Browsing Tag

blog islande

J'ai envie de..., Péninsule de Snaefellsness, Randonnées et escapades nature, Voyager en Islande

La péninsule de Snaefellsness : l’oubliée de l’Islande ?

La péninsule de Snaefellsness restera probablement LA découverte de mon voyage en Islande en 2016. A 2h30 de route de Reykjavík, aller à Snaefellsness, c’est faire le plein d’étendues sauvages, de plages, de fjords, de merveilles de la nature et même de phoques ! Mais alors pourquoi parler « d’oubliée de l’Islande » ? Peut-être parce que malgré sa beauté, cette péninsule me semble souvent oubliée de ceux qui ne restent que quelques jours en Islande. A tort, bien sûr…arnarstapi-peninsule-snaefellsness-islande

Pourquoi à tort ? Parce que finalement, la Péninsule de Snaefellsness, ce n’est pas « si » loin de la capitale islandaise. Bon, ça ne reste pas « la porte à côté », mais c’est aussi une route bordée de reliefs, avec des paysages de folie, un vrai aperçu de l’Islande sauvage. La plus belle image de cette route restera dans ma tête, mais je me rappelle encore cette vision lorsque, à l’arrivée d’une côte, la route descendante s’est ouverte sur un panorama à 360 degrés aux multiples reliefs qui donnaient l’impression de débarquer dans un autre monde. C’est malheureusement aussi ce moment qu’avait choisi une voiture de police pour rouler derrière nous 😉

roadtrip-islande-peninsule-snaefellsness

SAMSUNG CAMERA PICTURES

peninsule-snaefelsness

Que faire et voir à la péninsule de Snaefellsness ?

En plus de ne pas être si éloignée de la capitale islandaise, Snaefellsness regorge aussi d’endroits sublimes ! Pour ma part, j’avais repéré un grand nombre de lieux à voir sur la péninsule (sur la carte ci-dessous fait sur Paint, autant pour l’effet design^^), mais le mauvais temps aidant et le timing (nous n’avions qu’une journée) ont fait que nous n’en avons pas visité la moitié.

itinéraire snaefellsness

  • La plage d’Ytri Tunga : voir les phoques à Snaefellsness

plage-phoques-ytri-tunga

Premier arrêt : la plage d’Ytri Tunga. Sur la route, nous repérons la pancarte pour s’y garer, mais nous aurions pu facilement ne pas la voir. Ce qui nous amène sur cette plage somme toute très sauvage ? Sa colonie de phoques ! Il est en effet possible d’observer les phoques à Ytri Tunga et nous espérons être chanceux.

plage-ytri-tunga phoques-snaefellsness-islande

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Verdict ? A peine arrivés aux abords de la plage, je repère un rocher qui bouge. Qui est en fait un phoque affalé sur un rocher, hiiiii ! Et peu à peu, on remarque qu’ils sont nombreux à se reposer sur les rochers, avec des plus ou moins gris. On marche sur les pierres glissantes en silence pour ne pas les effrayer et approcher, mais en vrai, j’en sauterais de joie si je le pouvais 🙂

phoques-ytri-tunga

Un phoque qui n’arrêtait pas de me regarder <3

phoque-a-ytri-tunga

Le phoque affalé sur le rocher, repéré de loin

phoques-snaefellsness

Mauvaise photo mais on voit bien qu’ils étaient nombreux !

  • Búðir et l’église noire de Búðarkirkja

Une curiosité que nous rêvions de voir ! Il est malheureusement assez difficile de se balader tranquillement sur les lieux car il y a de nombreux cars de touristes qui s’y arrêtent. Aujourd’hui, l’église appartient au Musée National d’Islande.

que-voir-a-snaefellsness eglise-noire-islande eglise-budir-snaefellsness cimetiere-islandais-budir

  • La faille de Rauðfeldsgjá

Impossible de la rater, elle se voit depuis la route ! Depuis la route, vous pouvez ainsi voir la montagne s’ouvrir en deux pour former une faille dans laquelle il est possible de rentrer après une petite montée (et en plus ça donne une belle vue sur la plage). On a remonté un peu le ruisseau mais je me demande encore jusqu’à où on aurait pu continuer sans être bloqués 🙂

gorge-raudfeldsgja plages-snaefellsness

SAMSUNG CAMERA PICTURES

raudfeldsgja-gorge

  • Le port d’Arnarstapi

Bien décidés à se diriger vers Hellnar, nous nous arrêtons en route au petit port d’Arnarstapi. C’est là que je prendrais une des photos que je préfère, celle de cette petite maison à flanc de falaise. Considéré comme un lieu saint, c’est aussi un village typique très mignon !

port-arnarstapi-islande arnarstapi-peninsule-snaefellsness-islande

De là, nous avons souhaité nous diriger vers la randonnée pour mener au port d’Hellnar… mais l’heure tournait, et la pluie continuait de tomber, on a donc laissé tomber pour se diriger vers le Nord de la Péninsule de Snaefellsness pour retrouver Kirkjufell.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

  • Le « mensonge » derrière Kirkjufell

olafsvik-peninsule-snaefellsnes

Après un arrêt express à Olafsvik pour prendre un goûter, nous continuons la route vers la magnifique Kirkjufell, vous savez, cette montagne qui est très médiatisée en ce moment.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Alors là, vous êtes probablement en train de vous demander où est le mensonge ? Le mensonge, c’est qu’en arrivant à Kirkjufell, je pensais tomber directement sur la vue ci-dessus. Genre arriver côté cascade, avec la montagne qui me fait face, comme beaucoup d’autres je pense. Sauf que… en fait, on arrive de la petite route qui passe ENTRE la montagne et la cascade. Oui, d’un côté vous avez Kirkjufell, de l’autre la cascade, et il faut monter un peu pour trouver LE bon angle qui donnera cette impression d’arriver d’abord devant la cascade.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Le point de vue duquel il faut prendre « la » photo

Sur le coup, j’avoue avoir été un peu déçue et j’ai trouvé que finalement, les photos qu’on voit ne reflètent pas la réalité. Quand on regarde les photos, on se dit que ça a l’air féerique mais j’ai trouvé Seljalandsfoss bien plus féerique comme endroit. Après, c’était peut-être la faute au temps ou à la fatigue ?

  • Les endroits que nous n’avons pas pu voir

itinéraire snaefellsness

Si vous vous en rappelez bien, il y avait 10 choses à voir sur la péninsule de Snaefellsness sur ma carte (ci-dessus)… et nous n’en avons vu que 5. La faute à un timing serré et aussi à la pluie qui n’arrêtait pas de tomber, c’était vraiment la journée la moins bonne niveau météo. Mais si vous préparez un voyage en Islande et que vous faites votre programme pour Snaefellsness, quelques petites infos sur les autres points d’intérêts :

Point 4 – La randonnée vers Hellnar depuis Arnarstapi : une ballade le long du littoral (environ 2 heures aller-retour), à faire de préférence par temps sec. A voir : l’arche de Hellnar, l’arche Gatklettur, Baðstofa…

Point 5 – Dritvik et sa plage de galets noirs Djúpalónssandur : pour ceux qui ont envie de voir une plage de sable noir sans les touristes ! N’hésitez-pas à vous promener dans le coin et à emprunter le sentier au-dessus des falaises pour en prendre plein les yeux.

Point 8 – Les champs de lave de Berserkjahraun : Si vous avez envie de rouler dans les champs de lave 😉

Point 9 – Stykkisholmur : la ville qui a servi de décor à « La vie rêvée de Walter Mitty », une ville typique d’Islande ! Au passage, si vous en avez l’occasion, découvrez le Mont Helgafell.

Point 10 – Les sources chaudes à Snaefellsness : Il y en a deux ! Rauðamelslaug et Landbrotalaug (cliquez sur les liens pour trouver les indications et coordonnées exactes).

Pour en savoir plus sur quoi faire à Snaefellsness, consultez aussi les articles de Voyage IslandeWild Birds Collective, Cécile Ailleurs et Leaf Blog. Pour ma part, en tout cas, j’ai adoré cette étape de notre voyage, mais clairement, au moins 2 jours auraient été nécessaires pour vraiment bien visiter Snaefellsness ! Et surtout, du beau temps de préférence, car c’est vrai que ce n’est pas pareil avec pluie et vent. Mais même si ça a bien chargé notre programme, je ne regrette pas cette découverte et elle m’a donné envie d’y retourner, mais aussi de monter plus loin vers les Fjords de l’Ouest 🙂

Carnet de route Islande – Les articles sur mon road trip d’une semaine en Islande

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
J'ai envie de..., Voyager en Islande

Alors, ce road-trip en Islande en septembre ?

Parce qu’il va me falloir un peu de temps avant de pouvoir publier mes premiers articles sur mon voyage en Islande… mais que j’ai quand même besoin de mettre des mots sur ce voyage que j’ai tant attendu. 4 ans ! 4 ans que j’attendais d’y retourner et voilà, c’est enfin fait… pour le meilleur ou pour le pire ?

20160915_190256

L’Islande et… les aurores boréales

C’est une des raisons pour lesquelles nous avons choisi l’Islande en septembre : parce qu’il y avait une chance de voir des aurores boréales, sans avoir trop de mauvais temps. Pour ce faire, je savais ce qu’il nous fallait : du froid, un ciel dégagé, de l’obscurité et en prime, je consultais le site Aurora Forecast pour voir la couverture nuageuse (attention, les prévisions à quelques jours d’avance ne sont pas du tout fiables 🙁 ) et l’application My Aurora qui est en français et permet de connaître le Kp et la probabilité de voir une aurore boréale à l’endroit ou vous êtes.

voyage-en-islande

Et… ON EN A VU UNE ! Et Grâce à Moiiiii. Oui, sur ce coup, je me la pète, mais je suis méga fière. Arrivée en Islande, grand soleil, ciel bleu, je dis à mes amis « ça, c’est un temps à voir des aurores ce soir ». A Reykjavík, le soleil se couche avec une lueur d’un vert qui fait déjà penser aux lueurs d’une aurore. On mange sur place avant de prendre la route vers notre cottage à Mosfaellsbaer…Il est environ 23 heures, je scrute le ciel et là, je vois quelque chose, comme une traînée blanchâtre, un peu colorée, je crie « eh, les mecs, dites-moi que je rêve pas, c’est pas un nuage ça, hein, HEIN ? ». On s’arrête et tadam, elle est là, notre aurore boréale ! Je crie, je saute, j’ai comme un poids qui se libère, je la voulais tellement cette aurore que j’ai explosé de joie. Malheureusement, nous n’avons pas su la prendre en photo et surtout, avec la luminosité proche de la ville, elle n’était pas vert intense. J’aime beaucoup la vidéo de JePapote (qui explique tout sur les aurores dans son article) car elle rend bien la couleur de ce que j’ai vu (au niveau du blanc coloré, pas le vert ni le rose malheureusement).

Malheureusement, le reste du temps était trop couvert pour que nous puissions en voir de nouveau pendant notre voyage, mais je réalise la chance qu’on a eu. On était crevés à notre arrivée, pas le courage de partir à la chasse, et c’est un beau cadeau que l’Islande nous a offert avec cette aurore qui nous est presque « tombée » dessus. J’ai croisé plusieurs personnes présentes depuis une dizaine de jours qui n’en avait pas vu ! C’est à savoir si vous partez en Islande pour voir les aurores boréales : il y a une grosse part de chance là-dedans et l’aurore ne sera pas forcément aussi intense que vous l’imaginez… mais ce spectacle de la nature, c’est juste époustouflant. Une vraie merveille.

L’Islande et… le tourisme de masse

C’est le gros sujet qui fait parler en ce moment : l’Islande est-elle devenue trop populaire ? Si Sarah – dont j’ai aimé suivre les aventures en Islande en été – a fait un bel historique du regain de popularité de l’Islande avec des points de vue d’islandais sur le sujet, pour ma part, je répondrais plutôt à cette question avec mes yeux de « touriste ». Pourquoi « touriste » ? Parce que nos 5 jours de road-trip dans le Sud de l’Islande nous ont fait suivre un itinéraire semblable à celui de la majorité des gens qui viennent pour « découvrir l’Islande ». Et clairement, j’ai vu une différence entre l’Islande de 2012 et celle de 2016, ayant fait quasi la même route et dans des conditions similaires (road-trip hors-saison, juin la première fois, septembre la seconde).

img_20160912_191708

Parmi les avantages, je dois souligner les vols plus abordables car c’est grâce à ce point que j’ai pu revenir (j’ai payé 500 euros la première fois avec Icelandair, 190 euros la seconde avec WOW). J’ai également pu remarquer quelques détails : des routes plus goudronnées autour du Cercle d’Or (donc plus confortables pour la conduite) ; plus d’indications touristiques à Thingvellir ; les sites bien préservés (aucun panneau publicitaire sur les lieux en eux-même, très peu en dehors). Au retour à l’aéroport, nous avons été aussi limite choqués par la route depuis Reykjavík, beaucoup trop éclairée à notre goût (on s’attendait à un retour dans des petits chemins et peu de lumière). De petits aménagements donc, mais surtout un avantage économique avec les lignes plus nombreuses qui desservent le pays.

Parmi les inconvénients, la première chose qui m’a frappée, c’est la présence de commerces à chaque point du Cercle d’Or… jusqu’à Seljalandsfoss !! Et à Geysir, c’est carrément un immense centre commercial qui a pris place… Des lieux sont devenus payants (parking à Thingvellir, entrée au cratère de Kerið), mais surtout il y une affluence constante de touristes. En voyageant en hors-saison, nous avons tout de même été frappés par l’affluence de bus touristiques à chaque coin où nous nous arrêtions, de la péninsule de Snaefellsnes à Seljalandsfoss… où des bus venaient jusque 20h !! La plupart du temps, ces bus ne s’attardent pas, et il suffit de s’éloigner un peu du principal point d’intérêt pour être plus tranquille… mais ça enlève quand même encore une fois une petite partie du charme à l’Islande.

Ce qui n’a pas changé en Islande…

Pourtant, malgré tout ça, il y a de nombreuses choses qui sont restées intactes en Islande… et je pense que c’est important de le souligner.

champ-de-lave-eldhraun

J’ai rencontré des Islandais en Islande. C’est sûrement le mode road-trip qui veut ça, mais je n’ai pas eu l’impression de ne croiser que des étrangers. C’est peut-être aussi car nous avons fréquenté pas mal de lieux « locaux » : les supermarchés « Bonus » et « Kronan » en dehors de Reykjavík (j’ai même eu l’honneur de me faire insulter par un islandais trop pressé pour apprécier ma joie de vivre dans les rayons) (j’ai pas compris ce qu’il a dit mais ça ne sonnait pas comme « oh une française, génial » ^^) ; des petits cafés par-ci, par-là, nous avons aussi dormi en guesthouse et on s’est paumés dans un village pour rien (j’ai pu exercer ma prononciation sur les quelques mots d’islandais que je connais)… Alors, oui, si vous restez à Reykjavík, vous risquez d’être moins dépaysé, mais en dehors, les islandais résistent ! Je pense toutefois que certains en ont marre de voir des gens sur leur propriété, j’ai ainsi vu à Nupsstadùr une barrière « propriété privée » récemment posée, sûrement à cause de l’affluence de gens venus photographier les petites maisons avec herbe sur le toit.

cheval-islande

Les magnifiques paysages islandais sont toujours là. Et eux aussi, ils résistent (et ils prouvent qu’ils existent) (pardon). Pour l’instant, il y a toujours très peu de panneaux publicitaires en dehors de Reykjavík (on a du en voir 3 sur 5 jours),  il n’y a pas de vendeurs à la sauvette, et une fois que vous avez passé l’entrée d’un site, il n’y a en général rien qui a changé depuis 2012 (si ce n’est quelques aménagements pour préserver le paysage). Je n’ai pas été déçue par mon voyage, bien au contraire. Ici aussi, le mode road-trip est avantageux car il permet de faire des détours et de s’éloigner des grosses artères touristiques.

Alors, est-ce que je reviendrai pour un road-trip en Islande ?

Oui, j’aime toujours l’Islande et j’y reviendrai. En revenant, je ne cherchais pas une expérience en mode « no man’s land » et c’est peut-être pour ça que j’arrive à relativiser sur le tourisme (si c’est ce que vous cherchez, ça va devenir de plus en plus difficile). J’ai quelque chose de sentimental avec l’Islande, et je crois qu’il en faudra beaucoup plus pour que ce pays puisse me décevoir… mais je trouve ça quand même triste d’avoir un peu l’impression d’assister à un certain « déclin » de l’Islande. A chaque grosse nouvelle liée au tourisme, chaque gros aménagement, c’est comme si on voyait s’éloigner un peu plus l’image d’une Islande préservée. Une partie de moi a bien sûr envie de se scandaliser et de protester, l’autre sait que la décision ne nous appartient pas et qu’il faut sûrement déjà commencer à faire le deuil de l’Islande en tant qu’île « inaccessible ».

