Browsing Category

Blogtrips

Blogtrips, Envie de...

J’ai testé : être touriste dans sa propre ville

C’est bien connu, on néglige souvent sa propre ville ou région au profit de voyages plus dépaysants. Alors comment jouer les touristes dans sa propre ville ? En rejoignant un peu moins d’une dizaine de blogueurs venus de la France entière le temps d’un week-end spécial « En France Aussi » bien sûr ! Du coup, pour vous parler de ce week-end En France Aussi (collectif pour la promotion du voyage en France), j’ai eu envie de m’inspirer de nos activités pour vous donner 5 astuces pour jouer les touristes dans sa propre ville 🙂

Il faut d’ailleurs savoir qu’en cette période de vacances, être touriste dans sa propre ville, ça a un nom : le staycation ! Ce terme désigne les personnes qui restent dans leur ville pour les vacances, et qui  vont donc chercher à explorer ce qui est à proximité pour s’évader. Même si j’ai la bougeotte, je fais souvent du staycation et j’aime beaucoup ça !

– Visiter la grande expo’ du moment : Ola Cuba à Lille

Qui dit tourisme dit visites culturelles ! Si vous voulez vous dépayser le temps de quelques heures, rien de mieux que de découvrir la dernière exposition en date de votre ville. Nous avons ainsi pris plaisir à admirer les œuvres de l’exposition Ola Cuba à la Gare Saint-Sauveur.

J’ai vraiment aimé cette exposition car elle m’a permis de découvrir un Cuba que je ne connaissais pas. Un Cuba dont les belles voitures sont les témoins de la pression subie par les USA. Un Cuba dont l’accès internet est contrôlé. Un Cuba, derrière l’image un peu carte postale que je pouvais en avoir (car je ne m’étais pas forcément renseignée plus que ça), à l’histoire lourde et complexe.

L’exposition Ola Cuba est jusqu’au 2 septembre 2018, profitez-en !

– Faire un tour dans une villa de riche : la villa Cavrois

On aurait pu opter pour une soirée piscine et cocktails chez les Mulliez, mais ça aurait fait désordre. Du coup, avec toute la petite troupe #EnFranceAussi, on a préféré visiter la Villa Cavrois à Croix.

La Villa Cavrois, je vous en parlerai dans un article dédié, mais pour résumer : elle est plus belle que la plus belle de tes maisons de rêve. C’est une merveille d’architecture, mais aussi d’intelligence. Tellement de détails pensés pour un confort maximisé. Tellement d’argent investi pour tout rénover. Passer une matinée dans la Villa Cavrois, c’est se retrouver propulsé entre présent et passé. Touriste de sa propre ville, et de sa propre vie.

Sur l’image en bas à droite, on voit dans quel état était la villa avant rénovation. En somme, il y avait tout à refaire !

– Dormir dans des endroits insolites

Dormir à l’hôtel / dans un hébergement insolite dans sa propre ville, pour quoi faire ? Pour se changer les idées et pouvoir parler en connaissance de cause ! En effet, on me demande souvent des avis d’hôtels où dormir à Lille et il est toujours compliqué de donner son avis sur des hôtels que l’on ne connait que « de nom ». Du coup, pour ce week-end En France Aussi, j’aurais testé deux hébergements insolites à Lille.

– L’auberge de jeunesse Gastama

Cette auberge de jeunesse à Lille, je n’en entends que du bien depuis longtemps et je trouvais ça intéressant de pouvoir tester par moi-même autrement qu’en soirée. J’aime beaucoup ce bar, avec sa bonne ambiance, les différentes nationalités présentes… et je trouvais intéressant de le tester en contexte hébergement.

Mon avis sur le Gastama Hotel à Lille ? Positif, mon colonel ! Le premier plus que j’ai noté pour la partie auberge : on entend pas le bruit de la musique ou des gens dans le bar. Pour avoir dormi plusieurs fois au Christopher’s Inn Gare du Nord, l’endroit est canon, mais la musique tape jusque 2 heures du mat’. Pas ici, dès qu’on passe le sas, c’est tranquille.

La chambre dans laquelle nous avons dormi, une chambre standard privative pour deux, est simple, mais pratique et bien équipée. Il y a aussi des dortoirs entre 4 et 10 lits et certains uniquement pour les femmes, pour des prix dans la moyenne, entre 20 et 30 euros. Enfin, j’ai beaucoup aimé le petit-déjeuner, il faut choisir entre plusieurs formules et j’ai aimé le côté cuisiné. En somme, je recommande si vous cherchez une auberge de jeunesse à Lille.

