Browsing Category

Tests produits et applis

Tests produits et applis

#EnFranceAussi Littoral aquitain : attention aux baïnes !

A l’occasion du RDV En France Aussi sur le thème « Sport et vacances », organisé par le Coin des Voyageurs, Week-end Evasion et moi-même pour ce mois-ci, j’ai eu envie d’aborder un point particulier lié au sport en vacances. Vous le savez, j’adore me baigner mais j’aime aussi faire dans la prudence et j’ai donc eu envie de vous parler d’un phénomène au nom relativement peu connu : la baïne. Un phénomène qui fait régulièrement des morts – parmi les bons nageurs et les moins bons – principalement parce qu’il est méconnu.

baines aquitaine

Qu’est-ce qu’une baïne ?

Si vous vous êtes déjà baigné sur le littoral aquitain, vous avez déjà probablement du en voir une… car il y en a plus de 500 sur les côtes aquitaines, mais pas seulement. On en retrouve aussi en Bretagne par exemple.

Ici, on voit bien la forme de bassin !

Ici, on voit bien la forme de bassin !

Les baïnes forment de petits bassins au large de la côte, que l’on peut voir à marée basse. Quand la baïne se remplit, l’eau y est en général plus chaude, peu profonde. A quelques mètres de la mer, séparée par un banc de sable des vagues, la baïne se transforme en piscine naturelle et fait le bonheur des familles ou tout simplement des gens qui n’ont pas envie d’aller se baigner. Je suis sûre que ça vous dit quelque chose maintenant ? Je suis même presque certaine que vous avez du déjà nager dans ces baïnes sans avoir conscience du danger, comme j’ai pu le faire moi-même si souvent étant petite !

Mais alors, quels sont les dangers de la baïne ?

Vue de l’extérieur, la baïne apparaît comme un endroit sécurisé, calme, bien à l’abri de la houle… mais lorsque le niveau de l’eau de la baïne est supérieur à celui de l’océan, la baïne se vide soudainement par un système de vidange en créant au passage un courant très fort, aussi appelé le « rip current ». Il est impossible de lutter contre ce courant, même pour un très bon nageur, il vous emporte à plus d’un mètre par seconde vers le large et ne s’épuise parfois pas avant plus d’une centaine de mètres !

Peu à peu, la baïne se remplit !

La baïne à marée basse se remplit peu à peu

La baïne à marée basse

C’est le moment ou il est agréable d’y tremper les pieds 🙂

A marée basse, le danger est donc faible et tant qu’on y a pied, un adulte peut en sortir en marchant. C’est à marée haute que le danger est le plus important, quand la bassine se remplit et que l’eau dépasse la taille d’une personne.

Que savoir pour éviter les dangers de la baïne ?

courant de baïne

  • Le danger est présent en début de marée montante (2-3ème heure) et en fin de marée descendante (4-5ème heure). Pour être certain de bien déterminer les périodes de danger de la baïne, la meilleure chose à faire est encore de demander leur avis aux sauveteurs présents qui pourront vous aiguiller.
  • Bon à savoir : dans la baïne, les vagues ne « cassent pas ». Par conséquent, ce sont les zones de déferlement des vagues qui sont les plus sûres, alors même qu’elles sont les moins calmes !
  • Si vous êtes piégé sur un banc de sable entre marée montante et baïne, restez le plus longtemps possible sur le sable et essayez d’attirer l’attention des sauveteurs.
  • Ne vous baignez pas seul(e) dans une baïne et ne laissez jamais vos enfants s’y baigner seul même à marée basse ! Les courants des baïnes varient énormément et leurs dangers ne sont pas des « sciences exactes ».

