Browsing Category

Voyage en France

Baignade et plages, Bretagne, Destinations, J'ai envie de..., Plutôt France ou Europe ?, Randonnées et escapades nature, Voyage en France, Voyager sans voiture

En Bretagne sans ma voiture : où partir ?

Si vous cherchez une idée de week-end sans voiture en Bretagne, de manière générale, la région a beaucoup multiplié les initiatives pour permettre à chacun de se déplacer en train ou en bus. Dans cet article, je vous propose de vous aider à préparer vos vacances sans voiture spécial slow tourisme en Bretagne.

Vous pourrez aussi découvrir l’initiative En Bretagne sans ma voiture, lancée par le CRT et l’ADEME depuis 2017. Avec de nombreuses idées de séjours à la carte, ce concept permet de visiter la Bretagne en train et en voiture, le temps de quelques jours.

Où aller en Bretagne sans voiture ?

Optez pour un séjour tout-compris « En Bretagne sans ma voiture »

En Bretagne Sans ma Voiture, c’est quoi ? C’est un pack clé en mains pour passer un week-end ou un court séjour en Bretagne sans sa voiture. Hébergement, activités, informations sur les transports à prendre, tout est compris pour que vous puissiez passer un week-end sans voiture en Bretagne et en profiter à 100%.

Ce qui est chouette avec les séjours En Bretagne Sans ma Voiture :

  • A chaque séjour sa thématique : idéal pour découvrir des coins de Bretagne que l’on ne connait pas et tester de nouvelles activités
  • Visiter la Bretagne sans voiture devient facile : toutes les informations sont fournies pour ne rien avoir à chercher par soi-même
  • La découverte de vraies belles adresses : les hébergements sont choisis avec soin, on loge dans des endroits que l’on aurait pas forcément connu autrement

Ou alors visitez la Bretagne en train, bus ou vélo !

Il y a de nombreuses expériences de slow tourisme en Bretagne à tester ! En effet, la région est très naturelle, et pleine de merveilles. Alors pour vous aider à visiter la Bretagne en bus et / ou en train, voici 10 idées de vacances sans voiture à tester.

  • Faire un séjour VTT dans les Monts d’Arrée
  • aller en train jusque Saint-Malo et profiter de la douceur et des dauphins de Saint-Malo
  • faire du surf et du yoga du côté de la Pointe de la Torche en prenant le train jusque Quimper
  • partir en randonnée sur la Côte d’Emeraude, 
  • Mélanger Thalasso et Rando à Roscoff
  • Découvrir une île de Bretagne sans voiture comme l’île de Batz (TER jusque Roscoff) ou l’île de Groix en une journée (TER jusque Lorient)
  • Visiter le très mignon village de la Gacilly (TER jusque Redon depuis Nantes ou Rennes)
  • Faire une randonnée sur le GR34 de Saint-Malo à Cancale
  • Remonter le temps en découvrant Paimpol sans voiture avec le train vapeur du Trieux
  • Prendre le fameux train « Tire-bouchon » de Auray à Quiberon

Mon week-end sans voiture à Lorient

Afin de pouvoir vous parler en connaissance de cause du concept, j’ai été invitée à tester l’un des séjours En Bretagne Sans ma Voiture par le CRT. Mi-septembre, je me suis donc rendue direction Lorient pour un séjour « Week-end de charme près de Lorient »… une ville que je ne connaissais que de nom, parfait pour aller jusqu’au bout dans la découverte. La thématique de mon week-end breton : Week-end bien-être près de Lorient.

Où dormir à Lorient ? Le Manoir des Éperviers

J’arrive en fin d’après-midi à Lorient, et après un accueil de Gurvan de l’office de tourisme, j’emprunte le bus jusqu’à mon hébergement : Le Manoir des Éperviers à Quéven. Je n’ai qu’à suivre les instructions pour y arriver en une vingtaine de minutes… et découvrir un lieu enchanteur. Le Manoir des Éperviers est une maison d’hôtes à côté de Lorient qui a juste tout pour plaire : un parc, une piscine chauffée, un sauna, un hammam, une salle commune, des chambres magnifiquement décorées (j’ai pu toutes les visiter)…

Surtout, l’accueil est vraiment exceptionnel. Véronique m’apporte pas mal de conseils pour ma visite de Groix le lendemain, elle se débrouille même pour m’amener un kit de snorkeling car j’ai oublié le mien. Sans le programme En Bretagne Sans ma Voiture, si j’avais organisé un week-end à Lorient, je n’aurais jamais logé au Manoir des Éperviers. J’aurais privilégié un logement en ville… et j’aurais eu tort ! C’est vrai, j’ai été un peu limitée par les horaires de bus, pour le retour le soir, et pour le dimanche. Mais à côté, le lieu était vraiment exceptionnel et j’y retournerais à titre personnel avec plaisir.

Passer une journe en vélo électrique à l’île de Groix

Le lendemain matin, après un petit-déjeuner fait maison (qui change tous les jours, miam), direction Groix ! Ce n’était pas au programme du séjour proposé par le CRT, mais je tenais à voir cette île qui me semblait sublime… à juste titre ! Après avoir récupéré un vélo électrique au Port de Groix à Coconut’s Location, j’ai pas mal parcouru cette île… et pfiou que c’est beau ! Je vous laisse quelques photos, mais vous pouvez aussi lire mon article :

Visiter l’île de Groix en une journée

Je passe une journée bien chargée, et je suis carrément ravie de revenir dans ma chambre pour une deuxième nuit au Manoir des Éperviers.

Brouillard à Port Louis

Dernier jour à Lorient, et après une journée ensoleillée, c’est la bruine qui m’accueille. Il fait gris, il fait brumeux, et c’est avec un peu moins d’entrain que je prends le bateau taxi jusqu’à la citadelle de Port-Louis. Je commence par visiter le Musée de la Compagnie des Indes qui permet de revenir sur l’importance de Lorient dans le commerce de marchandises, ainsi que le Musée de la Marine.

Ensuite, petite promenade sur les remparts, même si je me dépêche d’aller déjeuner avant de reprendre le bateau. J’avoue que la météo ne permet pas vraiment de profiter des lieux, mais je m’estime chanceuse de ne pas avoir eu ce temps-là sur l’île de Groix.

Je vous laisse avec cette dernière photo qui représente selon moi le bonheur façon Bretagne : une crêpe gourmande, du cidre et du lait ribot <3

Et vous, la Bretagne sans voiture, c’est quelque chose que vous avez déjà testé ou qui vous tente ? Dites-moi tout en commentaire.

Citytrips en France et Europe, Découvrir de l'insolite et du street-art, J'ai envie de..., Plutôt France ou Europe ?, Voyage en France

Une balade street-art à Paris dans le 13ème

Paris, ville de passage, de soirée, de moments éphémères. Paris fait partie de ces villes que je côtoie depuis bien longtemps, mais que je découvre à peine. J’avais en effet l’habitude d’y passer, mais rarement de l’explorer. Pas le temps. Pas envie. Pas le courage. Dernièrement, j’ai donc eu envie de consacrer une après-midi à découvrir le Paris Street-art et plusieurs spots de la capitale. Pour ce nouveau RDV En France Aussi sur le thème de la « France Underground » organisé par Tu Paris Combien et Le Coin des Voyageurs, j’ai donc décidé de vous emmener découvrir quelques endroits où voir du street-art à Paris.

Où voir du street-art dans le 13ème arrondissement ?

Si vous voulez voir du street-art à Paris en quelques heures, le dilemme qui se posera à vous est sûrement celui du choix. Il y a en effet de nombreux spots dans la capitale, mais il est impossible de tout faire en quelques heures… pas même en une journée ! Pour ma part, je souhaitais vraiment pouvoir voir plusieurs lieux différents sans trop avoir à bouger, j’ai donc choisi de me rendre dans le 13ème arrondissement qui concentre à lui seul plusieurs spots à voir à Paris. C’est surtout un arrondissement aux multiples visages avec une bonne dynamique.

