Daily Archives

21 décembre 2014

Tests produits et applis

Ce qu’il faut savoir sur les transports à Londres

Tu connais la fille qui panique à moitié dans le métro londonien parce qu’elle a perdu le groupe avec lequel elle voyageait et à qui on dit qu’elle ne pourra pas passer avec son ticket si son groupe n’est pas là ? Oui, tu as bien deviné, cette fille, c’est moi. Et c’est une fois bien installée dans le métro que je me suis dit qu’un article sur ce blog voyage serait utile, parce qu’il y a vraiment des différences notables entre les transports en commun français et les transports en commun londoniens.

IMG_20141219_085433

On ne plaisante pas avec la fraude

En France, malgré les contrôles, il y a tout de même pas mal de fraudes et les contrôleurs peuvent aussi se montrer compréhensifs. Il m’est arrivé d’oublier de valider un ticket ou de ne pas en prendre, et de m’en sortir sans amende. Surtout quand les personnes en face voient que tu as une « excuse » crédible. Mais pas à Londres.

Déjà, à Londres, l’amende pour toute fraude ou autre s’élève à 80 livres. Soit 90 euros environ. Oui, tout de suite, ça calme, et comparé à nos pauvres amendes de moins de 30 euros, tout de suite, ça fait effet. Quasiment 100 euros l’absence de titre, c’est cher payé.

IMG_20141219_084319

Mais ce n’est pas tout, parce que figurez vous que pour sortir du métro, vous aurez systématiquement besoin de votre titre de transport. Il y a des bornes à chaque station au moment de sortir, il faut repasser son ticket. En gros, si vous avez réussi à « entrer » quand même sans ticket, vous allez aussi galérer en sortant.

Et les règles parlons-en. Ce qui s’est passé pour moi, c’est que mon titre de transport n’a pas fonctionné. Comme c’était un titre groupe, on m’a clairement dit « sans votre groupe, vous devez racheter un ticket » . J’ai eu beau expliquer que mon groupe m’attendait probablement en bas des escaliers, que je n’avais pas leur numéro, et tout ça avec une tête tellement paniquée que même l’agent de police est venue me voir en insistant pour savoir si j’allais bien… l’agent du métro n’a rien voulu entendre. En gros, si vous achetez un ticket à tarif spécial, faites bien attention aux obligations car on ne vous pardonnera rien.

De la sécurité et des usagers disciplinaés

L’autre chose que j’ai remarqué avec les transports à Londres, c’est que l’accent est énormément mis sur la sécurité. Il y a souvent des agents dans les stations, des panneaux d’indicatiaon. Par exemple, la-bas, il faut se mettre systématiquement sur la droite de l’escalator si on ne les prend pas en marchant, comme en France, vous me direz… sauf qu’à Londres, c’est ultra respecté !

IMG_20141219_085521

On retrouve aussi beaucoup de publicités dans le métro… dont de la publicité pour la sécurité (j’ai retenu qu’il y avait eu presque 3000 hospitalisations dues à des blessures dans le métro à cause des escalators entre autres !).

IMG_20141219_085517

Et à l’attente ainsi qu’à l’intérieur du métro, c’est pareil, les gens attendent patiemment le métro, il n’y a pas autant de bousculade et chacun patiente à l’intérieur en faisant un peu sa vie de son côté. Alors bien sûr, ce n’est peut-être pas comme ça partout ou tout le temps, mais on voit vraiment que les gens à Londres sont beaucoup plus respectueux qu’en France et ça a un côté beaucoup plus tranquille !

IMG_20141219_084647

Dernière chose… le prix ! Oyster Card ou Travel Card ?

On se plaint du prix des transports en France… mais alors à Londres, c’est carrément pire ! Sans Oyster Card, un ticket un voyage vous revient à 4,50 livres, soit un gros 5 euros ! Et un ticket à la journée à 10 euros.

La solution la plus économique est donc de prendre une Oyster Card, vous aurez une caution de quelques euros à laisser (5 livres il me semble) mais vous rentabiliserez largement la caution même en ne voyageant qu’une journée. A consulter pour avoir les prix et plus d’infos : le site officiel pour acheter sa Oyster Card et le comparatif Oyster Card et Travel Card.

IMG_20141219_085429

Vous l’aurez compris, les transports à Londres, c’est tout une histoire ! Et on peut dire que les anglais prennent ça très au sérieux donc : n’oubliez pas de vous tenir à droite sur l’escalator, gardez toujours votre ticket, ne tentez pas de frauder et surtout… bon voyage 🙂

Pour en savoir plus, je vous conseille le site VisitLondon avec des infos sur la carte Oyster et sur le métro à Londres en général.

PS