Si vous êtes emporté(e) dans le courant d’une baïne :

  • Ne luttez pas contre le courant ! Aucun nageur – même le meilleur – n’est assez bon pour lutter contre le courant d’une baïne. En général, c’est justement le fait de lutter qui va vous épuiser, et augmenter les risques de noyade. Même si c’est plus facile à dire qu’à faire, si vous réalisez que vous êtes pris dans un « rip current », il faut d’abord vous laisser porter par le courant.
  • Une fois que vous sentez le courant s’atténuer, vous pouvez essayer de vous en échapper afin de revenir tout doucement sur la côte. Vous pouvez aussi essayer de nager parallèlement au courant pour sortir aussi vite que possible du courant si vous y arrivez sans vous épuiser. Quoi qu’il en soit, ne nagez pas à contre-courant !
  • Ne paniquez pas ! Fixez un point sur le rivage, laissez-vous emporter, attendez que le courant s’essouffle avant de revenir vers la côte. La plupart des noyades dues aux baïnes se produisent car la personne emportée qui ne connait pas le fonctionnement de la baïne a le réflexe de lutter de toutes ses forces contre le courant et perd toutes ses forces pour revenir une fois au large.
courant de baïne dangers

Cette photo illustre bien l’absence de vagues dans la zone de baïne et la zone ou les vagues se cassent, moins calme mais plus « sûre » aussi ! 🙂

Voilà, cela faisait longtemps que j’avais envie de vous parler des baïnes car c’est vrai que c’est quelque chose dont on entend peu parler je trouve (en tout cas, en tant que lilloise). Pourtant, comprendre le fonctionnement d’une baïne permet d’être plus vigilant, plus observateur, et tout simplement plus à même de s’en sortir indemne. Contrairement à ce qu’on peut croire, en effet, la baïne ne piège pas que des petits touristes mal informés, elle fait aussi souvent des victimes parmi les locaux.

Si vous voulez en savoir plus, vous pouve aussi lire cet article sur le danger des baïnes sur la Côte Aquitaine, celui-ci sur la prévention pour sortir d’un courant de baïne, celui-ci également et enfin celui-ci avec pas mal de schémas pour mieux comprendre tout ça. Bien sûr, si vous voyez la moindre erreur dans cet article, n’hésitez-pas à me la signaler, j’ai pas mal travaillé sur le sujet pour vous faire un article complet, mais on ne plaisante pas avec la prévention ! Toutes les photos ont été prises lors de vacances à Soulac-Sur-Mer.

Les autres articles En France Aussi « Sport en voyage »

 

 

 

Tests produits et applis

L’hôtel Joke à Paris vous replonge en enfance !

Dimanche, j’ai fêté mes 30 ans… et plus que jamais, j’ai envie de m’amuser alors c’était le moment parfait pour vous présenter un hôtel que j’ai beaucoup aimé à Paris : l’hôtel Joke. Un hôtel original à Paris décliné sous le thème du jeu, mais aussi un hôtel super bien placé avec un rapport qualité-prix au top ! So, let’s have fuuuuun <3

hotel jeu joke paris

Le Joke Hotel, hôtel original à Paris : why so serious ?

Dès le hall d’entrée, le ton est donné ! Des jeux au plafond, des avions en tricot, de la couleur, des formes arrondies, des peluches en façade… bienvenue au Joke Hotel, l’hôtel qui vous fait avoir 10 ans en 10 secondes !

hotel à thème paris hotel astotel avis hotel design paris

Dès l’arrivée, nous sommes accueillis avec sourire, on nous explique un peu l’hôtel, mais aussi quelques petites choses qui sont quand même très cools :
– Tous les jours, jusque 2h du matin, il y a un mini-buffet sucré et salé à volonté dans le hall, avec de quoi boire et manger (ce dont nous profitons dès l’arrivée)
– Dans la chambre, le mini-bar est offert avec de quoi boire de l’eau, de l’eau pétillante, du coca. Demain matin, il y aura aussi le petit-déjeuner offert !

buffet offert joke hotel
– Dans notre chambre, il y a deux jeux dont il ne faut pas hésiter à profiter
– Et enfin, bien sûr, « passez un bon séjouuuur »

Le buffet gratuit du Joke Hotel, dispo jusque 2h du matin

Le buffet gratuit du Joke Hotel, dispo jusque 2h du matin

Après s’être un peu posés, nous montons dans notre chambre… et là, c’est parti pour un retour en enfance ! Une grande roue à tourner au-dessus du lit, des poufs originaux, les rideaux, la jolie salle de bain… L’hôtel est cool, la chambre est vraiment cool, la vie est cool !

joke hotel paris

hotel original paris

avis hotel joke astotel paris

Un hôtel près du Moulin Rouge et du métro

Après avoir déposé mes affaires, je file à une soirée Globedreamers et j’admire au passage le Moulin Rouge, juste à une minute à pied de l’hôtel, situé à côté de Pigalle. J’y retrouve Souroure et avec mon ami, nous décidons d’aller manger au Paradis du Fruit pas loin, boulevard des Batignolles et là, c’est juste le pied ! J’aimais déjà beaucoup le Paradis du Fruit, mais j’aime encore plus maintenant.

hotel moulin rouge

hotel pigalle moulin rouge paris

avis paradis du fruit paris

ou manger à pigalle
Le concept du Paradis du Fruit, c’est qu’il propose des plats à base de fruits et légumes, entre autres, et surtout des mélanges originaux. Nous choisissons tous les trois de se composer notre propre assiette, je prends du camembert pané (excellent), du rouget (savoureux) et des potatoes en accompagnement.
Tout est vraiment bon, jusqu’au dessert pour lequel j’ai pris juste un café gourmand car je n’avais plus de place pour rien d’autre, et même là c’était excellent ! Si vous dormez au Joke Hotel, je vous recommande à 100% le restaurant (5-10 minutes à pied), avec des prix raisonnables et un personnel au top.

Vous l’aurez compris, le Joke Hotel est vraiment un hôtel que j’ai adoré ! Non seulement pour son thème du jeu (un gros plus) mais aussi parce qu’il ne se repose pas uniquement sur ce point fort comme beaucoup d’hôtels et va plus loin dans le service avec cette bonne idée du mini-buffet sacré-salé (on a adoré se poser avec un bon jus de pomme et quelques fruits après être arrivés du train) et le mini-bar gratuit. Chambres à partir de 120/130 euros.

Cet article a été écrit suite à un partenariat avec le Joke Hotel, les opinions exprimées sont bien sûr sincères et personnelles.

Tests produits et applis

En France Aussi : le Cap Fréhel, oh ma belle Bretagne !

La Bretagne : plus je la découvre, et plus j’ai envie de la découvrir ! Sauvage, terre de légendes, entre mer et campagne… Elle et moi, on se connait depuis quelques années, mais je suis loin d’avoir tout visité ! Aussi, pour le RDV En France Aussi du mois organisé par Le Coin des Voyageurs autour du thème « Trésors de la mer », j’ai eu envie de partager avec vous ma découverte du Cap Fréhel lors d’un blogtrip organisé avec Terres de Bretagne.

Fréhel tourisme Bretagne

 

Le Cap Fréhel ? Jamais entendu parler.

Qu’il s’agisse de moi-même, de mes proches ou de l’amie chez qui je suis restée quelques nuits à Rennes, personne n’avait entendu parler du Cap Fréhel ! Pourtant, ce cap mérite le détour <3

cap fréhel tourisme

Situé entre Saint-Brieuc et Saint-Malo, le cap ferme l’est de la baie de Saint-Brieuc. Des falaises au relief escarpé, une eau bleuâtre malgré l’absence de soleil ce jour-là (quelle surprise^^), des sentiers sauvages à parcourir dans la lande, une vue imprenable par temps clair…

Cap Fréhel Bretagne aller au cap frehel

se rendre au cap fréhel sans voiture aller au cap fréhel bretagne

Malgré le temps au gris, j’ai été conquise en me promenant au Cap Fréhel. C’était beau, sauvage, ça donnait envie de se perdre dans la lande, à la recherche d’une calanque secrète (vous connaissez mon goût pour les baignades dans des lieux sauvages).

marcher au cap fréhel se rendre au cap fréhel

Il y a d’ailleurs pas mal de randonnées qui permettent de marcher non seulement jusqu’au Fort, mais aussi de longer la mer et d’en prendre plein les yeux ! Vous les retrouverez sur le site de l’office de tourisme.

« Tu dois revenir d’ici quelques semaines, quand les fleurs auront poussé, ce sera coloré partout »

 

Ah ça oui, j’aimerais bien y revenir cet été, pour voir le Cap Fréhel au soleil, la lande emplie de jaune et de violet, revenir avec des photos qui vous feront vous demander si je suis bien en Bretagne.

cap frehel en été

Photo par Pays de Fréhel

Mais aussi pour profiter des plages que nous avons longé : l’Anse du Croc, une plage plus large que longue qui m’a rappelée la Corse ou encore La Grève du Minieu de Sables D’or Les Pins. Vous l’avez compris, encore une fois, je vais ajouter un endroit à la liste de « ces endroits que j’ai visité une fois et que je ne reverrai peut-être jamais et c’est trop dommage » (rassurez-moi, cette liste-là s’allonge aussi pour vous ? ^^) !

sable d'or les pins

carte pays de fréhel

Pour consulter la carte de Fréhel et de ses environs, cliquez ici

Comment venir à Cap Fréhel ?

Blog voyager sans voitureBonne nouvelle, le Cap Fréhel est une destination #TeamSansVoiture ! Il vous est en effet possible de venir jusqu’au Cap Fréhel en utilisant les transports en commun. Pour cela, prenez le train jusque Saint-Brieuc ou Lamballe, puis empruntez un service direct de bus pour Fréhel ou Sables d’Or Les Pins. Vous pouvez aussi emprunter le réseau Ti’Bus. Attention toutefois à bien prendre vos renseignements car c’est tout de même une destination plus facile en voiture et certains bus circulent uniquement en juillet – août.

Toutes les autres infos pour venir au Cap Fréhel.

 

Où dormir au Cap Fréhel ?

Terres de Bretagne, c’est une initiative lancée par « Bienvenue à la ferme », qui propose des séjours à la rencontre du monde des agriculteurs dans toute la Bretagne. Même si je vous parlerai plus tard de ma nuit en cabane dans les arbres en Bretagne avec Terres de Bretagne, je peux vous parler des deux séjours Terres de Bretagne au Gite des Buissons à Fréhel ! D’abord, petit aperçu avec des photos du site internet 🙂

Gite romantique à Fréhel Gite avec jacuzzi Fréhel

Le premier, plus orienté famille, est basé sur un séjour 2 nuits pour 2 adultes avec enfants et intègre un accès au spa, une visite de la ferme et un atelier DIY coquillages de 2 heures. Le second séjour à Fréhel dans le même gite mise plus sur le séjour romantique ou éventuellement entre ami-e-s avec au programme l’hébergement deux nuits pour deux personnes, un accès au spa, une visite de la ferme, un panier gourmand pour 2 personnes, le petit-déjeuner pour 2 et le prêt de 2 vélos. Autour de 100 euros la nuit avec les activités en plus, j’ai trouvé que ça valait franchement le coup tout comme les autres séjours Terres de Bretagne mais ça, je vous en parlerai très vite dans un autre article 🙂

Alors, le Cap Fréhel, vous y allez quand ?

Tests produits et applis

Le blogueur voyage, ce blogueur « pas comme les autres »

Jamais deux sans trois ! Le proverbe se vérifie encore une fois avec une troisième participation au Salon des Blogueurs de Voyage à Bruxelles. Entre retrouvailles, nouvelles rencontres et voyage en Belgique, aperçu d’un Salon des Blogueurs de Voyage pas comme les autres, avec un passage sur le « blogueur voyage », ce blogueur « pas comme les autres » à mes yeux 🙂

salon blogueurs voyage 2016

We are travel : 3 ans après…

Le Salon des Blogueurs de Voyage, je vous l’ai déjà présenté à plusieurs reprises : sur cette page, sur cet article concernant l’édition à Ajaccio et celui-là pour Cannes. En quelques mots, pour les derniers du fond de la classe, il s’agit d’un salon qui réunit professionnels du tourisme et blogueurs sur deux jours (+1 jour consacré à la découverte de la région qui accueille lors de blogtrips).

Ce qui fait sa spécificité, et qui fait aussi que je sois venue trois années d’affilée, c’est que ce n’est pas un simple salon durant lequel vous vous contentez de passer de stand en stand pour vous présenter, échanger vos informations et tout le monde rentre chez soi. Non, c’est un peu un salon « pour les blogueurs, par un blogueur (j’ai nommé Xavier Berthier du blog 4 coins du monde) ». En effet, le salon s’organise en différents temps forts : blogtrips pour la découverte de la région, soirée entre blogueurs, soirée blogueurs – exposants, conférences à destination des blogueurs et / ou exposants, speed-datings…

Aller au Salon des blogueurs de voyage ne se résume pas à aller démarcher du professionnel pour avoir du voyage gratuit (je force le trait mais vous m’avez comprise 😉 ), non, ça va plus loin que ça, ça veut à la fois dire découvrir une région, d’autres blogueurs, des exposants, échanger autour du voyage, passer des moments conviviaux… C’est une expérience professionnelle, certes, mais c’est avant tout une expérience humaine et c’est ce qui fait toute sa richesse pour moi.

WAT16 : Hello Bruxelles…

Quand j’ai appris que le Salon avait lieu en 2016 à Bruxelles, j’étais très contente car vous le savez, c’est une ville que j’aime énormément et la Belgique, c’est un peu le pays voisin que j’adore retrouver à de multiples occasions. Et puis, il y a eu les attentats, d’abord à Paris, qui ont jeté un froid autour de Bruxelles sans m’empêcher de m’y rendre pour le Marché de noël. Puis les attentats à Bruxelles même. Clairement, ce serait mentir que dire que ça ne m’a pas fait réfléchir à ma venue… mais tout comme en décembre, le goût du voyage et des retrouvailles entre amis a été le plus fort.

12967911_941833522591357_6485183454733310549_o

Bien sûr, sur place, l’ombre des attentats plane toujours, encore bien présente. Des camions militaires, les métros qui ferment à 19h, ou les dizaines de bougies et d’hommages devant la Bourse. Quelque chose qui nous rappelle que ça s’est bien passé, que ça pourrait encore se passer, à la fois si lointain et si proche.

12967528_943322875775755_8585155105644233966_o

Une ombre qui ne faisait pas le poids face au plaisir de retrouver ma belle Bruxelles, de séjourner à l’hôtel Ibis Sainte-Catherine en plein centre, de découvrir enfin Ostende lors d’une journée ensoleillée, de découvrir un peu plus certains lieux lors de soirées au Pullman de la Gare du Midi, au Centre Belge de la Bande Dessinée et au Mima…

salon wat16

Et alors, le bilan pour le salon des des blogueurs de voyage 2016 ?

Comme toujours, il est difficile de faire le bilan professionnel du salon après si peu de temps. Il y a des contacts qui se prennent, des mails qui s’échangent et on verra bien. Côté bilan We Are Travel 15, le résultat principal fut mon blogtrip en Suisse dans le Val d’Hérens (bises à Patricia !).

Mais le bilan humain, c’est que le blogueur voyage n’est pas un blogueur comme les autres. J’ai connu la blogosphère à partir de 2010, en tant que blogueuse beauté – lifestyle, mais aussi un peu en tant que blogueuse « Humeurs » et même plus orienté Littérature / Tv / Ciné. Je me suis fait de très bonnes amies, des personnes que je revois depuis des années, à qui j’ai confié énormément sur moi. Mais je n’ai jamais quitté un événement blog en ayant le sentiment comme c’était le cas le mardi soir, alors que le salon se finissait, de quitter une partie de ma vie, de quitter des gens que je connaissais à peine mais avec qui j’avais vécu tant.

blogueurs voyage

Souvenir #WAT15 à Ajaccio

Se vautrer au stand-up paddle avec Lucie et Pauline, papoter des heures avec Chris et Souroure, revoir Rachel de Découverte Monde et se dire qu’on se connait depuis 3 ans, rentrer en vélo avec Matthieu et Francesca, enfin rencontrer Piotr ou encore Grégory, papoter avec les blogueurs du Nord (et m’extasier sur la nouvelle couleur de Valérie^^), revoir Sarah qui m’avait accueillie à Grenoble, Audrey et me dire « il faut vraiment qu’on se capte au Portugal »… passer des moments intenses, hors du temps, hors des soucis, hors des problèmes financiers ou personnels.


Bien sûr, on le sait, tout ceci n’est pas forcément « à l’épreuve de la vie ». Toutes ces amitiés n’ont pas forcément subi d’obstacles, on en parlait avec une de ces personnes, finalement, la plupart des amitiés liées avec ces blogueurs voyages et les moments vécus resteront dans une sphère limitée mais ce sont ces instants qui donnent – en partie – tout leur sel à mon activité de blogueuse voyage (et au Salon des blogueurs de voyage) 🙂

PS : je vous parle de mon blogtrip à Ostende et de l’Ibis Sainte-Catherine à Bruxelles dans de prochains articles 😉