Browsing Category

Citytrips ?

Blogtrips, Bonnes adresses hôtel / resto, Citytrips ?, Envie de...

Week-end à Boulogne-sur-Mer : du port à la vieille ville

Après vous avoir parlé de ma ballade à vélo dans le Boulonnais, j’ai eu envie de vous parler de Boulogne-sur-Mer dans le cadre du RDV mensuel « En France Aussi » sur le thème de « Gourmandises » organisé par Le Coin des Voyageurs et Pierre du blog Mon Grand Est… tout simplement, parce qu’en plus de m’en prendre plein la vue, je me suis ré-ga-lée ! Premier port de pêche de France, Boulogne-sur-Mer est idéale pour un week-end gourmand dans le Pas-de-Calais et vous allez vite comprendre pourquoi.

Que faire lors d’un week-end à Boulogne-sur-Mer ?

Boulogne, c’est Nausicaa, mais pas que…

Parlons d’abord de la ville de Boulogne-sur-Mer en elle-même. Je vais être honnête avec vous, jusqu’à présent, cette ville se résumait pour moi à Nausicaa, la rade et la plage. Nausicaa, c’est le Centre National de la Mer, un endroit que j’ai fréquenté à plusieurs reprises étant enfant. Le spectacle de phoques, celui des requins dans leur aquarium, l’aquarium aux raies…

J’y suis passée lors de ce week-end à Boulogne, un peu au pas de course, et j’y ai retrouvé cette fascination pour un monde marin inconnu. Mais je me suis aussi régalée du port de Boulogne, de ses vieux bateaux, des mouettes et goélands, jusqu’à la plage. De cette petite promenade agréable à faire à Boulogne sur Mer qu’il pleuve, vente ou fasse du soleil.

La vieille ville de Boulogne-sur-Mer et ses remparts

Si on attribue souvent peu de charme à la ville de Boulogne-sur-Mer, c’est qu’elle a été détruite à 85% durant la seconde guerre mondiale. C’est une ville qui a été très active dans la résistance à l’occupation, mais c’est aussi celle qui a subi le plus de bombardements aériens. Forcément, la ville en a souffert, aussi bien d’un point de vue touristique qu’économique. Pourtant, beau paradoxe, la vieille ville de Boulogne-sur-Mer est aussi le site fortifié du 13ème siècle le mieux conservé du nord de la France. Il faut bien grimper pour accéder à la vieille ville, mais cela vaut l’effort car là-haut, on accède au « beau Boulogne ».

La promenade des remparts est agréable et fréquentée des coureurs ou des familles. On se sent coupé de la ville, mais pas loin, c’est une belle balade à faire lorsqu’il fait beau et que la vue est dégagée, mais c’est aussi un lieu fréquenté des locaux.

La ville fortifiée a aussi beaucoup de charme, la basilique est impressionnante. De vieilles façades, des boutiques anciennes, tout de suite, ça a plus de cachet et pour moi, il faut vraiment visiter la vieille ville lors d’un week-end à Boulogne-sur-Mer pour se rendre compte de sa beauté.

D’ailleurs, chaque été, sur la Place Godefroy de Bouillon, on peut admirer un jardin thématique avec plein de détails et même parfois des jeux à faire. En 2017, c’était la thématique Cinéma, et j’ai adoré retrouvé les références à différents univers… D’ailleurs, petit jeu, reconnaissez-vous les références présentes ci-dessous ?

Où manger à Boulogne-sur-Mer ?

Parce que c’est bien le sujet ici ! En allant à Boulogne-sur-Mer, je ne pensais pas franchement si bien manger. De plus en plus, j’aime en effet manger dans des bons restaurants de bord de mer. Me faire plaisir avec un plateau de fruits de mer, des huîtres. Rien de fou en termes de prix, grand maximum 50 euros, mais quand même. A Boulogne, je m’imaginais ne pas faire de folies, car c’est vrai, je n’avais pas une image brillante de la ville. Comme quoi, même en étant du coin, on peut garder certains clichés de certaines villes… Pour ce week-end, Marion du Pas-de-Calais avait prévu deux restaurants que je ne connaissais pas… et quelle découverte !

