Citytrips en France et Europe, J'ai envie de...

Visiter Auvers-sur-Oise, sur les pas de Vincent Van Gogh

Suivre un itinéraire de cyclotourisme, c’est parfois tomber sur de petites pépites. Lorsque j’ai su que nous allions passer une journée à Auvers-sur-Oise lors de notre voyage sur l’Avenue Verte Paris Londres, cela ne m’évoquait pas grand chose. J’en suis repartie avec une certaine émotion…

Auvers-sur-Oise, le village des impressionnistes

Notre arrivée à Auvers-sur-Oise commence par une belle montée jusqu’au cimetière. Sur le chemin, nous passons dans de petites rues et ce qui me frappe d’abord (en plus de l’effort), ce sont les fleurs. Beaucoup d’iris, mais aussi beaucoup d’autres fleurs. Un peu comme une peinture à ciel ouvert, un hommage de la ville aux impressionnistes qui l’ont tant aimée.

Mais d’abord, l’impressionnisme, c’est quoi ? 
C’est un mouvement artistique qui a pour vocation de capter l’éphémère dans tout son mouvement. Couleurs vives, jeux de lumières, traits visibles, l’impressionniste se régale des paysages et des scènes de la vie quotidienne. De nombreux peintres impressionnistes ont ainsi foulé le sol d’Auvers-sur-Oise : Cézanne, Pissaro, Monet… ils sont notamment à (re)découvrir au Château d’Auvers-sur-Oise. 

Sur le passage, nous nous arrêtons devant l’église d’Auvers-sur-Oise, qui fut l’objet d’un tableau de Van Gogh. On retrouve plusieurs reproductions de Van Gogh dans toute la ville devant les lieux qu’il a peint, c’est une très chouette initiative je trouve !

Auvers-sur-Oise, dernière demeure de Vincent Van Gogh

Arrivée en hauteur d’Auvers-sur-Oise. D’un côté, l’étendue des champs, la forêt. De l’autre, le cimetière. C’est un voyage de trépas à vie que nous initions, puisque nous commençons par la tombe de Vincent Van Gogh. Celle-ci est juste à côté de son frère, Théodore Van Gogh. Sur leurs deux tombes, du lierre qui les réunit, symbole de l’amour fraternel et fusionnel qui les réunissait.

On parle beaucoup de Vincent Van Gogh, mais Théodore mérite aussi les honneurs. Il a toujours voué une grande admiration à son frère, et lui a apporté une aide financière considérable. Après sa mort, il se laisse aller au chagrin et meurt de la syphilis six mois plus tard. A la base enterré à Utrecht, c’est sa femme qui se charge de rapatrier le corps à Auvers-sur-Oise, pour réunir les deux frères.

Direction ensuite dans le champ juste à côté,  lieu représenté par  son « Champ de blé aux corbeaux », peint quelques jours avant sa mort, dont on dit qu’il représente l’état d’esprit de Vincent Van Gogh à ce moment-là, tourmenté par une conversation qu’il a eu avec la femme de son frère, qui lui aurait fait savoir qu’il était temps pour Vincent de subvenir lui-même à ses besoins. Hypersensible, en proie à des problèmes psychiques, Vincent se tire une balle tout à côté de ce champ. Gravement blessé, il retourne à son auberge (l’Auberge Ravoux), et y meurt quelques jours plus tard.

On peut toujours visiter et manger à l’auberge !

J’étais vraiment émue en écoutant cette histoire, parce qu’elle montre bien à quel point la maladie et la détresse mentale peuvent affecter une personne, tout autant talentueuse soit-elle, mais aussi ses proches.

Le voyage de trépas à vie continue puisque nous empruntons ensuite les rues d’Auvers-sur-Oise pour découvrir d’autres oeuvres de Vincent, dans sa bonne période. Si vous passez une journée à Auvers-sur-Oise, vous pouvez aussi visiter le Musée de l’Absinthe et le Musée Daubigny.

Dernière visite, la demeure du Docteur Gachet.

Né à Lille (tiens tiens ^^), Paul Gachet était un ami de Vincent Van Gogh et de nombreux peintres, il était lui-même d’ailleurs artiste. C’est aussi le médecin qui s’est rendu à son chevet et a tenté de le soigner après la balle qu’il s’est tiré. La visite du jardin du Docteur Gachet est d’ailleurs très sympa à faire, car il y a pas mal d’expositions artistiques temporaires, et de jolies plantes.

La visite se termine et je quitte le village, encore l’esprit habité du génie et de la vie de Vincent Van Gogh, mais aussi du dévouement de son frère… Une journée à Auvers-sur-Oise, c’est une belle occasion de découvrir un village très mignon bien sûr, mais aussi de découvrir l’artiste derrière les peintures.

Où dormir et manger à Auvers-sur-Oise ?

L’Hôtel des Iris, Auvers-sur-Oise

Pour dormir à Auvers-sur-Oise, je vous conseille le très récent Hôtel des Iris, à côté de l’Auberge Ravoux. Avec une décoration à la fois sobre et raffinée, j’ai aimé le cachet de ce petit hôtel qui en plus propose un petit-déjeuner fait-maison, avec un accueil aux petits soins.

L’atelier Gourmand, Auvers-sur-Oise

Ici, on mange des crêpes et des burgers fait-maison ! Les quantités sont généreuses, tout est bon, l’accueil au top… C’est sûr, ce n’est pas du restaurant gastronomique, mais si vous avez envie de vous régaler, n’hésitez-pas.

Venir à Auvers-sur-Oise sans voiture – #Teamsansvoiture

Comme vous l’aurez compris, Auvers-sur-Oise fait partie de l’itinéraire de l’Avenue Verte Paris Londres, et plus particulièrement du tronçon « Les bords de l’Oise » / Maisons Laffitte – Auvers-sur-Oise. 
Vous pouvez également effectuer une boucle de 33 kilomètres autour d’Auvers-sur-Oise, la Boucle du Vexin. Il est aussi possible de venir facilement en train depuis Paris. 

Avez-vous déjà effectué ce genre de visite très marquante ? Si oui, c’était où ? Et si vous avez déjà visité Auvers-sur-Oise, n’hésitez-pas à me dire ce que vous en avez pensé.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Previous Post

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply Une Porte Sur Deux Continents 8 juillet 2019 at 17 h 12 min

    Merci pour la balade ! Ça fait vraiment envie !

  • Reply tania 8 juillet 2019 at 20 h 28 min

    merci pr la visite ça m dit d y aller de plus en plus
    je ne connaissais pas ces histoires du van Gogh
    tania Articles récents…Visiter Vannes et l’île d’Arz en un week-end: que faire, que voir, où mangerMy Profile

  • Laissez votre petit mot

    CommentLuv badge

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.