Blogtrips, Envie de...

La Finlande en hiver, terre d’expériences intenses…

Si vous me suivez sur Facebook ou Instagram, vous devez savoir que je suis partie pour la première fois en Finlande en janvier. J’ai en effet pu découvrir ce pays nordique qui me faisait rêver lors de la Nordic Blogger Experience, et j’en suis revenue avec de beaux souvenirs, mais aussi en ayant vécu de sacrés moments dans la région de Ähtäri. Petit aperçu en image des expériences que vous pourrez vivre si vous décidez de voyager en Finlande en hiver 🙂

En Finlande en hiver, vous allez marcher sur l’eau

Oui, je peux maintenant dire que j’ai marché sur l’eau ! Ma première ballade en raquettes sur un lac gelé s’est déroulée avec Eventure Oy dans le Parc Naturel de Nuuksio avec Visit Espoo. On avait alors pu expérimenter la pêche sur glace… Bon, les poissons étaient encore en hibernation, et on a surtout pu expérimenter notre sens de la patience, mais c’était une chouette expérience à faire !

Par la suite, lors de mes 3 jours de voyage à Ähtäri, j’ai pu marcher à de nombreuses reprises sur la glace, et c’est à chaque fois une expérience unique, un moment qui sort de l’ordinaire… Ce n’est pourtant que de la glace. Et de la neige. Mais ça a ce petit goût d’inédit qui pousse à se rendre compte de la beauté du moment.

En Finlande en hiver, vous allez aimer jouer avec la neige…

Avant de venir en Finlande, je craignais le froid. En revenant de la Finlande, je ne craignais plus du tout le froid en France vu celui que j’avais vécu en Finlande 😀

Gérer le froid en Finlande

Dès l’arrivée pour notre découverte de la région, bien plus au nord qu’Helsinki, le froid s’est fait sentir et durant notre séjour, les températures sont descendues jusque -23 degrés. Oui, c’est froid. Clairement, je m’étais plutôt pas mal équipée, avec du Thermolactyl de chez Damart, une doudoune Gaastra, des après-ski et un pantalon de ski Quechua… Si je n’ai pas eu trop froid côté haut et pantalon, les extrémités ont bien souffert et vite. Si je devais y retourner, je mettrais davantage le prix au niveau chaussettes / pieds, et gants. C’est franchement quelque chose que j’ai pu expérimenter sur place, ce froid qui devient de plus en plus épuisant avec les jours. En revenant, avec 2 degrés à Lille, je sautillais de joie.

Pour autant, malgré tout ce froid, en Finlande, l’hiver, on en profite ! Nous avons ainsi pu commencer par découvrir du ski de fond. Spoiler : c’est beaucoup plus dur que ce que l’on pense ! Alors même que je sais skier depuis des années, ici, dès la première descente, j’étais le cul par terre. Clairement, ça n’a pas été un gros kif, même si ça fait plaisir de voir le progrès au fur et à mesure.

Mais le ski de fond, ce n’était rien à côté de l’accrobranche sur glace ahah ! Le zoo d’Ähtäri propose en effet également un parc aventure qui est normalement fermé en hiver… et qui a été ouvert juste pour nous. Je le dis tout de suite : l’accrobranche dans des arbres enneigés, plus jamais ! A peine engagée sur le premier pont, j’avais les doigts gelés, et même si la neige aide à la stabilité, j’ai fini par me taper une bonne gamelle et avoir besoin d’aide.

Oui, clairement, je pense que je ne suis pas faite pour le sport extrême en Finlande #sorrynotsorry. Mais j’aurais pris plaisir à me tester et à dépasser mes limites… enfin, presque toutes. Et à côté, nous avons pu aussi profiter d’une pause réconfort en visitant un peu le zoo d’Ähtäri enneigé, avec tous ces animaux… Ce zoo fait beaucoup parler de lui en ce moment en Finlande, car c’est l’un des plus anciens, et il vient d’accueillir deux pandas géants, une première dans le pays ! Nous n’avons malheureusement pas pu les voir car ils étaient en « acclimatation » mais c’est un vrai événement pour eux.

Mais vous allez aussi jouer avec le feu !

Ce que j’ai beaucoup aimé avec ce séjour en hiver en Finlande, c’est qu’on se coupe totalement de tous ses repères. En journée d’abord, pour contrer le froid, les feux de bois sont fréquents, mais surtout les repas dans un « kota », sorte de tente dans laquelle on se sent presque au chaud même si on y voit pas forcément grand chose. C’est vraiment un moment apaisant à chaque fois, on se sent coupé du monde, on se régale et surtout on reprend des forces. Le soir aussi, avec le jour qui tombe à 16h30, on se prend à manger à 18h sans sourciller et aller dans sa chambre à 21h. En somme, on vit le moment, en oubliant la notion de « trop tôt », « pas assez tard », et ça j’aime beaucoup.

Et puis, bien sûr, il y a le sauna ! Omniprésent en Finlande, ils sont au nombre de 2 millions et ici, c’est un rituel. Nous avons pu expérimenter le sauna en Finlande, mais aussi le bain dans l’eau glacée après sauna. J’avoue tout, je n’ai pas osé tenter l’expérience, j’avais déjà fait mon plein de sensations pour cette fois… mais qui sait, à la prochaine 🙂

Où dormir à Ähtäri : le Mesikämmen Hotel

Pour ces trois jours à Ähtäri, nous avons dormi à l’hôtel Mesikämmen qui est un hotel très insolite puisqu’une partie de l’hôtel est directement taillée dans la roche !

Photo hotel mesikammen

Comme il se situe à côté du zoo, il est en pleine nature, avec un lac juste à côté, et des terrasses qui sont idéales pour tenter de voir les aurores boréales (spoiler : j’en ai pas vu, malgré plusieurs sorties gelée pour voir). Même si à mon avis, des choses pourraient être faites pour lui donner un côté plus design, l’hôtel est chouette pour se poser et les repas y sont bons.

Alors, ça vous donne envie de tenter l’expérience de visiter la Finlande en hiver ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Citytrips ?, Envie de...

Une balade street-art à Paris dans le 13ème

Paris, ville de passage, de soirée, de moments éphémères. Paris fait partie de ces villes que je côtoie depuis bien longtemps, mais que je découvre à peine. J’avais en effet l’habitude d’y passer, mais rarement de l’explorer. Pas le temps. Pas envie. Pas le courage. Dernièrement, j’ai donc eu envie de consacrer une après-midi à découvrir le Paris Street-art et plusieurs spots de la capitale. Pour ce nouveau RDV En France Aussi sur le thème de la « France Underground » organisé par Tu Paris Combien et Le Coin des Voyageurs, j’ai donc décidé de vous emmener découvrir quelques endroits où voir du street-art à Paris.

Où voir du street-art dans le 13ème arrondissement ?

Si vous voulez voir du street-art à Paris en quelques heures, le dilemme qui se posera à vous est sûrement celui du choix. Il y a en effet de nombreux spots dans la capitale, mais il est impossible de tout faire en quelques heures… pas même en une journée ! Pour ma part, je souhaitais vraiment pouvoir voir plusieurs lieux différents sans trop avoir à bouger, j’ai donc choisi de me rendre dans le 13ème arrondissement qui concentre à lui seul plusieurs spots à voir à Paris. C’est surtout un arrondissement aux multiples visages avec une bonne dynamique.

Le village dans la ville : la Butte aux Cailles

Pour commencer, j’ai choisi de découvrir la Butte aux Cailles, un quartier aux airs de village que je ne connaissais pas. En effet, ce quartier a beau ne pas être très loin du métro et des grandes artères, les ruelles y sont nombreuses et tranquilles en pleine journée. J’y retrouve notamment les pochoirs de Jef Aerosol et surtout ceux de Miss.Tic. J’aime beaucoup Miss.Tic, je trouve ses œuvres pleine de poésie, de vérité et d’authenticité.


Je me ballade un peu au hasard, et j’avoue qu’il me manque un plan de pré-repérage, j’ai loupé beaucoup de choses, mais c’est aussi le jeu de la chasse au street-art. Je vous recommande néanmoins cet article et la carte ci-dessous par Trompe L’œil si vous avez envie de ne rien rater du street-art à la Butte aux Cailles.

Street art 13 : street-art et fresques murales « sur le pouce »

Direction le boulevard Vincent Auriol et les fresques murales géantes du collectif Street Art 13. Ces fresques, vous les connaissez sûrement car on les voit depuis le métro en passant. Cette fois-ci, je décide de m’arrêter et d’admirer un peu plus celles que je trouve dans le quartier.

Ce que j’ai aimé ici, c’est le fait d’apporter de l’art sur les murs des HLM. C’est quelque chose que l’on voit beaucoup, et cela permet de donner un autre regard à ces quartiers dans lesquels beaucoup d’entre nous n’ont pas forcément l’habitude de se balader par plaisir. Ici aussi, si vous ne voulez rien manquer, il est préférable de vous repérer au préalable avec cette carte des fresques de Street art 13. Pour ma part, j’ai un gros coup de cœur sur la fresque de « Faile », au niveau patte graphique et intensité, j’adore, même si j’ai eu du mal à prendre une photo potable côté angle de vue^^

Dernier arrêt aux Frigos, un goût de « trop peu »

Je finis cette visite street art dans le 13ème par Les Frigos. Il faut marcher un peu pour découvrir ce lieu, mais il en vaut le coup ! Il s’agit en effet d’anciennes usines frigorifiques qui sont devenues un lieu de création. Les artistes y sont nombreux à avoir leur atelier et j’ai franchement été fascinée par ce bâtiment aux airs de château.

On peut y voir de jolies fresques en extérieur, mais pour le visiter en intérieur, il faut attendre les journées Portées Ouvertes lors du week-end du 27 au 28 mai 2018 ou solliciter un rendez-vous particulier avec un artiste. Personnellement, je reste sur un goût de « trop peu ». Déjà, parce que je ne suis pas fière de mes photos qui n’ont pas forcément su saisir pleinement l’essence du lieu, la faute au « j’ai plus beaucoup le temps », un peu de fatigue et peut-être un peu de lassitude après toutes ces promenades. Ensuite, parce que clairement, ce bâtiment appelle à la visite et j’espère pouvoir un jour le découvrir ! Je voulais aussi passer à la galerie Itinérance qui est derrière les fresques murales du 13ème mais aussi très au fait de tout ce qui se passe en street-art à Paris, mais je n’ai pas eu le temps.

 Pour gagner un bon d’une valeur de 160 euros, commentez cet article et RDV sur la page Facebook En France Aussi

Et vous, quels sont vos lieux préférés pour voir du street-art à Paris ?

Rendez-vous sur Hellocoton !