La Fleur de Sel – face au port de Boulogne

Au premier, le restaurant Fleur de Sel non loin de la mer, nous avons beaucoup aimé la convivialité, l’ambiance intimiste. J’ai pris une assiette de la mer qui était délicieuse, bien fournie et variée. En dessert, j’avais vu une sphère glacée, mais celle-ci n’était plus faite, j’ai donc opté pour un dessert aux fraises.

Clairement, on se régale au restaurant Fleur de Sel ! Je suis restée assez « simple » dans ce que j’ai pris, mais ils font aussi de nombreux plats très très alléchants comme vous pourrez le voir sur leur page Facebook.

Chez Jules, un restaurant dans la vieille ville de Boulogne

Lorsque nous sommes rentrées au restaurant Chez Jules, pas loin de la vieille ville, nous nous sommes senties un peu « à côté de la plaque », car le décor était très… classieux. Tables bien montés, couverts bien ordonnés, ici, on est dans de la brasserie gastronomique et ça se voit. Mais alors, qu’est-ce qu’on y mange bien !

Dès les premiers plats arrivés, nous n’avions d’yeux que pour nos plats… et notamment pour la plus grande brochette du monde (ou presque) avec la pêche du jour. Regardez-moi la bête ! De mon côté, je me suis aussi régalée, et le merveilleux à la fraise était excellent. Franchement, j’y retournerai lorsque je reviendrai sur Boulogne-sur-Mer, pour prendre une pêche du jour.

Côté prix, le budget est situé dans une fourchette de 25 – 35 euros, et le plaisir ressenti est dans une fourchette de 1000 – 10000% excellent 🙂 Je vous recommande vraiment ces deux adresses de restaurants à Boulogne-sur-Mer pour bien manger ! Enfin, côté hôtel, nous avions dormi à l’hôtel Opal’Inn de Boulogne-sur-Mer, qui fait face à la mer avec une situation idéale.

Vous l’aurez compris, lors de ce week-end à Boulogne-sur-Mer, j’ai un peu redécouvert la ville. Lorsqu’on habite dans le Nord, Boulogne, Dunkerque, Calais, on connait. Ou alors on croit connaître ? Avant, quand on me disait Boulogne, je pensais « ouais pourquoi pas vite fait », maintenant je pense « j’ai hâte d’y retourner, et je vais encore me régaler » 🙂 A ce titre, je remercie spécialement Marion du Pas-de-Calais qui m’a organisée ce week-end. Ce partenariat m’a certes permis de découvrir de belles adresses à Boulogne-sur-Mer, mais surtout il m’a permis d’être là pour vous dire : Boulogne-sur-Mer, allez-y ! Et pas parce que j’aurais été rémunérée (ce qui n’est pas le cas) ou parce que j’aurais dormi et mangé dans des adresses hors de prix (ce qui n’est pas non plus le cas), mais parce que la ville a été une telle bonne redécouverte que j’espère vous voir la découvrir aussi 😉

Et si vous passez un week-end à Boulogne-sur-Mer, pensez à faire du vélo dans le Boulonnais !

(cliquez sur la photo ci-dessous pour découvrir mon article sur ma journée à vélo autour de Boulogne)

Rendez-vous sur Hellocoton !
Citytrips ?, Envie de...

Une balade street-art à Paris dans le 13ème

Paris, ville de passage, de soirée, de moments éphémères. Paris fait partie de ces villes que je côtoie depuis bien longtemps, mais que je découvre à peine. J’avais en effet l’habitude d’y passer, mais rarement de l’explorer. Pas le temps. Pas envie. Pas le courage. Dernièrement, j’ai donc eu envie de consacrer une après-midi à découvrir le Paris Street-art et plusieurs spots de la capitale. Pour ce nouveau RDV En France Aussi sur le thème de la « France Underground » organisé par Tu Paris Combien et Le Coin des Voyageurs, j’ai donc décidé de vous emmener découvrir quelques endroits où voir du street-art à Paris.

Où voir du street-art dans le 13ème arrondissement ?

Si vous voulez voir du street-art à Paris en quelques heures, le dilemme qui se posera à vous est sûrement celui du choix. Il y a en effet de nombreux spots dans la capitale, mais il est impossible de tout faire en quelques heures… pas même en une journée ! Pour ma part, je souhaitais vraiment pouvoir voir plusieurs lieux différents sans trop avoir à bouger, j’ai donc choisi de me rendre dans le 13ème arrondissement qui concentre à lui seul plusieurs spots à voir à Paris. C’est surtout un arrondissement aux multiples visages avec une bonne dynamique.

Le village dans la ville : la Butte aux Cailles

Pour commencer, j’ai choisi de découvrir la Butte aux Cailles, un quartier aux airs de village que je ne connaissais pas. En effet, ce quartier a beau ne pas être très loin du métro et des grandes artères, les ruelles y sont nombreuses et tranquilles en pleine journée. J’y retrouve notamment les pochoirs de Jef Aerosol et surtout ceux de Miss.Tic. J’aime beaucoup Miss.Tic, je trouve ses œuvres pleine de poésie, de vérité et d’authenticité.


Je me ballade un peu au hasard, et j’avoue qu’il me manque un plan de pré-repérage, j’ai loupé beaucoup de choses, mais c’est aussi le jeu de la chasse au street-art. Je vous recommande néanmoins cet article et la carte ci-dessous par Trompe L’œil si vous avez envie de ne rien rater du street-art à la Butte aux Cailles.

Street art 13 : street-art et fresques murales « sur le pouce »

Direction le boulevard Vincent Auriol et les fresques murales géantes du collectif Street Art 13. Ces fresques, vous les connaissez sûrement car on les voit depuis le métro en passant. Cette fois-ci, je décide de m’arrêter et d’admirer un peu plus celles que je trouve dans le quartier.

Ce que j’ai aimé ici, c’est le fait d’apporter de l’art sur les murs des HLM. C’est quelque chose que l’on voit beaucoup, et cela permet de donner un autre regard à ces quartiers dans lesquels beaucoup d’entre nous n’ont pas forcément l’habitude de se balader par plaisir. Ici aussi, si vous ne voulez rien manquer, il est préférable de vous repérer au préalable avec cette carte des fresques de Street art 13. Pour ma part, j’ai un gros coup de cœur sur la fresque de « Faile », au niveau patte graphique et intensité, j’adore, même si j’ai eu du mal à prendre une photo potable côté angle de vue^^

Dernier arrêt aux Frigos, un goût de « trop peu »

Je finis cette visite street art dans le 13ème par Les Frigos. Il faut marcher un peu pour découvrir ce lieu, mais il en vaut le coup ! Il s’agit en effet d’anciennes usines frigorifiques qui sont devenues un lieu de création. Les artistes y sont nombreux à avoir leur atelier et j’ai franchement été fascinée par ce bâtiment aux airs de château.

On peut y voir de jolies fresques en extérieur, mais pour le visiter en intérieur, il faut attendre les journées Portées Ouvertes lors du week-end du 27 au 28 mai 2018 ou solliciter un rendez-vous particulier avec un artiste. Personnellement, je reste sur un goût de « trop peu ». Déjà, parce que je ne suis pas fière de mes photos qui n’ont pas forcément su saisir pleinement l’essence du lieu, la faute au « j’ai plus beaucoup le temps », un peu de fatigue et peut-être un peu de lassitude après toutes ces promenades. Ensuite, parce que clairement, ce bâtiment appelle à la visite et j’espère pouvoir un jour le découvrir ! Je voulais aussi passer à la galerie Itinérance qui est derrière les fresques murales du 13ème mais aussi très au fait de tout ce qui se passe en street-art à Paris, mais je n’ai pas eu le temps.

 Pour gagner un bon d’une valeur de 160 euros, commentez cet article et RDV sur la page Facebook En France Aussi

Et vous, quels sont vos lieux préférés pour voir du street-art à Paris ?

Rendez-vous sur Hellocoton !