vers le centre de la ville du Touquet, et là, c’est l’architecture qui m’en met plein les yeux. Il y a ici de quoi faire plaisir aux amateurs de belles façades, de belles maisons. Il y a même la « villa Macron », avec des policiers en surveillance… j’y vois une femme qui ressemble étrangement à notre première dame, mais je n’ose pas regarder avec insistance. Je ne saurais jamais si c’était elle. Mais ce n’est pas si important de toute façon.

Nous voilà dans les rues commerçantes du Touquet. Un petit Paris en bord de mer. Il y a là quelque chose d’atypique, on se croirait quelque part entre la Bretagne et l’Angleterre, avec des boutiques prestigieuses et d’autres plus classiques.

Une pause s’impose pour le repas au restaurant Touk Touk au Touquet, un restaurant à la décoration un peu exotique et colorée. On se régale du plat, mais c’est surtout le dessert que je vous recommande avec une pavlova bien fournie. Je vois des touristes et locaux passer. Look chemise, petit pull, bien propre sur soi. Oui, c’est vrai, le Touquet, ce n’est pas « n’importe où ». Mais j’aime bien, ça change. Je regarde ça d’un œil externe, mi-amusée, mi-envieuse de cette « classe » à laquelle je n’appartiens pas. Celle des parisiens avec résidence secondaire.

Nous reprenons nos vélos jusqu’à la Baie de la Canche tout à côté et je suis charmée. Elle est belle, cette baie, juste à côté de la ville ! Les dunes, les bateaux échoués, et les phoques tout au loin. Le temps manque, mais je sais que je pourrais m’y promener des heures.

Le lendemain, nous irons encore plus à la rencontre de la mer avec le musée de la mer Maréis à Etaples (juste à côté, là où on peut trouver la gare Etaples Le Touquet). Le musée Maréis est souvent considéré comme un « petit Nausicaa » (je le pensais aussi) mais il n’en est rien ! En effet, le musée Maréis permet vraiment d’appréhender ce qu’est le métier de marin-pêcheur aujourd’hui, car pas mal d’habitants vivent encore de la pêche dans le coin.

J’ai beaucoup aimé cette visite car elle permet de comprendre comment est formé un marin-pêcheur, quelles sont les normes de pêche, les outils, les espèces pêchées… J’y ai appris beaucoup de choses et c’est une visite que je recommande en famille ou entre amis.

Vous l’aurez compris, j’avais envie de découvrir le Touquet à vélo par curiosité, et je ne pensais pas autant aimer. Oui, le Touquet est un peu huppée. Mais finalement, quand on sort des rues commerçantes, c’est une belle ville comme la Côte d’Opale en regorge avec de belles maisons, la plage, des dunes, la baie, les phoques… Et si je ne devais vous donner qu’un conseil si vous songez à visiter le Touquet en une journée, ce serait : allez-y, mais sans vous presser ! Se limiter aux rues commerçantes et à la plage du Touquet, c’est passer à côté de tout le charme de la ville alors ne faites pas cette erreur.

Que faire en une journée au Touquet ?

  1. Se perdre dans les ruelles pour admirer les villas d’époque
  2. Faire du lèche-vitrine dans les rues commerçantes (rue Saint-Jean et autour)
  3. Faire un tour au marché couvert
  4. Passer quelques heures dans les dunes ou à observer les phoques à la baie de Canche
  5. Faire un petit tour sur la plage

Merci à l’office du tourisme du Pas-de-Calais pour l’organisation de ce voyage

Rendez-vous sur Hellocoton !
Lifestyle

Week-end à Saint-Martin Vésubie, la petite Suisse niçoise

Le soleil, le bleu azur de la mer, le laurier rose et les paillettes. Pour certains, la Côte d’Azur se résume à ça. De passage à Nice, c’est vrai que j’avais envie de ces images clichés. De profiter du soleil, nager avec les poissons, déguster une bonne glace… mais j’avais aussi envie de profiter de la montagne tout près. Car oui, la montagne se trouve à une heure de route de Nice, et ça, c’est juste une chance formidable. Du coup, pour le RDV En France Aussi du mois sur le thème « Sommets » organisé par Pauline du blog Petites Evasions Grandes Aventures et Sylvie du blog Le coin des Voyageurs, j’ai eu envie de vous emmener en montagne sur la Côte d’Azur.

Où aller en montagne en bus depuis Nice ?

Pour aller en montagne depuis Nice, il est possible d’emprunter le Randobus, un bus avec plusieurs lignes pour aller sans voiture dans la vallée de la Tinée, de la Vésubie, du Cians ou du Gordalesque pour 5 euros.

Après réflexion, mon choix s’est porté sur Saint-Martin Vésubie, souvent surnommée « la petite Suisse niçoise », en raison de son climat frais et de ses beaux paysages naturels. Sur place, c’est vrai que Saint-Martin Vésubie a du charme, même si je n’ai pu en prendre que quelques photos (avec Kaouthare de Touristissimo qui m’accompagnait, on a fait pas mal d’activités). Les ruelles sont tranquilles (et pas mal de restaurants fermés le dimanche soir malheureusement), avec de petites boutiques, c’est très paisible.

Surtout, le village de Saint-Martin Vésubie est situé à l’entrée du Parc du Mercantour et une navette gratuite permet d’aller au Boréon ou à la Madone de Fenestre, terrain de randonnées de différents niveaux. C’était vraiment ce que je recherchais, un petit coin de paradis dans les montagnes, ni trop isolé, ni trop éloigné de Nice. Un autre atout de Saint-Martin Vésubie : c’est une station très touristique, surtout l’hiver, qui comporte plusieurs points d’intérêts à visiter si vous passez deux jours sur place.

Que faire à Saint-Martin Vésubie ?

Randonner au cœur du parc national du Mercantour

Si vous cherchez une randonnée à la mi-journée depuis Saint-Martin Vésubie et que vous aimez les animaux, optez pour le Col de Fenestre. Cette randonnée nous a été conseillée à plusieurs reprises pour leur proximité. Marmottes, chamois, bouquetins, rapaces sont souvent au rendez-vous.

Accompagnées de Christian Lorenzetti, nous sommes donc parties du refuge de la Madone de Fenestre. La montée est un peu raide, mais elle se fait sans mal en prenant son temps. Première pause, nous apercevons une vue qui me fera regretter de ne pas avoir d’objectif de photographie animalière : une marmotte sur son rocher, avec un chamois juste derrière elle, regardant tous deux vers l’horizon. Vous pouvez avoir un aperçu un peu dégueu’ la photo en dessous, en vrai c’était beaucoup mieux.

Par la suite, nous croiserons d’autres marmottes et quelques chamois, c’est la première fois que j’en vois d’aussi près et je suis émerveillée. Le paysage aussi est beau et ressourçant. Par manque de temps, nous nous arrêterons au Lac de Fenestre mais je n’ai pas regretté d’avoir choisi cette randonnée, pour tous les animaux que nous avons croisé. Attention, la descente peut être rude pour les chevilles / genoux car il y a beaucoup de cailloux.

Visiter le parc Alpha, au Boréon

A l’origine, le parc Alpha a été pensé comme un centre pédagogique pour réconcilier les hommes avec le loup, et pour faire face aux inquiétudes soulevées par la réintroduction du loup dans le Parc du Mercantour. Plusieurs salles de scénographie permettent ainsi de comprendre le rapport au loup de différents points de vue : celui du berger, du louvetier, de la nouvelle génération…

On peut aussi y voir évoluer trois meutes en semi-liberté, avec des loups du Canada ou encore d’Italie. Il faut savoir que le parc Alpha n’est pas un zoo, les enclos sont grands, les grilles forcément présentes, et vous n’aurez pas toujours la chance de voir la meute évoluer au plus près.

Pour bien voir les loups au parc Alpha, évoluez dans le calme et surtout, profitez des sessions de nourrissage qui permettent de les voir de plus près (et de voir les rapports de domination qui sont assez impressionnants). C’était vraiment un très bon moment d’observation du loup avec ses congénères mais aussi avec l’homme, dont il a tendance à se méfier sans exprimer d’animosité (même si certains loups peuvent davantage vouloir sociabiliser comme ceux du Canada). Des animations permettent de découvrir d’autres animaux : le lièvre variable, le chamois, et même une mini-ferme. Et enfin, il est possible de se restaurer sur place, avec un vrai repas montagnard comme on les aime au restaurant L’O à la bouche.

Pratiquer des sports de montagne au Vesubia Mountain Park

Le concept du Vesubia Mountain Park : proposer en intérieur des activités de montagne qui sont habituellement en extérieur. Il y a ainsi de sacrés murs d’escalade, de l’accrobranche… et du canyonning que nous avons testé !! On peut dévaler des toboggans comme on peut en retrouver en montagne, faire des sauts jusqu’à 7 mètres et de la descente en rappel.

Honnêtement, j’étais complètement flippée et j’ai eu envie de faire rebrousse-chemin à plusieurs reprises, mais le moniteur a été au top, très pédagogique et prêt à aider si besoin. J’avais très très peur aux premiers toboggans et sauts. Et j’ai fini par demander moi-même à faire un saut de 5 mètres et vraiment kiffer le moment.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Superbe journée 👌

Une publication partagée par Jean Dragacci (@jeandecargese_) le

Je vous recommande vraiment si vous souhaitez découvrir le canyonning en toute sécurité. Concrètement à la pratique en extérieur, vous avez la possibilité de ne faire que les toboggans ou sauts que vous souhaitez (en canyonning, tu es obligé d’aller jusqu’au bout), et il n’y a qu’un toboggan technique.

Où dormir à Saint-Martin Vésubie ?

 

Envie d’un hébergement nature et insolite à Saint-Martin Vésubie ? Je vous conseille le Moonlight Chalet, un vrai havre de paix ! Situé dans le village, il faut un peu descendre pour y accéder, ce qui fait qu’on a l’impression se retrouver en pleine nature, avec vue sur les montagnes. Nous avons dormi dans le chalet Herbes Folles, qui portait très bien son nom avec sa décoration végétale. C’est un hébergement très romantique, et pas si hors de prix, à partir de 120 euros la nuit.

Alors, la Côte d’Azur, vous l’imaginiez aussi comme ça ou pas ?

Cet article a été réalisé en partenariat avec Visit Côte d’Azur.

Rendez-vous sur Hellocoton !