En France aussi : les Géants du Nord Pas-de-Calais

Comme chaque mois, je participe au rendez-vous mensuel En France aussi (cette fois-ci avec du retard), et j’ai eu envie de vous parler de quelque chose de bien de chez nous, dans le Nord de la France : les Géants du Nord.

géants nord pas de calais

Les Géants, ce sont d’énormes statues mouvantes représentant des êtres réels ou fictifs, que l’on voit dans des carnavals ou des parades, le plus souvent. Ils sont d’abord apparus au Portugal, en Espagne et du côté des Pays-Bas. En France, le premier Géant date de 1950, il est né a Douai.

Les Géants ne sont alors pas toujours bien vus : s’inspirant de la mythologie ou encore de la religion, certains d’entre eux sont vus comme profanes et interdits de procession religieuse. Mais le Géant survivra et aujourd’hui on en compte plus de 550 dans le Nord de la France.

les géants du nord

traditions nord pas de calais

Le Géant apparait aujourd’hui comme un symbole d’identité d’une ville, traditionnellement il danse lors des parades, mais de plus en plus d’entre eux sont sur chars ou sur roues. Par manque de moyens ? Ou à cause de la perte d’une tradition qui disparaît ? Je me rappelle encore avec émotion des Géants que je pouvais voir petite lors de fêtes, ils avaient quelque chose de fascinant.

fête des géants tourcoing

 

les géants du nord

 

odette mlampiste

Les Géants qui figurent dans cet article ont été pris en photos lors de la Fête des Géants a Tourcoing. C’était la première fois que j’assistais à cette fête et j’ai aimé l’énergie qui se dégageait de certains de ces Géants, quelque chose d’humain, de vrai, de chaleureux, qui donne envie de s’en rapprocher… En tout cas, j’espère que j’ai pu vous aider à découvrir cette figure emblématique du Nord-Pas de Calais et si vous voulez découvrir d’autres articles, vous pouvez les retrouver chez La Terre sur son 31, Voyage & féminin et Le coin des voyageurs !

géants tourcoing

Survivre à 20 heures de bus pour un Eurolines Lille-Barcelone

Je vous en parlais il y a quelques temps dans un article sur Barcelone, j’ai eu l’occasion de partir en Espagne pour quelques jours de vacances la semaine dernière… en bus Eurolines ! Eh oui, j’ai eu la chance de gagner mon séjour à Barcelone avec transport en bus Eurolines et nuits d’hôtels compris, lors du jeu-concours « Mon Road Trip ». Du coup, l’aller-retour en bus, c’était LE point obligatoire qui pouvait aussi faire office de point noir pour de nombreuses personnes ! Car Lille-Barcelone en bus, c’est au minimum une vingtaine d’heures avec nuit dans l’autocar.

eurolines lille barcelone

Est-ce que j’appréhendais ces 20 heures de bus ? Pas vraiment. Pour l’instant, j’ai la chance de ne pas avoir le mal des transports, je peux lire en voiture et bus sans souci, je peux dormir aussi sans problème, bref, je suis la candidate idéale pour ce genre de trajets. De plus, j’avais choisi des horaires quand même plutôt adaptés : un départ vers 16/17h et une arrivée le lendemain vers 10/11h, ce qui permettait d’arriver vite au soir entre les arrêts et repas, et de ne pas passer trop de temps perdu.

Et en vrai, comment ça s’est passé ?

Sur le trajet en général, les bus étaient plutôt confortables,  je n’ai pas eu de souci de manque de confort pour ma part , la température était nickel. Petit plus, les lampes de lecture sont maintenant des LED ce qui permet de lire sans éblouir ses voisins (si toi aussi, tes derniers voyages en bus datent des années 2000, tu SAIS à quel point la lampe toute éblouissante était super relou).

Au niveau des gens présents, je m’attendais à plus de « jeunes », au lieu de ça, la moyenne d’âge était facile d’une quarantaine d’années, loin de l’effervescence des voyages en bus que j’ai pu connaître, je ne pense pas que j’aurais savouré un voyage en solo ainsi.

eurolines lille barcelone en bus

 Au niveau des arrêts, à l’aller, j’ai trouvé que c’était bien fait, on a eu deux arrêts en soirée, un vers 19h30 d’une dizaine de minutes et un vers 21h30 d’une demi-heure pour manger. Pendant la nuit, je me suis réveillée pas bien, car j’étais déjà malade, vers 5h du matin, les chauffeurs ont été très sympas et m’ont arrêté sans souci à une aire pour que je prenne l’air. Puis un arrêt au matin pour déjeuner.

Par contre, au retour, j’ai trouvé ça bien moins foutu, un arrêt vers 21heures dans une station espagnole pour manger, ou il n’y avait pas grand-chose autour, et un arrêt à 4h30 du mat’ qui m’a bien réveillée ! Le lendemain, contrôle de douane qui nous a bloqués une heure, on a ensuite pu sortir à l’aire.

Qu’est-ce que j’ai moins aimé ?

Parlons du gros point, la durée. A l’aller comme au retour, j’ai trouvé que la soirée / nuit étaient  vite arrivés, et les heures sont passées plutôt facilement. A savoir qu’il y avait des écrans plats mais qu’il n’y a pas eu de films, j’avais des livres, heureusement. Mais le matin, le réveil a eu lieu en général assez tôt, et là, les dernières heures sont loooongues, on a vraiment hâte de sortir enfin !

Il y a aussi eu quelques petites choses à savoir : les chauffeurs ne parlent pas français, mais anglais ou espagnol, de plus, au moment du passage de la frontière, à l’aller comme au retour, une personne a été descendue du car… et n’est pas revenue. Nous n’avons pas eu d’explications (chaud, quand même !).

Mes conseils de survie pour un  long voyage en bus

avis eurolines

Vous l’aurez compris, ce voyage ne s’est pas si mal passé alors même que j’étais déjà malade en montant dans le bus^^ Au niveau de mes conseils si vous devez voyager en bus aussi longtemps :

- Prévoyez des livres, beaucoup de livres, et bien sûr un plaid en cas de froid ;)

- Pensez à vous hydrater avec une bouteille d’eau et de la crème hydratante pour le visage

- Une mauvaise climatisation peut faciliter une conjonctivite, pensez à prendre quelques doses de sérum physiologique. Si vous sentez une gêne, ou que du liquide coule dans vos yeux, appliquez tout le contenu d’une dose dans l’œil concerné.

- Enfin, conseil personnel : ne cédez pas à la tentation de dormir trop tôt ! Pour l’avoir vécu à l’aller, je me suis endormie tôt dans le bus et en me réveillant à 5h, j’étais très embêtée car tout le monde dort et il faut éviter le bruit ou la lumière.

Et vous, vous auriez fait les 20 heures de bus ?

Zamina mina hé hé hé, Waka waka éé é ♫

Il y a des chansons qu’on entend sans les comprendre. Et il y a des rencontres qui nous ouvrent les yeux sur ce qu’on croyait comprendre. C’est ce qui s’est passé un soir d’été, lors d’une soirée animée chez un couchsurfer. Je parlais avec un camerounais très sympa et quand il a entendu cette chanson, Waka Waka, de Shakira, il s’est illuminé et m’a dit :

Ce refrain, je le chante depuis que je suis petit. Chez moi, on le connait tous, tu ne peux pas savoir ce que ça me fait de l’entendre là et de savoir que la chanson est entendue et chantée par des milliers de personnes dans le monde entier.

 

Il était vraiment ému, fier de voir son pays, ses origines mises en avant, et c’est quelque chose qui m’a marquée, parce que j’aimais déjà cette chanson, mais avec ce qu’il m’en a dit, je l’ai encore plus aimée. Elle a représenté pour moi un cri de victoire pour l’Afrique, un hymne à un continent que je ne connais pourtant que peu mais dont je sais le courage dont ils doivent encore faire preuve aujourd’hui, la barbarie de ce qui peut s’y produire, la façon dont mon propre « peuple » les as aussi traités.

Mais parlons un peu plus de la chanson…

Elle a une origine militaire, en effet, à l’origine c’est un chant qui était chanté par les chefs militaires pour motiver leur troupe et pour leur rappeler qu’ils s’étaient engagés de leur propre chef, « Zangalewa » pouvant être traduit comme « qui t’a appelé ? ».

Il a tellement eu de succès qu’un groupe, les Golden Sounds, a repris les paroles en 1986 pour en faire un morceau qui est devenu un véritable tube. Dans la chanson de Shakira, le refrain est donc issu de cette chanson, il y a d’ailleurs eu des rumeurs de plagiat au début de la chanson qui ont ensuite été démenties.

En français, voici ce que le refrain donnerait :

Viens Viens hé hé

tu le fais, tu le fais hé hé

Viens Viens

qui t’a appelé?

C’est l’Afrique/C’est le temps pour l’Afrique.

Du coup, à chaque fois que j’entends cette chanson, je sautille, mais j’ai aussi envie de rendre un hommage à l’Afrique, moi qui n’ait jamais mis un pied en Afrique, et qui ne le mettra probablement, à chaque fois, je crie ce « Cause This is Africa, It’s time for Africa », en pensant à l’Afrique. Et qui sait, avec cet article, la prochaine fois que vous entendrez cette chanson, vous y penserez peut-être aussi ;)

Si vous voulez en savoir plus, je vous recommande cet article qui fournit pas mal d’informations.

La fête de l’animation 2014 : c’est ce week-end, à Lille !

Vous ne savez pas quoi faire ce week-end à Lille ? Alors je vous emmène sur les traces d’un événement qu’il ne faut SURTOUT PAS manquer : La Fête de l’animation, organisée par l’association Les Rencontres Audiovisuelles, un festival que je ne peux que vous recommander. Et pour cause, l’un de mes premiers stages en communication fut un stage bénévole chez eux, j’ai donc pu découvrir les coulisses de cet événement qui fait vraiment tout pour satisfaire au mieux ses visiteurs.

 fête de l'animation 2014

La Fête de l’Animation est une fête dédiée à l’animation sous toutes ses formes : courts et longs-métrages, expérimental… Ainsi, c’est grâce à la Fête de l’animation que j’ai découvert certains artistes, dont j’aime beaucoup le travail, ou encore que j’avais pu voir certains dessins animés en grand écran.

Dreamworks à l’honneur

Cette année, Dreamworks est à l’honneur et les fans vont être ravis. Ainsi, on pourra voir sur grand écran 5 des chefs d’oeuvre Dreamworks plus ou moins récents : Dragons (hiiiii), Kung Fu Panda (haaaa), Shrek (hoooo), Spirit (a… ok j’arrête) et Le Prince d’Egypte. l’ensemble de ces projections ont lieu au Fresnoy à Tourcoing.

Mais ce n’est pas tout, Kristof Serrand, qui travaille chez Dreamworks, animera différentes masterclasses : une sur l’acting et l’animation des personnages, et une autre sur les secrets de fabrication de la trilogie Dragons, que j’aurais beaucoup aimé voir mais je ne serai pas disponible malheureusement.

Des soirées électro-animées et des performances en direct

La Fête de l’animation, c’est un peu un lieu d’expérimentations et de fascination. On y va pour regarder une ou deux projections mais aussi pour découvrir, se laisser surprendre par de jeunes talents, assister à des prouesses d’animation en direct.

L’un des points forts de l’événement, ce sont ses soirées electro-animées qui ont lieu le vendredi soir et le samedi soir de 23h à 4h au Tri Postal de Lille. Le principe est simple, grand écran avec animations, musique électro, et fiesta ! L’ambiance est sympa, on y croise de tout, et si vous y allez, pensez à être gentils avec les bénévoles du vestiaire parce que je peux vous assurer que c’est pas toujours coton coton d’entasser tous ces manteaux pendant que vous faites la fête^^

Mais vous pourrez découvrir aussi des performances en live, par exemple à l’Imaginarium avec les Graphik Battle qui mettent en compétition un maximum de graphistes et ont lieu le soir, à partir de 18 heures. D’ailleurs, toujours à l’Imaginarium, si vous êtes étudiant en école supérieure d’animation ou dans le domaine, ne manquez pas « Talents Connection » qui a lieu demain de 9h à 12h, un speed-dating destiné à vous mettre en contact avec des professionnels de la région.

La fête de l’Animation, c’est aussi pour les enfants

Parce que même si on est de grands enfants, les dessins animés, ça parle aussi vachement aux enfants, les enfants ont le droit à un Village Animé RIEN QUE POUR EUX à la Fête de l’Anim’ ! Des ateliers, des projections animées, des expositions, il y aura vraiment de quoi faire pour les parents qui ont envie de faire découvrir la magie de l’animation à leurs enfants.

Ça se passe à l’Imaginarium et c’est pour les enfants de 3 à 14 ans, autant dire que ça fait une sacrée sortie en famille (et ça vous donne une excuse de suivre les ateliers et vous surprendre à vous laisser émerveiller^^). Bien sûr, les nombreuses projections qui ont lieu dans diverses salles ne manqueront pas de les intéresser aussi ;)

Voilà, c’est un peu difficile de vous donner un aperçu de tout ce qu’il y a à la Fête de l’Anim’, car l’événement est assez large et que je ne peux pas tout vous détailler. Ce que je peux vous dire, c’est que c’est ouvert à tous, même moi qui ne suis pas une spécialiste, j’avais vraiment beaucoup aimé cet événement qui est sérieux et qui est organisé par des personnes passionnées et motivées. Malheureusement, je ne peux pas y aller cette année, la faute à un emploi du temps chargé, mais si quelqu’un veut se charger de jouer les reporters pour moi, ce sera avec plaisir :)

infos pratiques

 