Le village dans la ville : la Butte aux Cailles

Pour commencer, j’ai choisi de découvrir la Butte aux Cailles, un quartier aux airs de village que je ne connaissais pas. En effet, ce quartier a beau ne pas être très loin du métro et des grandes artères, les ruelles y sont nombreuses et tranquilles en pleine journée. J’y retrouve notamment les pochoirs de Jef Aerosol et surtout ceux de Miss.Tic. J’aime beaucoup Miss.Tic, je trouve ses œuvres pleine de poésie, de vérité et d’authenticité.


Je me ballade un peu au hasard, et j’avoue qu’il me manque un plan de pré-repérage, j’ai loupé beaucoup de choses, mais c’est aussi le jeu de la chasse au street-art. Je vous recommande néanmoins cet article et la carte ci-dessous par Trompe L’œil si vous avez envie de ne rien rater du street-art à la Butte aux Cailles.

Street art 13 : street-art et fresques murales « sur le pouce »

Direction le boulevard Vincent Auriol et les fresques murales géantes du collectif Street Art 13. Ces fresques, vous les connaissez sûrement car on les voit depuis le métro en passant. Cette fois-ci, je décide de m’arrêter et d’admirer un peu plus celles que je trouve dans le quartier.

Ce que j’ai aimé ici, c’est le fait d’apporter de l’art sur les murs des HLM. C’est quelque chose que l’on voit beaucoup, et cela permet de donner un autre regard à ces quartiers dans lesquels beaucoup d’entre nous n’ont pas forcément l’habitude de se balader par plaisir. Ici aussi, si vous ne voulez rien manquer, il est préférable de vous repérer au préalable avec cette carte des fresques de Street art 13. Pour ma part, j’ai un gros coup de cœur sur la fresque de « Faile », au niveau patte graphique et intensité, j’adore, même si j’ai eu du mal à prendre une photo potable côté angle de vue^^

Dernier arrêt aux Frigos, un goût de « trop peu »

Je finis cette visite street art dans le 13ème par Les Frigos. Il faut marcher un peu pour découvrir ce lieu, mais il en vaut le coup ! Il s’agit en effet d’anciennes usines frigorifiques qui sont devenues un lieu de création. Les artistes y sont nombreux à avoir leur atelier et j’ai franchement été fascinée par ce bâtiment aux airs de château.

On peut y voir de jolies fresques en extérieur, mais pour le visiter en intérieur, il faut attendre les journées Portées Ouvertes lors du week-end du 27 au 28 mai 2018 ou solliciter un rendez-vous particulier avec un artiste. Personnellement, je reste sur un goût de « trop peu ». Déjà, parce que je ne suis pas fière de mes photos qui n’ont pas forcément su saisir pleinement l’essence du lieu, la faute au « j’ai plus beaucoup le temps », un peu de fatigue et peut-être un peu de lassitude après toutes ces promenades. Ensuite, parce que clairement, ce bâtiment appelle à la visite et j’espère pouvoir un jour le découvrir ! Je voulais aussi passer à la galerie Itinérance qui est derrière les fresques murales du 13ème mais aussi très au fait de tout ce qui se passe en street-art à Paris, mais je n’ai pas eu le temps.

 Pour gagner un bon d’une valeur de 160 euros, commentez cet article et RDV sur la page Facebook En France Aussi

Et vous, quels sont vos lieux préférés pour voir du street-art à Paris ?

A moins de 2 heures de Lille, Citytrips en France et Europe, J'ai envie de..., Le Nord, j'adore !, Plutôt France ou Europe ?, Voyage en France

Visiter le marché de noël de Luxembourg : féerique !

Quand l’imprévu prend le dessus ! Tout le monde a sûrement déjà entendu parler du Luxembourg, mais est-ce que vous avez ne serait-ce qu’une idée de ce à quoi ressemble le Luxembourg ? Moi, non… jusqu’à ce week-end ! Charmée par le marché de noël de Luxembourg-Ville nommé « Winter Lights », j’ai eu envie de vous en parler…

A cause de la neige, nous avons décidé d’annuler notre visite du marché de noël de Colmar, et d’opter pour celui de Luxembourg sur notre chemin vers Lille. Nous avions donc deux grosses heures à passer sur place, avant de reprendre la voiture… et dès notre arrivée, j’ai été séduite par le contraste entre la Basse-Ville et la Haute-Ville, ainsi que la vue sur l’Ancien Château des Comtes du Luxembourg.

