Browsing Tag

En France aussi

Lifestyle

En France Aussi : le moulin de Sebourg

Sebourg est un village du Nord de la France dans laquelle j’ai passé toute mon enfance. Un de ces petits coins de verdure dans lequel on peut passer des heures à se promener malgré sa petite taille ; j’en ai parcouru les coins et les recoins de l’âge de 10 ans à 17 ans, avec mes instituteurs, mes copines… Sebourg, c’est aussi l’un des 22 plus beaux villages de France sélectionné pour l’émission « Les plus beaux villages de France ». C’est donc dans ce village que j’ai décidé de vous emmener à l’occasion du rendez-vous mensuel « En France Aussi » organisé par de « En France Aussi » organisé par Christelle de Voyage Féminin, Sylvie de Le coin des voyageurs et Nath de La Terre sur son 31 sur le thème « Moulins ».

sebourg plus beau  village de france moulin sebourg

Je connais le moulin à farine de Sebourg depuis toujours. Enfin presque. Pour tout  vous dire, à une époque, j’étais dans la même classe que l’une des filles de la famille Morage qui possède le moulin. Oui, c’est ça d’habiter dans un village, tout le monde se connait de près ou de loin. Ce moulin fait donc partie du paysage pour moi, j’y passais à chaque fois que j’allais me promener. Pour s’y rendre, il vous suffira de vous garer sur la Place de l’Eglise, puis de prendre la « Rue du Moulin », et le moulin se situera sur votre gauche, vous le verrez depuis le pont.

rue du moulin sebourg

Ce moulin existe depuis 1785, il a été repris par Daniel Morage en 1986, c’est une tradition qui se transmet de père en fils, c’est d’ailleurs Jean-Baptiste Morage, son fils, qui reprendra probablement la direction plus tard. Le moulin est alimenté par l’Aunelle, une rivière qui traverse tout Sebourg et qui lui donne un charme tout particulier.

l'aunelle sebourg

Tantôt on longera son étendue calme, tantôt on contemplera ses cascades… Au moulin, on peut la contempler depuis le pont et de plus près, car il est possible de visiter le moulin. Celui-ci est bâti sur trois étages, il fonctionne grâce à une turbine de vingt-cinq chevaux qui débite 600 litres d’eau par seconde, rien que ça ! Si cette turbine venait à tomber en panne, elle serait remplacée par un moteur auxiliaire électrique en attendant d’être réparée.

vannes moulin à farine sebourg

Bien sûr, le moulin est encore en activité, tous les quinze jours, environ 25 tonnes de blé sont livrés au moulin. Celui-ci est ensuite moulu pour devenir de la farine qui sera vendu aux boulangers, traiteurs, restaurateurs… mais aussi aux particuliers ! On trouve de la farine du moulin de Sebourg dans les boulangeries du coin, tentez celle de la Place de l’église (et dire que j’allais acheter des bonbons dans cette boulangerie il y a 20 ans !).

visiter le moulin de sebourg

C’est drôle parce que Sebourg, j’ai voulu en partir pendant des années. C’est petit, tout le monde se connait, on tourne vite en rond… je m’en suis lassée, je pense que je suis comme ça, je ne supporte pas de me sentir étouffée dans un cadre. Mais aujourd’hui, quand je regarde les photos du moulin, du village, que je me rappelle les itinéraires que j’ai suivi… Bon dieu, que ça me manque ! Que j’aimerais pouvoir retourner à cet âge ou je n’en pouvais plus de Sebourg pour me dire à moi-même : profite de ce que tu as, tu possèdes beaucoup plus que ce que tu ne penses. A l’époque, je ne voyais pas combien ce village était réellement joli et débordait de trésors. La preuve, j’avais même oublié ce moulin ! Ce n’est que lorsque je suis tombée par hasard sur un album-photo de Sebourg que je me suis dit : mais c’est vrai, j’en connais un de moulin, bien sûr. Sans ça, je n’aurais jamais pensé à vous en parler.

Moulin à farine de Sebourg

Mais que voulez-vous, je n’étais pas une touriste. J’étais cette personne. Mais oui, vous savez, quand vous êtes dans un super beau village, que vous vous promenez en trouvant tout charmant et que vous lancez un « Qu’est-ce que c’est joli ! Par contre, je ne suis pas sûre d’aimer y vivre, je me demande quel genre de personnes habite ici ». Eh bien j’étais une de ces personnes qui habitaient Sebourg. Et ce que ça fait quand on y vit en tant qu’adolescente qui grandit, c’est qu’on oublie beaucoup trop vite tout le côté charmant du village pour  ne plus voir que cette étroitesse qui nous enferme dans un quotidien répétitif.