– Camper sur le toit de la Condition Publique : Yes we camp !

A l’occasion de l’exposition Habitarium, nous avons pu tester un hébergement insolite à Roubaix : nous avons campé sur le toit de la Condition Publique ! Un moment vraiment canon dont on se souviendra. Nous avions les « suites » qui bénéficiaient d’un petit confort (mais pas trop, faut pas déconner), mais il y a plusieurs tentes disponibles, il me semble d’ailleurs que c’est le dernier week-end pour réserver votre nuit.

L’exposition Habitarium à La Condition Publique était aussi très intéressante pour sensibiliser sur la question de l’habitat. Car finalement, ce qui est la base pour beaucoup, avoir un toit, ça ne l’est pas pour tous… Même si l’expo’ est passée, je vous recommande La Condition Publique en général, c’est un lieu de culture alternative dont j’aime beaucoup l’état d’esprit et le quartier est sympa pour voir du street-art à Roubaix !

– Tester le « bistrot » du coin : le Bistrot de Saint So’

Je ne sais pas vous, mais moi, j’ai tendance à manger un peu dans les mêmes lieux, ou à ne tester qu’un certain type d’adresses. Forcément, j’ai parfois certains préjugés sur certains endroits… et c’était le cas pour le Bistrot de Saint-Sauveur.

Pour moi, le bistrot de Saint So », c’est le bistrot plein à craquer pour boire des coups, sympa pour se poser, mais je n’y aurais jamais pensé pour un repas. Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir une cuisine inventive, bien présentée et délicieuse ! Une vraie surprise, à tester de nouveau.

– Acheter un guide insolite sur Lille

Dernier petit conseil si vous voulez visiter Lille comme un touriste : achetez un guide de bonnes adresses ! Et pour le coup, c’est l’instant promo’ car je vous présente un guide touristique sur Lille écrit par moi-même et Hélène Blondel : Aimer Lille, 200 bonnes adresses.

Concrètement, ce guide sur Lille, il regroupe aussi bien des incontournables que des adresses plus secrètes. Son but, c’est justement de vous livrer ces petites pépites dans lesquelles on aime aller en tant que lillois, pour leur charme bien particulier. Le Gastama y figure, La Condition Publique aussi d’ailleurs, et bien d’autres lieux à visiter à Lille.

Je vous en parlerai plus tard, mais n’hésitez-pas à le commander en cliquant ici si vous comptez visiter Lille (il est aussi en magasins, librairies, sur Amazon…).

Bêtisier : ces erreurs qu’on peut faire dans sa propre ville

–  Donner une anecdote pas (encore) prouvée sur un lieu

Il paraît que la façade de l’agence Le Lion Immobilier est inspirée du navire du Capitaine Crochet dans Peter Pan. Le problème, c’est que je ne me rappelle plus de qui je tiens cette information et je n’arrive pas à la confirmer. On va dire que je suis presque sûre que c’est vrai. Presque…

Depuis mon arrivée à #Lille en début d’après-midi je tombe un peu plus en amour de l’architecture lilloise à chaque façade … et quand la nuit est tombée et que la ville s’est allumée … c’était juste féerique 😍 D’apres @malicyel (je préfère citer mes sources), l’architecte de cette façade se serait inspiré du bateau du Capitaine Crochet … comme je trouve que c’est assez ressemblant, je suis sûre que c’est vrai !! …. mais je demanderai confirmation à @lilletourism demain quand même 😏 ___________________ #lilletourisme #enfranceaussi #EnTripALille #travelblogger #igersfrance #igerslille #archi #architecture #lumiere #travel #mytravelingram #travelgram #cirytrip #neverstopexploring #france #nofilter #instagood

Une publication partagée par mitchka☀Blog made in Hérault (@fishandchild) le

Faire prendre des raccourcis qui n’en sont pas vraiment

Pour montrer le vitrail illuminé de la Treille, j’ai fait faire un petit détour aux blogueuses. Le vitrail n’était pas illuminé ce soir-là et en plus, je pense que la route la plus courte que j’ai voulu leur faire prendre après n’était pas vraiment la route la plus courte.

Confondre deux endroits

Cette erreur-là, je ne l’ai pas faite lors du week-end En France Aussi, mais Audrey qui était à l’OT de Lille s’en souvient probablement. On s’était donnés rendez-vous au Beffroi de Lille. J’ai eu un peu de retard, plus de batterie, elle m’attend à l’hôtel de ville. Que je ne trouve pas. Ou est-elle ? Le temps passe, je cherche, encore et encore, jusqu’à réaliser une bonne demi-heure après que… je n’étais pas au Beffroi de Lille, j’étais au Beffroi de la Chambre du Commerce. Mé-ga LOL.

Ci-dessous le Beffroi de la Chambre du Commerce et celui de Lille 

Et vous, vous avez déjà joué les touristes dans votre ville ?

Un grand merci à la ville de Lille, Lille 3000, et I Love Roubaix pour leur accueil, ainsi qu’à Chacha (lisez son article) qui a tout géré et Sylvie pour son implication avec En France Aussi (son article ici). Des bises à toutes les blogueurs et blogueuses présents ce week-end là que j’ai hâte de revoir !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Blogtrips, Destinations, Envie de..., Mes bons plans, Voyager en France, Voyager sans voiture

Une journée à Groix, l’île sans voiture

Lorsque j’ai commencé à organiser mon week-end #EnBretagneSansMaVoiture à Lorient, je suis tout de suite tombée sous le charme de l’île de Groix. Située dans les environs de Lorient, à 45 minutes en bateau, cette île sans voiture (ou presque) offre des magnifiques criques et plages à découvrir. Impossible pour moi de passer à côté de tant de merveilles ! Résumé d’une journée en vélo à Groix, entre surprises, gentils chats, et jolies plages.

Il est midi quand j’arrive à Groix après la traversée avec la Compagnie Océane, dans un bateau bien rempli mais pas encore trop surpeuplé. Après un passage à Coconuts Location juste à l’arrivée au port Tudy, je m’élance en vélo électrique, émerveillée par le beau temps.

Mon incontournable à Groix : la crique de Poulziorec

Après avoir mangé au restaurant, mon premier objectif : Poulziorec ou « Tahiti Beach », une crique aux eaux turquoise et au sable blanc. Toutes les photos que j’ai vu de l’endroit me font rêver, c’est le point le plus lointain que je souhaite atteindre et je ne prévois pas de traîner… Mais c’est sans compter tous les petits trésors sur lesquels je tombe. Ici, un parking vélos atypique. Là, un menhir signalé. Là, encore un autre menhir. Je ne résiste pas à l’envie de découvrir, fureter, m’émerveiller.

L’heure est déjà bien avancée lorsque j’arrive à hauteur d’une pancarte qui me signale Plouziorec. J’ai déposé mon vélo à l’entrée du chemin et j’ai bien fait, car après il aurait encombré le passage. De loin, je vois la crique. Magnifique. Je presse le pas.

Lorsque j’arrive au chemin d’accès, je déchante. En bonne blogueuse voyageuse foireuse que je suis, je ne m’étais pas tant renseignée que ça sur la crique. Je pensais y accéder par un petit chemin bien balisé. La vérité, c’est que la crique de Plouziorec est en fait plutôt difficile d’accès (et impossible à marée haute, ce que je n’avais pas vérifié avant, j’ai eu de la chance, bravo moi). Le chemin est raide, pentu, avec beaucoup de cailloux.

Qu’à cela ne tienne, je n’ai pas fait tout ce chemin pour rien, je m’engage, commence ma descente prudemment, et la finit en descendant tranquillement assise histoire de ne pas me ramasser. En bas, il y a quelques personnes, mais c’est calme et agréable. L’eau est vraiment jolie, il y a peu d’algues, mais quand même pas mal de vagues et de vent. Je suis restée une trentaine de minutes pour en profiter avant de remonter par le même chemin.

En récupérant mon vélo, je décide de pousser jusqu’à la Pointe de Pen Men pour y voir un panneau avec un chat repéré sur Instagram. Un petit détour, n’est-ce-pas ? Pas si petit que ça car le temps d’y aller et de trouver le panneau (en descendant un peu dans le village avant le phare), j’ai mis une trentaine de minutes (à mon souvenir) là ou je pensais en penser 15/20. Encore bravo moi 😉

Il est déjà tard, mon bateau est à 17h30, je décide de retourner vers Saint-Tudy pour mon dernier arrêt : la plage des Grands Sables. Ici encore, une magnifique plage de sable blanc… Cette fois-ci, pas de chemin escarpé, je trouve facilement l’accès et profite pour admirer cette beauté, avant de repartir vers le port…

Que faire lors d’une journée à Groix à vélo ?

Une journée à Groix (même) en vélo, c’est très court et vous n’aurez pas le temps de tout visiter. J’ai été surprise par les distances entre les différents points, et j’ai finalement passé plus de temps à rouler qu’à profiter. C’est ce qui risque de vous arriver si vous décidez de voir des points à des endroits opposés de l’île, aussi petite soit-elle.

Si vous êtes plutôt plage et détente à Groix, je vous conseille Locmaria / la Pointe de la Crète / La Pointe des Chats. Si vous avez envie de découvrir plein de petits points d’intérêts, la Pointe de Pen Men regorge de lieux à voir comme la crique de Poulziorec, la grotte aux moutons, le phare de Pen Men.

Pourquoi louer un vélo électrique à Groix ? Groix est une île sans voiture, en tout cas, il y en a très peu. Même pour une journée à Groix, vous avez tout intérêt à louer votre vélo pour en voir plus ! Pour ma part, j’ai choisi le vélo électrique pour des raisons pratiques : c’est plus simple et rapide avec moins d’efforts. Par ailleurs, le vélo avait un système anti-vol hollandais, qui permet de poser le vélo n’importe où sans l’attacher. C’est très pratique car j’ai pu m’arrêter vraiment quand je le voulais sans me soucier de cacher mon vélo (sur la photo ci-dessous, le vélo a bien le système de sécurité activé, et je l’ai laissé là une heure tout seul). Et si vous avez quand même peur qu’on vous le vole, c’est simple : l’anti-vol ne peut être refermé sans retirer une petite clé. Si vous avez cette petite clé et que le vélo est volé, cela veut dire que vous aviez bien fait ce qu’il fallait et vous n’êtes donc pas responsable. C’est en tout cas comme ça que ça se passe à Coconut Location, où je vous conseille de louer votre vélo à Groix à Port Tudy.

Où manger à Groix ? Le restaurant les Alizés Port Tudy

Si vous cherchez où manger à Groix, vous trouverez beaucoup de restaurants de poissons à Port Tudy. Pour ma part, je me suis arrêtée à la montée au Bourg au restaurant Les Alizés dont j’avais lu de bons avis. J’ai eu de la chance, un samedi midi, sans réserver, heureusement que j’étais seule ! J’y ai très bien mangé, avec une cuisine au top dans un cadre moderne et un personnel accueillant. Pensez à réserver si vous voulez manger aux Alizés car les tables sont vite prises.

 

Comment aller à Groix ?

Je suis allée à Groix dans le cadre de mon week-end sans voiture en Bretagne à Lorient, avec le partenariat de l’initiative En Bretagne sans ma voiture. Pour aller à Groix, vous devez vous rendre à la gare maritime et emprunter un bateau jusque Groix. Pour ma part, j’ai emprunté la Compagnie Océane pour la traversée Lorient – Groix.

Pour conclure, je dirais que cette journée à Groix fut aussi intense qu’épuisante. Groix est vraiment une île à visiter dans les environs de Lorient, elle offre de belles plages paradisiaques, des petits recoins à explorer, une belle nature… Mais ce fut aussi une véritable « petite » course d’enchaîner ces étapes, comme vous pouvez le voir sur le plan ci-dessous (source : site de l’île de Groix), je n’ai pas franchement été stratégique sur mon choix de point : en gros, j’ai commencé en E1 au Port Tudy, puis je suis allée en B1 (Poulziorec), A1 (Pen Men), pour retourner en G2… J’aurais mieux fait : d’opter pour des sandwichs et aller manger à la plage des Grands Sables. Ensuite, aller jusqu’à la crique et Pen Men si j’ai le temps.

Si vous prévoyez de visiter Groix en une journée (avec une arrivée en fin de matinée), vous avez tout intérêt à vous concentrer sur un maximum de deux zones géographiques différentes (par exemple, A1 et G2, B3 et G4 etc)…

Et vous, auriez-vous fait un détour aussi important pour voir la crique de Poulziorec ou vous auriez plutôt été du côté de Port Tudy (arrivée et départ du bateau pour traverser) ? Vous avez des coins préférés à me recommander à Groix pour une prochaine fois ?

Rendez-vous sur Hellocoton !