Direction le centre-ville, pour se garer à Luxembourg, il y a pas mal de parkings et nous avons opté pour le parking Saint-Esprit, à 3 euros pour environ 2h30 de stationnement. De là, nous nous sommes dirigés direction le marché de la Place de la Constitution, sa grande roue et ses manèges pour enfants. Lumineux, féerique, authentique… plusieurs qualificatifs me viennent à l’esprit dans cet atmosphère de fête foraine de Noël. Au niveau des stands, il y a un peu de tout, les prix restent raisonnables, même si cela monte vite quand on est dans de la création artisanale.

 

Nous nous dirigeons ensuite vers le Marché de Noël Place d’Armes, avec un peu plus de choix et surtout la grande scène sur laquelle un chanteur se produit et des tables avec des réchauds pour manger. Ce qu’on aime ici, c’est qu’on se rend compte que c’est une place de vie pour les locaux. Après avoir acheté de quoi manger, on se pose à l’une de ces tables et on peut voir beaucoup de luxembourgeois discuter, se divertir… Je me laisse porter par les bruits ambiants et j’en oublie le temps.

Au retour, nous faisons un petit détour par la patinoire de place Guillaume II qui est sacrément grande et change des petites patinoires de marchés habituelles. Les stands sont un peu moins intéressants car il n’y a que de la nourriture, mais cela reste beau à voir.

Les autres marchés de noël à voir au Luxembourg

En deux heures sur place, nous n’avons pas pu tout voir, voici ce que nous avons manqué :

– Le Marché de Puits-Rouge ou Marché de la Solidarité avec des stands uniquement associatifs (offerts par la ville), qui se trouve aussi dans le centre-ville
– Le Marché de noël Place de Paris près de la gare
– Le Marché Grund avec des produits gourmands locaux

Si vous voulez manger au marché de Noël de Luxembourg-Ville, vous trouverez largement de quoi faire parmi les différents marchés. On a notamment goûté au Kurtos place de la Constitution et on a adoré.

Ce que j’ai aimé avec ce marché, c’est son côté local. Après avoir visité d’autres marchés bien plus grands, je trouve que le marché de Noël de Luxembourg-Ville a un côté très typique : il est touristique mais pas trop, on trouve partout des endroits pour s’abriter (essentiel quand il fait mauvais temps) entre deux visites de stands, et il y a un côté vivant et joyeux niveau ambiance. Je ne ferais pas le détour exprès tous les ans pour y aller, mais j’aimerais beaucoup y revenir. J’aime l’idée d’avoir plusieurs marchés dans la ville, et beaucoup d’endroits pour se poser.

Visiter le marché de Noël de Luxembourg-Ville en une journée me semble tout à fait faisable, il n’y a que le marché de la Place de Paris qui est éloigné du centre-ville, 20 minutes à pied ou quelques arrêts en bus. Cependant, si vous le pouvez, je vous conseillerais plutôt de visiter Luxembourg-Ville en deux jours, pour pouvoir profiter du marché de Noël et pour visiter les différents coins de la ville qui ont l’air charmants.

Alors, avez-vous déjà pensé à visiter le Marché de Noël de Luxembourg ?

Auvergne, Bonnes adresses hôtel / resto, J'ai envie de..., Plutôt France ou Europe ?, Voyage en France

Et si on dégustait un plateau fromages à Clermont-Ferrand ?

Pour ce nouveau RDV En France Aussi organisé par Sylvie et Chacha sur le thème du « Fromages », j’ai eu envie de vous parler fromagerie. Auvergne. Clermont-Ferrand… Bref, de vous parler des fromages auvergnats et d’une fromagerie que je recommande à Clermont-Ferrand, la Fromagerie Nivesse. Voilà un concept que j’aimerais bien retrouver à Lille : le plateau midi fromage et fruits ! Alors, je sais, quand on vous dit comme ça : et si on se faisait un repas 100% fromage ? Vous pensez probablement que ça va vous écoeurer ou que vous aurez encore faim ou encore que c’est un peu bizarre et cela même si vous aimez le fromage. Et pourtant, je vous le garantis, le plateau fromage du midi à la Fromagerie Nivesse de Clermont-Ferrand, c’est juste du bonheur en bouche !

Certains le savent, je suis née en Auvergne, mais ma famille en est vite partie. Ce n’est qu’en 2009 que je suis retournée dans ma région natale, pour habiter deux ans à Clermont-Ferrand. Durant ces deux ans, j’ai pu goûter aussi à la gastronomie auvergnate et ça, c’est quelque chose ! En effet, la gastronomie en Auvergne est d’autant plus bonne qu’elle se déguste souvent après de vaillants efforts… à l’image de cette truffade à base de tomme du Cantal dégustée après une journée passée à jouer la bénévole sur le Plateau de Gergovie ou encore de ce Saint-Nectaire dégusté au retour d’une randonnée 😉

Il existe une bonne quinzaine de fromages auvergnats mais seuls 5 fromages d’Auvergne sont AOP :

–          Le Cantal,

–          Le Saint-Nectaire

–          La Fourme d’Ambert

–          Le Bleu d’Auvergne

–          Le Salers

Pour ma part, j’ai une préférence pour le Saint-Nectaire bien fondant. Le Cantal et le Salers sont parfaits pour s’initier et vous devez être nombreux à connaître le Bleu d’Auvergne. La Fourme d’Ambert est un peu plus particulière (tout comme le Bleu d’ailleurs) avec un goût plus prononcé. En tout cas, tout ce joli monde ravira les papilles des amateurs de fromages, ça c’est sûr !

Où manger à Clermont-Ferrand le midi : la fromagerie Nivesse

C’est une adresse qui se transmet par le bouche-à-oreille, la fromagerie Nivesse. Située dans le centre de Clermont-Ferrand, elle vend bien sûr tout un panache de fromages aux gouts plus exquis les uns que les autres… mais elle propose surtout un plateau fromage divin à emporter, ou à déguster sur place le midi avec un verre de vin, des fruits, le tout pour une quinzaine d’euros. Je connais cette fromagerie de l’époque où j’habitais à Clermont-Ferrand, et elle n’a jamais déçue les personnes avec qui j’y suis allée manger.C’est aussi une bonne fromagerie si vous cherchez une fromagerie à Clermont-Ferrand bien sûr.

Lors de mon week-end tout récent à Clermont-Ferrand, nous avons donc foncé dès le retour après notre randonnée pour commander un plateau à emporter, payé 14 euros, avec un tas de fromages du coin à déguster (mais vous pouvez aussi demander selon vos préférences ou ce que vous n’aimez pas). Clairement, à deux sur le plateau, avec un peu de pain, c’est divin !

Bien sûr, le plateau est plus ou moins bien garni selon le nombre de personnes ! Alors, quand on le voit arriver, on se dit qu’on va forcément avoir faim et qu’on aura vite fini. Sauf que c’est trompeur : nous, on était trois grands mangeurs de fromage et on a du emporter une petite partie du plateau, impossible à finir, plus de place. En fait, l’association fromage, pain, et fruits permet un repas varié en saveurs et on se régale ! En plus, on découvre aussi bien des fromages connus que moins traditionnels, forts ou moins forts.

Bon à savoir : n’hésitez-pas à appeler pour réserver un plateau fromage, de notre côté, nous ne l’avions pas fait car nous n’étions pas certaines d’être rentrées avant la fermeture et nous avons eu de la chance que le fromager nous en prépare un.

Si vous passez par Clermont-Ferrand, c’est une adresse que je vous recommande le midi pour manger du fromage. Pour le soir, si vous cherchez un restaurant fromage à Clermont-Ferrand, je vous recommande le restaurant la Cassolette qui a la particularité de servir ses plats dans des petites cassolettes… mais à chaque fois que j’y commandais le menu entrée, plat, dessert, je repartais avec un doggy bag car c’est bien servi 😉 Bonne dégustation !

 

La bonne adresse à Clermont-Ferrand, c’est…

Fromagerie Nivesse, 23 place Saint-Pierre, 63000 Clermont-Ferrand