Mais aujourd’hui, je peux vous le dire en tant qu’ancienne habitante d’un des plus beaux villages de France, allez-y ! Si vous êtes dans le coin, ne manquez pas de passer par Sebourg, sûrement que vous marcherez « sur mes pas »… j’espère que vous apprécierez la visite.

sebourg

Les photos proviennent de cet album Facebook réalisé pour la page « Les plus beaux villages de France » et du site officiel du Moulin de Sebourg.

Dans la série « En France aussi », retrouvez tous mes articles en cliquant ici ! Voici les derniers :

Le Festival de photo de La Gacilly 

Ma découverte des Près du Hem et mon avis

Mes plus belles randonnées, en France et en Islande

Rendez-vous sur Hellocoton !
Lifestyle

En France Aussi : Promenade aux Près du Hem

Ma découverte des Près du Hem était à la base une sortie par dépit. En effet, j’avais prévu de me rendre à la mer avec une amie et pour diverses raisons, elle n’était pas trop emballée par l’idée de faire autant de route (depuis Lille, on est environ à une heure de route de Bray-Dunes par exemple). Du coup, après quelques recherches, nous avons décidé de tester les Près du Hem sans savoir à quoi nous attendre car nous avions besoin d’un bon bol d’air frais et de se changer les idées en pleine nature. Et finalement ce fut une telle surprise que j’ai tout de suite pensé à vous en parler pour le rendez-vous mensuel En France Aussi  de Voyage fémininLe coin des voyageurs et La Terre sur son 31. 

les pres du hem

Les Près du Hem ? Non, je ne connais pas.

Les Près du Hem, c’est un parc de 120 hectares autour d’un lac, qui se trouve à Armentières. Lorsqu’on arrive, on ne voit pas bien le parc, il faut se garer sur le parking de Gamm’Vert et ensuite, on y accède moyennant 7 euros par personne en tarif normal. Et à l’intérieur, tout est gratuit (ou presque). C’est en effet une des spécificités du parc, l’entrée est payante mais les nombreuses activités comme le pédalo, la baignade, l’accrobranche pour les enfants etc… sont gratuites. Seules quelques activités proposées par l’école de surf (comme le stand-up paddle) sont payantes. L’autre spécificité, c’est que le lieu réunit un nombre incroyable d’activités : promenades autour du lac, une réserve d’oiseaux à découvrir, pédalos, baignade, mini-golf, parc animalier, accrobranche, kayak, tour du parc en mini-train, bref une vraie base d’activités à découvrir entre amis ou en famille. J’avais déjà entendu parler des Près mais sans plus, j’ignorais ce que c’était et ça n’avait jamais attisé ma curiosité.

chemins les près du hem

port les près du hem

Dès que nous sommes entrées aux Près du Hem, nous avons tout de suite été conquises par le lieu. Des sentiers verdoyants, calmes, alors qu’on était dans la ville quelques minutes auparavant, là on se retrouve en pleine nature ! Nous avons d’abord pique-niqué dans un coin tranquille, au bord de la rivière, avant d’enfiler nos maillots de bain pour une petite baignade.

pique nique aux près du hem

vue sur nature

La plage est très propre mais à ne pas oublier, on se baigne dans un lac et surtout dans un espace fermé donc traduire : on ne voit pas le fond. C’est un peu dommage, je préfère davantage les plages sauvages un peu moins aménagées mais comme c’est quand même bien entretenu, j’ai apprécié ma petite baignade.

pédalo près du hem faire du pédalo aux près du hem se baigner aux près du hem baignade près du hem

Ensuite, direction les pédalos, nous n’avons pas trop attendus pour avoir accès à un pédalo. Une fois dedans, vous avez une plage de temps de 20 minutes pour faire ce que vous voulez. En vrai, si vous restez 30 minutes sur le lac, ce n’est pas trop grave mais il ne faut pas non plus abuser, des gens attendent pour avoir eux aussi accès aux pédalos. Le tour du lac est sympa, on approche un peu de la réserve d’oiseaux, toutes ces espèces c’est vraiment joli. A certains endroits, on voit le fond, et il y a plein de libellules qui nous entourent. Encore une fois : pause géniale !

Le plan avec légende :)

Le plan avec légende 🙂

Après tout ça, nous avons du repartir car il était déjà 18h30 (et les près du Hem ferment à 19 heures, il me semble) mais ce fut vraiment une très bonne surprise. Je ne m’attendais pas à retrouver un tel endroit à 30 minutes de Lille en voiture, et en fait, c’était vraiment une pause dépaysante. La prochaine fois, j’ai très envie de tester le mini-golf, d’aller à la réserve d’oiseaux, dans le « Marais des Contrebandiers » (avec des ponts suspendus etc)… Pour tous les lillois, je recommande donc ce parc avec les enfants mais aussi entre amis ! Même si l’entrée est payante, au final, vous rentabiliserez largement l’investissement en passant la journée sur place et vous reviendrez plus détendus !

Pour plus d’infos, liens à consulter : cette page et le site officiel

Vous aimez les parcs ? Voici quelques idées de parcs et promenades à découvrir en France :

–          Le Parc de la Tête d’Or à Lyon, à côté de la gare, pour se détendre

–          Le Parc Montjuzet à Clermont-Ferrand pour une vue imprenable sur la ville

–          La Bastille à Grenoble, pour une vue en hauteur

–          Le Jardin des Géants à Lille et le Parc de la Citadelle

–          La promenade plantée à Paris, pour une pause au vert dans cette ville un peu  brute^^

Bonne journée ensoleillée !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Lifestyle

En France aussi : Ma plus belle randonnée

La plus belle récompense d’une randonnée, ce sont souvent des paysages magnifiques, inoubliables. Et puis parfois, c’est une sensation d’accomplissement, d’avoir réussi ou encore d’avoir tout tenté. La randonnée, ce n’est pas que de jolies photos, c’est souvent plus profond, plus intense, plus beau.

Je ne suis pas une grande sportive, mais la randonnée fait partie de mes activités préférées car elle permet aussi bien de pratiquer une activité sportive que de s’en prendre plein les yeux. Derrière de gros efforts, il y a souvent la récompense de paysages bien plus beaux, et cela donne envie de se dépasser. Alors pour cette nouvelle édition du rendez-vous mensuel de blogueurs voyageurs En France aussi, organisé par Voyage fémininLe coin des voyageurs et La Terre sur son 31, j’étais ravie que le thème soit justement « Ma plus belle randonnée ».

Cependant, ce thème m’a posé une question délicate : quelle a été ma plus belle randonnée ? Et en fait, je n’avais pas envie de vous parler que d’une seule randonnée, parce que j’entretiens un rapport particulier avec cette activité. La randonnée, pendant des années, ça a été cette activité que j’étais forcée de pratiquer en colonie, trop dur, trop long, trop contraignant. Et puis, je l’ai rencontré, lui, le passionné de randonnées, et à force de l’entendre parler de ses escapades, j’ai décidé de me lancer à nouveau. Depuis, la randonnée, c’est à la fois un moyen de me dépasser, mais aussi de me trouver, comme le voyage. Je vis chaque randonnée différemment, et chaque randonnée est magique pour une raison différente. Et voici, pour vous, un aperçu de mes plus belles randonnées 😉

randonnée le grand colon

La petite tache bleue, c’est moi !

Celle qui m’a redonné goût à la randonnée : Le Grand Colon, à côté de Grenoble

Je lui avais dit : je te fais confiance, je te laisse faire. Il avait choisi une randonnée vers le sommet du Grand Colon à côté de Grenoble. Je compris plus tard qu’il avait surestimé mon niveau : à plus de 1 000 mètres de dénivelé, pour une reprise c’était vraiment trop intense. Mais j’ai voulu qu’on aille jusqu’au bout, et on peut dire littéralement qu’on a grimpé jusqu’aux nuages ! Et c’est une mer de nuage et un soleil éclatant qui nous attendaient.

randonnée grenoble

Cette mer de nuages : incroyable…

De cette randonnée, j’ai repris goût à la marche et j’ai aussi appris à ne pas me surestimer et à toujours faire attention au niveau des randonnées que je choisissais : rien de pire que de finir une randonnée tellement fatiguée que l’on apprécie pas le spectacle !

L’itinéraire est ici.

La randonnée pour se souvenir : La Cascade d’Agizoux, Auvergne

19643_1374083591437_520508_n

Il y a des randonnées que l’on fait pour se souvenir, pour marcher sur ses propres pas, et celle-là est probablement la plus belle. C’est celle pour aller jusqu’à la Cascade d’Agizoux, cascade que j’avais découvert en compagnie de mon père. Si vous voulez en savoir plus, c’est sur cet article sur la cascade de la Beaume.

La randonnée qui me fait tout oublier : Le Gour de Tazenat, Auvergne

37431_1539644490356_1699787_n

Ici encore, une randonnée dont je vous ai déjà parlé, le magnifique Gour de Tazenat en Auvergne. C’est vraiment la randonnée qui illustre à quel point on peut avoir un besoin de se couper de la civilisation dans certains endroits. Je rêve d’y retourner pour camper, parce que quand j’y suis, c’est comme une parenthèse qui me fait oublier tout ce qui peut nous entourer et c’est juste unique. Si vous voulez en savoir plus sur le Gour de Tazenat, cliquez ici !

La randonnée qui me transporte dans un autre monde : Le Puy de Lassolas, Auvergne

Moins connu que le Puy de la Vache et ses nombreuses marches pour atteindre le sommet, le puy de Lassolas est faite d’une terre graveleuse, de pouzzolane, c’est une randonnée qui m’a donné quelques difficultés mais qui illustre qu’avec de l’entrainement, on peut faire de réels progrès sans être une grande sportive.

La première fois que j’ai fait le Puy de Lassolas, en faisant l’ascension à son départ, j’ai du m’arrêter à plusieurs reprises, j’ai même cru que j’allais m’évanouir^^ Car la montée est longue et ardue. Mais au sommet, j’ai vraiment eu l’impression d’être transportée dans une terre que personne n’avait jamais foulée. Lorsque j’y suis retournée, plusieurs mois plus tard, la randonnée s’est passée beaucoup plus facilement et malgré la pluie, le plaisir était toujours intact.

La randonnée que je n’aurais pas terminé : Skógafoss en Islande

539629_10201022679748488_890388522_n

Le chemin à droite, c’est le départ

Parfois, on dit que l’essentiel, c’est le voyage et non la destination. Et cette randonnée vérifie bien cette citation ! Commencée sur un malentendu, nous avons vite compris que cette randonnée serait difficilement faisable. En effet, cette randonnée part du sentier sur le côté la cascade Skogafoss sur la Côte Sud de l’Islande, elle fait partie du trek Laugavegur qui relie le Landmannalaugar à Skogar. Son premier tronçon va jusqu’à Thorsmork mais il faut franchir le col de Fimmvörðuháls entre les glaciers Eyjafjallajökull et Mýrdalsjökull.

En cours de route

En cours de route

Pensant nous lancer sur une randonnée de deux à trois heures, en croisant des groupes, nous avons fini par comprendre que cette randonnée prenait plutôt 8 à 10h. Pas équipés, pas préparés, même si mon ami avait une très bonne condition physique, je savais que ce ne serait pas mon cas. Alors on a continué, en se disant que lorsque je sentirais que je suis trop épuisée, nous ferions demi-tour. Et nous avons marché sur les cendres de la dernière éruption de l’Eyjafjallajökull, enjambé des obstacles, frissonné devant certains passages houleux, été émerveillés devant les cascades qui s’enchaînaient. En général, je me bats toujours pour finir une randonnée, aussi épuisée que je puisse être, mais celle-là, je savais que je ne pouvais pas la terminer et je n’ai pas été frustrée. Je me suis tout simplement laissée porter par le voyage plus que par la destination.

Après l'effort, le réconfort, marcher dans le sable de Vik, salvateur pour nos pieds !

Après l’effort, le réconfort, marcher dans le sable de Vik, salvateur pour nos pieds !

Voilà, j’espère avoir réussi à vous transmettre un peu de mon goût pour la randonnée et vous avoir fait découvrir de jolis endroits. Et n’oubliez pas, la meilleure randonnée, ce n’est pas la plus dure, ni la plus longue, ni la plus sublime. C’est celle qui vous apporte quelque chose et dont l’accomplissement vous comble de bonheur 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !