Browsing Category

Lifestyle

Destinations, Lifestyle, Vérone (Italie), Voyager en Europe, Voyager sans voiture

J’ai reçu une lettre de Juliette ❤

club-de-juliette-verone

Il y a quelques mois, je suis allée à Vérone et j’ai laissé une lettre pour LA Juliette de « Roméo et Juliette ». En effet, vous le savez sans doute, c’est à Vérone que l’intrigue du célèbre drame de Shakespeare se déroule et on peut dire que la ville célèbre largement l’oeuvre ! J’avais d’ailleurs lu qu’il était possible de laisser une lettre à Juliette dans une des boites aux lettres présentes soit à la « Casa di Giulietta » ou à la Tombe de Juliette, par exemple. Intriguée, j’ai eu envie de laisser ma propre lettre manuscrite à la Casa di Giulietta (il y a aussi des ordinateurs si vous préférez)… et j’ai attendu.

recevoir-une-lettre-de-juliette-verone

J’ai attendu et puis, j’ai oublié que j’avais écrit cette lettre. Jusqu’à ce 13 octobre, soit exactement 5 mois après avoir laissé ma lettre à Juliette. J’ai en effet trouvé dans ma boite aux lettres ma réponse de Juliette, ou plutôt d’une des « Juliette » du Club des Juliette à Vérone. Des bénévoles qui répondent quotidiennement aux lettres envoyées à Juliette ou déposées à Vérone pour elle, la plupart sans qualification particulière, mais avec une véritable envie d’aider, et surtout pas mal d’histoires lues.

lettre-club-de-juliette

club-di-giulietta-verone

La réponse était manuscrite et personnalisée, courte (un recto), mais positive, pleine d’optimisme. Bien sûr, ce n’est pas une consultation psychologique, mais je crois que cette lettre est tombée au bon moment. Je suis dans une humeur positive, des changements s’annoncent dans ma vie, et recevoir cette lettre qui m’incitait à garder espoir et à savourer la valeur de la vie et de l’amour, ça m’a apporté un petit rayon de soleil en plus. Quelque part, ça m’a rappelé qu’il fallait « croire » en ce qu’on désirait le plus, et à défaut de l’obtenir, rien que le fait d’y avoir cru avec toute sa passion peut parfois aider à compenser les déceptions.

20161014_141221

Oui, vous trouvez sûrement ça un peu bisounours, j’avoue ! Mais ce genre de réponse, personnalisée tout en étant somme toute « globale », c’est comme l’horoscope, on choisit en partie de le prendre comme on le veut. Moi, j’ai choisi de prendre cette réponse comme un coup de pouce positif, une incitation au bonheur. En tout cas, cette lettre est une belle surprise, et un souvenir unique de Vérone. Je n’y pensais même plus du tout, et j’ai trouvé ça bien le soin apporté à l’enveloppe, au joli papier, à l’écriture… et la petite référence à Roméo m’a fait sourire (Juliette parle de « lui » comme une belle histoire d’amour, mais je crois qu’elle ne sait pas encore qu’à la fin, ils meurent tous les deux ! Chut !). De plus, la réponse était en français, tout comme ma lettre.

Petit souvenir d'une photo sur le balcon de Juliette, juste après avoir écrit ma lettre :)

Petit souvenir d’une photo sur le balcon de Juliette, juste après avoir écrit ma lettre 🙂

Si vous aussi, vous avez envie d’écrire à Juliette, vous pouvez le faire en ligne via le site du Juliet Club ! Pour ma part, j’ai préféré le faire à l’écrit car je souhaitais recevoir une lettre manuscrite plutôt qu’un mail « froid » (avouez que ça a moins de charme par mail 😉 ). Si c’est aussi votre cas, l’adresse du Club des Juliette de Vérone :

❤  Club di Giulietta – Corso Santa Anastasia 29 – Verona Italy  ❤

Et si vous avez vous aussi écrit à Juliette et reçu une réponse, n’hésitez-pas à me dire si vous avez eu le même ressenti (et à défaut, si vous êtes aussi sensible à ce genre d’initiative) ♥

Vérone est une destination #TeamSansVoiture, vous pouvez facilement vous y rendre depuis Paris en avion, et il y a une navette de l’aéroport à la ville

Rendez-vous sur Hellocoton !
Lifestyle

« Sparrows » : la claque venue d’Islande

Ou aurais-je dû dire « L’Islande à froid » ? Pour l’amoureuse de l’Islande que je suis, quand j’ai vu la bande-annonce du film « Sparrows »dont l’intrigue se passe dans les fjords de l’Islande, j’ai foncé ! Et si ce film m’a marqué, ce n’est pas pour la beauté des paysages, mais bien pour la façon dont il montre une jeunesse islandaise loin d’être dorée.

ari sparrowsOn a l’habitude de voir une Islande sublimée dans les films. Des paysages magnifiques, des villages pittoresques, comme une aura qui enrobe l’Islande. La beauté dans la simplicité. Ce n’est pas ce que vous verrez dans « Sparrows ». Ni la qualité de l’image, ni les plans ne rendent vraiment justice à la beauté de l’Islande. Elle reste belle, oui, souvent émouvante, mais en devient quotidienne. Parfois terne. Et j’ai aimé cet aspect, j’ai aimé ce rappel à la réalité, cette façon de mettre en avant les si belles montagnes d’Islande… dans toute leur normalité, comme un symbole de l’isolement, de l’enfermement.

critique film sparrows

« Sparrows » raconte l’histoire d’Ari, adolescent de 16 ans, obligé de retourner vivre chez son père dans les fjords de l’Islande. Entre tristesse et colère, celui-ci va vivre un été qui va le faire passer de l’adolescence à l’âge adulte, entre la confrontation à une jeunesse adolescente pas si dorée et celle avec un père alcoolique à la dérive. Dans un premier temps, et c’est ce que j’ai aimé, on découvre le quotidien d’un adolescent en Islande, vivant loin de la capitale. Les soirées, les amours, une amie d’enfance qui a pris de la distance, les confrontations et rebellions. Oui, Ari est un adolescent comme les autres, et certaines personnes ont d’ailleurs reproché au film son côté trop « normal ». Non, Sparrows ne parle pas de choses extraordinaires, il ne révolutionnera pas votre regard sur la vie… mais il risque bien de changer – un peu – sur l’Islande.

avis sparrows film cinéma

Car tout au long du film, Ari se prend des claques, mais il nous en met aussi. Le film oscille entre l’âge de l’adolescence et l’âge adulte. Il prend plaisir à montrer la lumière et l’obscurité, le bien et le mal, à les confronter, sans prendre parti ni pour l’un ni pour l’autre. Le tout dans une perpétuelle lumière, celle des nuits d’été qui n’arrivent jamais en Islande.

film sparrows avis film sparrows islande

C’est ce que j’ai aimé dans ce film, mon côté « amoureuse de l’Islande » me sensibilisait déjà au sujet. Mais c’est surtout cette façon de traiter les choses qui fait réaliser que non, l’Islande n’est pas plus « pure » qu’une autre. La jeunesse islandaise non plus. Elle flirte avec l’alcool, la drogue, la violence, la solitude, tous ces maux que beaucoup connaissent. Le tout est filmé avec une justesse des acteurs, mais aussi une certaine froideur qui nous laisse sur le carreau. Après nous avoir plongé dans la normalité, Sparrows nous laisse avec une fin révoltante, le tout sans un cri.

sparrows movie islande

En somme, faut-il aller voir « Sparrows » ?

Oui ! Surtout si vous aimez l’Islande, que c’est un pays dans lequel vous avez déjà voyagé. J’ai beaucoup aimé voir un film qui parle autant de l’Islande (jusqu’à la langue du film) (à voir en VOST surtout pour entendre les gens parler islandais !), en montrant si peu de toute sa beauté. Qui nous rappelle que dans toute beauté, il y a aussi de la cruauté, invisible dans le visible. Il restera en tout cas une belle claque…

« C’est une erreur de laisser le spectateur penser que tout est lumineux et bon comme on le fait dans les productions hollywoodiennes ou que l’existence est un enfer sans espoir comme dans certains films art et essai. Aucune des deux options n’est juste car dans la vie, quand on tombe, on se relève et le soleil brille de nouveau. Il y a toujours de l’espoir, on ne doit jamais abandonner. »

Rúnar Rúnarsson – Réalisateur de « Sparrows »

Rendez-vous sur Hellocoton !