chevaux-islandais

Le voyage est passé beaucoup trop vite, 5 jours à peine de road-trip, c’est passé à toute vitesse et c’était étrange de revenir en France à peine partis. J’ai adoré redécouvrir l’Islande, en voir davantage, et la prochaine fois, j’aimerais beaucoup revenir en Islande pour découvrir enfin le Nord. En tout cas, j’ai hâte de vous emmener dans mon voyage avec de nouveaux articles… 🙂

Carnet de route Islande – Les articles sur mon road trip d’une semaine en Islande

Rendez-vous sur Hellocoton !
Lifestyle

Blogs de niche : j’aime les lire, découvrez-les !

En tant que blogueuse voyage, je lis aussi de nombreux blogs voyage un peu de tous styles, connus ou moins connus. Et parmi ces blogs, il y a une catégorie de blogs qui me sert particulièrement lors de mes projets de voyage (et pour m’inspirer) : les blogs de niche. Oui, vous savez, ces fameux blogs qui ont pour thème une seule destination ou un seul type de voyage et qui, du coup, sont très spécialisés dans leurs articles.

Ce que j’aime avec ces blogs, c’est qu’ils se donnent à fond dans ce qu’ils font et qu’ils ont souvent une certaine expertise, une connaissance du terrain que l’on ne retrouve pas partout. De même, lorsque certains de mes articles sur l’Islande ont bien tourné (comme mon article sur les fantômes et lieux hantés en Islande que vous avez adoré !), je me suis parfois dit que cette visibilité n’était pas forcément très juste pour tous les blogs sur l’Islande qui ne parlaient que de ça. Qu’ils auraient mérité d’être mentionnés au passage. Du coup, aujourd’hui, j’ai eu envie de partager avec vous une sélection des blogs de niche que je lis, parce que ça me fait plaisir et parce que ça peut vous être utile.

Les blogs de voyage sur l’Islande : mon pays chouchou

N’importe qui me connaissant un minimum sait que je voue un amour inconditionnel à l’Islande. Si je devais choisir une seule destination à explorer pour le restant de mes jours, ce serait elle (ouais, je sais, l’idéal pour ne pas risquer les méfaits du soleil^^).

cercle d'or islande

Et la première blogueuse à laquelle je pense, ma préférée, c’est Cécile Ailleurs. Bon, elle est pas à 100% blog sur l’Islande mais quand même, sa catégorie sur l’Islande déchire. Ce que j’aime chez Cécile, c’est la qualité de ses articles et son accessibilité. Ses articles me donnent envie de repartir et on a échangé plus d’une fois sur le sujet, bref, si je devais recommander un blog sur l’Islande, ce serait le sien.

Dans un autre style, j’aime beaucoup ce que fait Iceland Islande sur sa page Facebook et son blog. Pour toutes les actualités sur l’Islande, c’est lui que je suis et il me fait rêver jour après jour. Si je devais partir demain en Islande, c’est aussi probablement lui que je consulterais le plus.

A voir aussi  : Au Sud du Pôle Nord et un tout récent, celui d’Anaïs qui fait de très jolies photos et celui d’Anne-Sophie Gautrelet (qui est aussi bien active sur Twitter^^)

Les blogs sur Lille

L’Islande est mon pays de cœur, Lille est ma ville et le Nord ma région. Du coup, obligé, je consulte parfois quelques blogs sur Lille mais plus pour le côté « actualités et bonnes adresses » que voyage voyage. Je connais un certain nombre de blogueurs et blogueuses à Lille que j’aime suivre donc si vous en êtes, je vous le dis de suite que vous ne fassiez pas la tête : dans cet article, je vais m’en tenir aux blogs lillois qui ont un aspect « voyage » et « bonnes adresses » bien présent. Mais je vous aime quand même^^

vieille bourse de lille

Donc, si vous recherchez des bonnes adresses à Lille et des actualités, je vous recommande Lille était une fois pour sa spécialité culture, Les 16 pingouins de Lille chez qui je retrouve souvent des idées d’activités à faire, les Cachotteries de Lille que je retrouve aussi parfois lors des soirées Yelp, Lille by Mat et Chez Albertine !

lille était une fois

Source : Lille était une fois

Mention spéciale aux Vadrouilleurs qui font pas mal d’excursions dans le Nord et à mon blog beauté sur lequel je tiens une catégorie spécial bonnes adresses beauté à Lille (je suis sur mon blog, je m’auto-promo si j’veux :p ) 😉

Les blogs sur Barcelone

citytrip barcelone parc guell

Je suis allée l’an dernier à Barcelone et j’ai cherché beaucoup d’informations sur les blogs. Ainsi, c’est chez Les Bons Plans de Barcelone que j’ai trouvé une mine d’informations pour mon voyage à Barcelone. Activités gratuites, pas chères, hébergements, il y a de tout et j’avais noté beaucoup de choses avant d’y aller (mais en vrai, on a quasi pas fait les adresses que j’avais noté^^). A voir aussi pour un côté plus girly, Letizia Barcelona.

Ceux qui me donnent envie de pays que je connais peu

Ici, ces blogs sont ceux de personnes qui m’ont donné envie de voyager dans « leur » pays de prédilection. Des pays que je ne connaissais que très peu ou de loin et qui ne me faisaient pas forcément rêver. Il y a donc bien sûr Bom Dia Portugal, un blog sur le Portugal (non, sans blague ? ) qui parle aussi bien de culture, de choses à faire au Portugal ou de plats typiques.

Et aussi Ici Laos Cambodge, le blog de Rattana avec qui j’ai pu avoir de looongues conversations^^ A lire également Un Gaijin au Japon sur le Japon que j’aime beaucoup parce qu’il aborde différents aspects que l’on connait peu et qu’il permet de se cultiver 🙂

Les « voyage mais pas que »

Pour finir sur ma lancée, on boucle cet article par un paragraphe un peu plus fourre-tout pour vous parler de ces blogs de niche qui parlent voyage mais qui ont une passion pour un loisir, une activité, plutôt qu’un pays. En premier, j’ai nommé Cavali’Erre, qui parle voyage et cheval et qui le fait bien ! Ce que j’aime dans son blog, c’est sa passion, elle aime les chevaux, l’écriture, elle aime en parler, bref, allez la lire !

A lire aussi, le blog de Je Papote qui marie spécialités culinaires et voyage (deux passions pour moi^^).Le blog de Christelle, Voyage & Féminin, parce que j’aime l’aisance qu’elle a à jongler entre sujets féminins et voyage et qu’elle me fait souvent bien rire. Le blog de Florence Gindre qui participe souvent au RDV En France Aussi et qui parle beaucoup écriture. Avenue Reine Mathilde qui parle voyages en famille, et le nouveau webzine de la Team Paillettes pour le côté girly.

Voilà, cette petite sélection est faite sans prétention, juste pour le plaisir de partager et puis parce que finalement, ce qu’on lit définit un peu ce que l’on est, non ? Bien sûr, cette sélection est subjective et basée sur différents critères : dedans, il y a des blogs que j’aime lire pour leurs photos, ou pour leur expertise, ou parce que ce sont ceux de copines, ou pour la passion dans les écrits, ou pour tout à la fois. Si vous n’y êtes pas, on ne se connait peut-être pas, j’ai peut-être oublié (rappel : je suis une étourdie), j’ai peut-être préféré mettre en avant d’autres blogs ou encore votre blog n’était pas assez « de niche » ou ne parlait pas assez voyages par rapport à ce que je voulais, mais n’en soyez pas vexé(e) ! Et au pire, faites un coucou dans les commentaires, il y aura peut-être d’autres sélections si je vois que celle-ci vous plaît 🙂

Vous connaissiez ces blogs ? Et vous, quels sont les blogs de niche que vous lisez (qui sait, il y aura peut-être l’article-suite « Ces blogs de niche que mes lecteurs aiment » ^^) ?

PS : j’anticipe déjà, moi aussi, le terme « blog de niche » ça m’énerve un peu et je trouve ça déjà vu mais en attendant, je pense que c’était le plus parlant pour éviter un titre façon « Les blogs spécialisés dans un pays ou un type d’activité seulement ou presque que j’aime bien » (et « blogs spécialisés » je trouve ça encore plus moche donc non merci) ^^

Rendez-vous sur Hellocoton !