La Fête de l’Animation – Du 20 au 23 mars 2014

Lieux : Tourcoing La Plaine Images – Le Tri Postal – Autres lieux à Roubaix, Tourcoing et Lille à voir sur cette page

Pour avoir le planning de tout ce qui est organisé, c’est par là, et pour les prix c’est ici 

Pour avoir toutes les autres informations, rendez-vous sur le site officiel

La Citadelle de Lille : à cheval entre histoire et nature

Chaque grande ville a bien souvent son parc emblématique, et là ou Lyon a par exemple  son fameux parc de la Tête d’Or (très sympa à visiter si vous avez quelques heures d’attente sur place), à Lille, nous avons notamment le Parc de la Citadelle. Mais qu’est-ce que cette fameuse Citadelle ? C’est avant tout un édifice militaire et le signe d’un passé historique, mais pour les lillois, c’est aussi un endroit fourre-tout ou se balader les jours d’été. Je vous emmène ?

caserne citadelle de lille

La Citadelle de Lille c’est donc avant tout un édifice militaire, construit au 17ème siècle pour contribuer à la défense de Lille, son architecture a été conçue par Vauban qui l’a surnommée La Reine des Citadelles. En effet, c’est en partie sur son modèle que Vauban s’est basé pour concevoir ses autres citadelles. Elle repose sur un concept simple,  elle a été conçue de façon à ce que quiconque s’approche d’un de ses murs soit forcément exposé au feu d’un tir voisin et donc facilement éliminable.  Aujourd’hui, elle est classée monument historique et encore en bon état de conservation. Si vous avez envie d’en lire plus sur son histoire, je vous conseille cet article très très fourni au passage.

zone militaire citadelle de lille

 

voie des combattants la citadelle

Lorsqu’on se ballade autour et dans la Citadelle, on retrouve des traces de ce caractère militaire à de nombreuses reprises, dans les noms des lieux, dans les vieux bâtiments condamnés, une pancarte indiquant qu’une zone est sous surveillance… ça n’a rien d’opressant , non, c’est plutôt intriguant. On devine le point central de la vie militaire de Lille que ça a du être, on sait qu’il y a toujours une vie militaire la-dedans d’ailleurs, ça donne une impression de mystères, ça donne envie de pénétrer à l’intérieur de ces batiments privés.

quartier boufflers lille

Les deux portes de la Citadelle, la Porte Royale et la Porte Dauphine, sont particulièrement belles et un peu impressionnantes. La Porte Royale mène en effet à l’entrée de la caserne Boufflers qui abrite encore le 43ème régiment d’infanterie. Pont levis, drapeaux, cartouches de prestige, tout y est ! Et ça donne envie de frapper^^ La Porte Dauphine, quant à elle, est la porte de secours de la Citadelle.

citadelle de lille

 

fortifications citadelle de lille

Mais la Citadelle de Lille, c’est aussi environ 70 hectares de verdure qui plaîsent  beaucoup aux lillois, notamment aux adeptes du jogging et des balades en pleine nature mais aussi aux familles car il se situe juste à côté d’une aire de jeux et du fameux zoo gratuit de Lille. Lorsqu’on s’y promène, on tombe sur de nombreux vestiges de la citadelle, de vieux bâtiments, ce qui reste de l’ancien stade mais aussi sur toute une vie animale qui semble avoir la belle vie et ne pas trop manquer de nourriture ;) C’est aussi un terrain de jeu idéal pour les amateurs de la photographie car le lieu donne pas mal de jolies vues à saisir.

visite de la citadelle de lille

Je n’y vais pas souvent parce que ce n’est pas non plus dans le centre mais j’aime beaucoup m’y promener de temps en temps et j’y ai pas mal de souvenirs, que ce soit de promenades au zoo, de journées à la Foire qui a lieu sur le Champ de Mars, ou encore de pique-niques et de jeux de pistes. Je dois avouer aussi que quand je m’y promène, ça me donne toujours un peu envie de fouiller dans l’espoir de trouver une entrée dans un ancien bâtiment militaire, une faille, un lieu qui n’est pas visitable normalement… sauf lors de quelques visites organisées par l’office de tourisme de Lille.

Un dernier conseil : n’y allez pas quand il fait trop chaud, l’endroit perd alors largement de son charme tant il est  bondé (c’était le cas lors du week-end dernier et c’était assez insupportable apparemment^^).