Lifestyle

Bolivie : à la découverte du salar d’Uyuni et de son cimetière de trains

A l’image de l’Islande et de son Blue Lagoon, j’ai découvert la Bolivie et le Salar d’Uyuni avec un autre lieu emblématique du coin, le cimetière de trains. Un endroit magique, insolite, que j’ai toujours rêvé de voir des mes propres yeux. Mais comme je n’ai pas encore réalisé ce rêve, quand Magali de l’agence Bolivia Excepcion m’a proposé de venir vous parler sur le blog de la Bolivie… j’ai tout de suite pensé à lui demander de vous parler d’Uyuni. Interview-dossier.

Qu’est-ce qui fait du Salar d’Uyuni un lieu exceptionnel ?

Curiosité de la nature, le Salar d’Uyuni est une surface de sel immaculée de 12 500 km2 perchée sur les hauts plateaux du sud ouest bolivien, à 3 600 m d’altitude.

L’apparition de ce phénomène remonte à plus de 10 000 ans. Il résulte de l’évaporation partielle du Lac Minchin, laissant ainsi apparaître une couche de sel et de cristaux pouvant atteindre par endroit jusqu’à 120 m d’épaisseur.

Vue sur le Salar – Photo

Ce désert de sel constitue en outre une source importante de minéraux. Il s’agit de l’un des gisements de lithium les plus riches de la planète : il abriterait à lui seul 40% des réserves mondiales. Le lithium est une ressource naturelle utilisée notamment dans les batteries des appareils électriques. Or, compte tenu de l’utilisation croissante de ces derniers, il y a fort à parier que le lithium sera l’or blanc de demain.

Pourquoi s’y rendre ? Que peut-on y faire ?

Durant la saison des pluies, de décembre à février, le Salar d’Uyuni devient un gigantesque miroir de sel et d’eau où se reflète l’immensité du ciel, un terrain propice au phénomène de mirage. Parmi les centres d’intérêt du lieu, hormis la particularité de ce paysage hors du commun : extraction artisanale du sel, constructions de sel (hôtel, statuts), geysers, volcans, ou encore la isla del Pescador peuplée de nombreux cactus.

Photo

La grande majorité des touristes ne passe qu’une journée, pour rejoindre l’île depuis le village d’Uyuni : erreur ! Le Salar mérite que l’on s’y attarde au moins 3 jours, notamment pour découvrir les petits villages traditionnels autour, ou pour dormir au pied du volcan Tunupa.

Le cimetière des trains, un lieu insolite

A quelques kilomètres de la ville d’Uyuni, porte d’entrée du désert de sel, se trouve un autre site emblématique de la région : le Cimetière des trains. Les carcasses des locomotives à vapeur datant du siècle dernier témoignent d’une époque où la proximité avec la frontière chilienne et l’activité minière en plein essor faisait de la petite ville bolivienne un lieu de transit important. 

La crise du minerai ainsi que les tensions politiques avec les autorités chiliennes ont eu raison de ce lieu laissé à l’abandon. Aujourd’hui ces vestiges du passé sont devenus un lieu d’attraction touristique que chacun peut visiter librement.

Pour en savoir plus vous pouvez retrouver le guide de voyage de l’agence locale Bolivia Excepción. Alors, ce désert de sel vous fait-il rêver autant que moi ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Previous Post Next Post

You Might Also Like

3 Comments

  • Reply Marco 10 janvier 2014 at 19 h 38 min

    Superbes photos et je trouve génial le cimetière des trains avec ces vieilles locomotives à vapeur…bien qu’elle ne doivent pas avoir fait de vapeur depuis des dizaines d’années….
    Marco Articles récents…Croisière fluviale sur le Canal de la Marne au Rhin. Arrivée à Strasbourg.Partie 3.My Profile

    • Reply Mali 11 janvier 2014 at 0 h 45 min

      En effet 😉

  • Reply Isa 11 janvier 2014 at 20 h 46 min

    J4ai eu l’occasion d’aller en Bolivie 2 fois à 10 ans d’intervalle et cette partie du monde est vraiment unique …
    Isa Articles récents…Nymphomaniac : Volume 1 de Lars Von TrierMy Profile

  • Leave a Reply

    CommentLuv badge