Blogtrips, Envie de...

#WAT18 : à toi, qui veut devenir blogueur voyage…

De retour du Salon des Blogueurs de Voyage, j’ai eu envie de dédicacer cet article à tous ceux qui se demandent comment devenir blogueur voyage (ou qui débutent) pour vous parler du fameux « WAT », qui illustre finalement bien ce qu’est un blogueur voyage en 2018. Mais aussi de rendre hommage à tous ceux qui font de mon blog voyage une plus belle expérience chaque jour…

Au salon des blogueurs voyage / si tu deviens blogueur voyage…

Tu vas développer de nouvelles envies voyage

Chaque année, le Salon des Blogueurs de Voyage a lieu dans un nouvel endroit : Cannes, Ajaccio, Bruxelles, Saint-Malo, et enfin Millau en 2018. Sur place, tout est fait pour que l’on découvre la région et ses atouts, avec de nombreux blogtrips, des soirées spéciales… Cette année, j’ai ainsi pu découvrir le Larzac, avec une visite de la Couvertoirade, une balade à cheval, et même du Vélo-rail en compagnie de Chouette World, Parents Voyageurs, Dreamsworld, Le Tour du monde à 80cm, Globe Blogueurs ! Je ne connaissais pas du tout le coin, je ne pensais même pas y aller et maintenant, j’aimerais y retourner 🙂 Sans le WAT, finalement, j’aurais raté un beau territoire.

Cantobre

Larzac

Le bonheur des blogueurs est dans le pré !

Être blogueur voyage, pour moi, c’est un peu pareil. Tu deviens blogueur voyage parce que tu aimes voyager, et puis tu en découvres encore plus. Lire les articles d’autres blogueurs te font ajouter des envies à ta liste. Accepter certains blogtrips aussi, tu te retrouves parfois dans des villes que tu n’aurais pas pensé autant. Visiter Chartres lors d’un blogtrip par exemple, m’a fait découvrir une jolie ville alors que je l’imaginais un peu grise et triste. Parler, échanger, tout ça attise la curiosité de voyager. En commençant à bloguer, j’aimais voyager, mais je me suis aussi découverte bien plus aventureuse, curieuse, grâce à ce blog. Si vous commencez à bloguer voyage, préparez-vous aussi à multiplier vos envies, plus on en fait, plus on veut en faire 🙂

Tu vas rencontrer beaucoup de gens géniaux

Ce qui fait le sel du Salon des Blogueurs de Voyage, ce sont les rencontres. Avec les blogueurs, avec les professionnels. Derrière le blogging, on découvre des passionnés, des gens géniaux, des belles personnes. Cette année, je partageais ainsi mon chalet avec Je Papote et Voyageurs Sans Frontières que j’ai connu au deuxième WAT, et avec qui je garde contact très souvent depuis.

Mais j’ai aussi pris tellement de plaisir à revoir de nombreux blogueurs en plus de ceux du blogtrip (JDroadtrip, One Day One Travel, Ici Laos Cambodge, Découverte Monde, No Mad Land, Week-end Evasion, Novo Monde vus au NBE Finland et plein d’autres) et à rencontrer d’autres avec qui je parlais depuis quelques temps voire quelques années (Un gaijin au Japon, Les sentiers du Phoenix, Matante A, Mon expérience voyage…). Beaucoup de personnes ont peur de se sentir seul(e) au WAT et c’est vrai que les débuts ne sont pas faciles mais les soirées et blogtrips permettent de faire connaissance et on finit rarement le salon comme on est venus.

En fait, on dit souvent que les blogueurs voyage sont une grande famille… et c’est vrai qu’on s’en rapproche au fond. Comme dans toute famille, il y a des gens qu’on adore, d’autres qu’on découvre sur le tard ou à qui on parle finalement à peine, des personnes qu’on ne voit qu’une fois par an mais toujours avec plaisir, des gens qu’on aime un peu moins ou pas du tout… Il n’y a pas que des bons moments et des fois, on se prend des claques dans les dents. Mais il suffit d’une bonne soirée avec des gens géniaux, et on se rebooste. Lorsque les choses ne vont pas si bien avec notre blog, le soutien d’autres blogueurs et leur fidélité, c’est aussi ce qui fait tenir.

Tu vas apprendre de nouvelles compétences

Dernier volet du WAT : les conférences et les rencontres exposants. Le cœur du salon, avec des conférences le matin, et des rendez-vous l’après-midi avec des professionnels. Cette année, après avoir manqué une édition en 2017, j’ai été ravie des conférences et de leur niveau, qui m’ont donné pas mal de choses à travailler notamment SEO (merci Nico’ et Patrick^^). Mais j’ai aussi pu rencontrer pas mal de professionnels ou en revoir. C’est d’ailleurs chouette de pouvoir sympathiser avec certains d’entre eux, oui, on se voit pour du « business », mais pour certains, c’est aussi un vrai plaisir d’échanger.

Car il faut le dire : quand on devient blogueur voyage, on devient aussi un peu un couteau-suisse. Il faut travailler sur de nombreux aspects : rédaction, photo, SEO, image de marque… Bien sûr, on a tous nos points forts, pour ma part, j’étais déjà rédactrice de formation, mais j’ai du apprendre à me former sur le SEO et la photo (et j’apprends toujours à m’améliorer sur la question).

Pour conclure, j’ai envie de dire qu’être blogueur voyage, c’est facile.

Tu crées un blog, tu y parles de voyage, tu es blogueur voyage. S’épanouir en tant que blogueur voyage, c’est un parcours ponctué de hauts et de bas. De vraies montagnes russes, entre espoirs et déconvenues, il faut savoir se remettre en question, persévérer, y croire, encore et encore. Parfois, tout vous sourit, les projets, les beaux moments, les gens. Parfois, vous vous sentez à la traîne, comme un imposteur, vous songez à abandonner, et alors il faut continuer de croire en soi, mais aussi travailler autant qu’on peut à devenir meilleur.

Pourtant, tout ça vaut le coup. C’est ce que je me dis, à chaque fois que je songe à laisser tomber. Je pense à tout ce que j’ai vécu de positif, à tout ce que je veux encore développer, à tout ce que j’ai concrétisé. Et ce sont des événements comme le Salon des Blogueurs de Voyage qui rappellent aussi toute la bonne énergie que peut représenter le blogging voyage au fond.

Au passage, dédicace spéciale à Florence et Xavier qui ont assuré pour l’organisation, et à Chris et Kathou qui manquaient à l’appel 🙁

Et pour vous alors, qu’est-ce que ça représente de bloguer voyage ? Vous avez déjà pensé à participer au WAT ou un autre salon ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Previous Post Next Post

You Might Also Like

12 Comments

  • Reply Marie-Julie Gagnon 29 avril 2018 at 21 h 10 min

    «Pourtant, tout ça vaut le coup.» Voilà qui résume tout!

    Moi, j’ai décidé de me concentrer sur mes forces (tout ce qui touche le contenu) et d’arrêter de me prendre la tête avec le reste. Cette aventure doit avant tout rester agréable. Quand je serai RICHE ET CÉLÈBRE, j’embaucherai quelqu’un pour s’occuper du SEO et de mes photos (pour l’instant, j’ai le budget que pour l’entretien technique de base)! 😀 Bon vent et à l’année prochaine j’espère!

    • Reply Mali 29 avril 2018 at 22 h 23 min

      Tu as tout à fait raison ! Pour ma part, j’apprends aussi à décliner des projets autour de mes forces avec un livre qui va sortir et la teamsansvoiture par exemple 🙂 Oui à l’année prochaine avec plus de discussions j’espère 🙂

  • Reply Itinera magica 29 avril 2018 at 23 h 26 min

    Merci pour ce bel article joyeux et plein de photos géniales. Tellement d’accord avec toi ! Merci pour ce joli texte.

  • Reply Nath 29 avril 2018 at 23 h 41 min

    Comme tu le dis si bien : « être blogueur c’est facile, s’épanouir un peu moins ». Comme dans tous métiers il y a des hauts et des bas et chaque année c’est un gros coup de boost de rencontrer ou revoir toutes ces personnes qui ont les mêmes craintes, attentes et aspirations que soi. On se sent moins seul, on se remotive et on repart pour une année de plus. Merci de ton amitié depuis plusieurs années déjà et à bientôt, parole de franc-maçons!

  • Reply Alain Reynaud 30 avril 2018 at 5 h 37 min

    Encore un bien bel article, je pense que les éloges ne vont pas tarir de si tôt pour Xavier et Florence qui nous ont bluffé. C’était mon premier Wat et probablement pas le dernier !

  • Reply Aurelie 30 avril 2018 at 7 h 31 min

    Très bien résumé! J’ai été ravie de te rencontrée Et j’espère à bientôt!

  • Reply Mila 30 avril 2018 at 11 h 02 min

    La #teamsansvoiture en force ! Oui, c’est vrai tu as raison, créer un blog, c’est facile, la suite, c’est plus compliqué. Mais, c’est la même chose dans tout projet en réalité, je ne trouve pas ça si déstabilisant. En fait, j’ajouterais quand même que la différence avec mes anciens projets, c’est qu’il est très difficile d’avoir un réel retour sur son blog. On ne sait jamais trop si on travaille bien ou mal. Même en posant des questions à mes abonnés, je n’ai parfois aucune idée de ce qu’ils pensent réellement et je tente régulièrement des choses très différentes. C’est à eux que l’on s’adresse après tout !
    Dans mes anciens projets, dès que quelque chose ne plaisait pas, on était super au courant… Ici, c’est plus compliqué haha 🙂

  • Reply Annabelle 30 avril 2018 at 16 h 13 min

    Excellent résumé! J’ai aussi été ravie de te rencontrer! Et ce n’est qu’un au revoir pour nous deux. 😉

  • Reply chloe 1 mai 2018 at 10 h 27 min

    Tu le vends bien, copine de la #teamboulet! Et tant qu’on s’amuse, pourquoi arrêterait-on de bloguer? A bientôt!!

  • Reply Daphnée - 1parenthèse2vies 2 mai 2018 at 16 h 31 min

    « Être blogueur voyage »… À vrai dire il n’y a que depuis mon retour de ces quelques jours de folie que je me dis « j’en suis ». Ce qui n’est pas évident c’est que mon blog n’est pas que ça, ça n’est pas que du voyage. Au début ça n’en n’était même pas du tout par la force des choses. Alors je suis encore toute timide à me sentir « dans la famille ». Ça viendra, parce ce que c’est par là que je veux me voir évoluer aussi. Aujourd’hui ma vie prend un joli tournant où toutes mes passions se réunissent : écriture-communication-voyages. Et vous voir tous dans cette ambiance si joyeuse, pas vraiment compétitrice mais au contraire collaborative, me motive d’autant plus à persévérer. Hâte d’être au prochain 😉

  • Reply Rachel - Blog voyage Découverte Monde 3 mai 2018 at 23 h 17 min

    Un plaisir de t’avoir revu ma belle Lauriane 🙂
    On a pas pris le temps de jaser beaucoup cette année, mais ce n’est que partie remise.
    On se dit donc à l’année prochaine? 🙂
    Rachel – Blog voyage Découverte Monde Articles récents…Ayutthaya en Thaïlande : 6 principaux temples d’Ayutthaya à voir et visiterMy Profile

  • Reply Pierre 26 juin 2018 at 5 h 42 min

    Merci pour ce résumé. J’aurais aimé en être cette année, mais n’ai pas trouvé le temps. ça avait l’air aussi bien que les précédents 🙂

  • Leave a Reply

    CommentLuv badge