Browsing Tag

surf soulac sur mer

Lifestyle

Initiation au surf : pas si facile (même pas facile du tout !)

Lors de mes vacances à Soulac sur Mer, j’ai enfin pu tester une activité que j’avais envie d’essayer depuis longtemps : le surf ! Pour cela, je me suis adressée à l’école de surf OSC qui se situe Plage de l’Amélie, qui propose des bons tarifs : 35 euros les 2h d’initiation en groupe, 40 euros le cours particulier d’une heure (si vous aussi, vous voulez faire du surf à Soulac sur Mer, vous pouvez visiter leur site^^). Comme nous étions en début de saison, j’ai opté pour un cours particulier car il n’était pas du tout sûr qu’il y ait un cours en groupe dans la semaine !

Première leçon : les bases du surf, ça s’apprend allongée !

J’arrive et c’est Germain qui m’accueille, celui-ci fait du surf depuis 20 ans et il enseigne depuis un peu moins de 10 ans. Cheveux longs, casquette, teint mat, à part son prénom, c’est quand même l’archétype du surfeur ^^ Il me choisit une combinaison de surf et hop c’est parti pour le cours !

Germain – Ecole de Surf OSC

On se pose donc sur la plage et Germain me signale qu’on va se mettre à cet endroit car plus loin il y a une baïne. Je lui demande de m’en parler un peu plus (je vous en parle bientôt) et il m’explique ensuite les bases du surf : les courants, la nécessité de garder un repère (ses deux drapeaux verts) pour ne pas « dériver » et on commence par un petit exercice : du bodysurf. Pour me familiariser avec la mer, je dois me mettre en position latérale et essayer de « glisser » sur l’eau comme je le ferai avec ma planche. J’avoue, j’en mène pas large, pour cet exercice, il faut mettre sa tête sous l’eau et j’ai un petit vent de panique. C’est vrai que la combinaison qui moule beaucoup (mais qui protège totalement de la froideur de l’eau, le rêve) me donne l’impression de manquer de liberté de mouvements.

On passe ensuite à l’eau avec la planche, l’objectif pour la fin du cours : savoir me tenir parfaitement allongée sur la planche, glisser sur la mousse de la vague et la diriger. Pour cela, même position que pour le bodysurf, debout latéral, la planche sur son côté (et pas devant pour pas risquer de la prendre dans la tête ou autre) et quand la mousse arrive sur le bout de la planche, on pousse en avant en se mettant allongée dessus, bien au centre. Pour diriger il faut utiliser ses mains pour pencher à droite ou à gauche.

Au début, pareil, j’étais un peu beaucoup flippée. Peur de tomber, de me retrouver coincée sous l’eau, finalement c’est plus intimidant dans ce contexte que lorsqu’il s’agit de simplement nager. Puis au fur et à mesure et grâce aux encouragements de Germain, je prends mes aises et à la fin de l’exercice j’arrivais à tenir allongée sur la planche et à diriger un peu même si ce n’était pas encore totalement au point.

Bilan sur cette première leçon de surf ?

De cette initiation au surf, j’en retiens que :

  • la sensation de glisser sur la vague, c’est juste puissant, j’ai beaucoup aimé

  • Mais mine de rien, c’est plus intimidant que ce que je pensais : risquer les chutes, plonger sous l’eau, prendre la vague… autant de choses qui te rappellent que tu te lances dans un sport à sensations et que c’est plus risqué que faire trempette

  • Avant de pouvoir vraiment surfer sur la vague, il faut apprendre les bases et ça prend du temps

Honnêtement, j’ai aimé découvrir le surf, c’est comme si on ré-apprenait toute son approche de la mer … mais je ne sais pas si j’aurais assez de cran pour arriver à surfer. Ah ça, faire un vrai stage de surf d’une semaine, je m’en réjouirais mais sur place, je pense qu’il faudrait bien de la patience aux moniteurs pour me rassurer (parce que je peux avoir du cran, mais tant que je suis en mode « oh mon dieu, qu’est-ce que je fais », ben j’y vais touuuuut doucement:D ).

Si vous avez déjà fait du surf, vous me dites comment on s’en sort au fil des leçons? Et si vous aussi, vous avez été intimidé(e) au début ? 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !