Browsing Category

Tests produits et applis

Tests produits et applis

Une nuit au Chalet Le Rucher à Vex : Mali’ dort chez Heïdi !

Quel meilleur moment que le retour de la petite Heïdi sur le grand écran pour vous parler de mon séjour en Suisse au Chalet Le Rucher de Patricia… dans la chambre nommée « Heïdi » ?! Lors de cette nuitée, l’authenticité, le goût du partage et des choses simples furent au rendez-vous, mais j’ai aussi découvert une autre façon de voyager. Alors, hop, chaussez vos bottes de montagne parce que c »est parti pour un article « Mali’ dort chez Heïdi » ! 🙂

chalet le rucher vex

week end chalet le rucher vex

Le Chalet Le Rucher, c’est un authentique chalet valaisan avec deux chambres d’hôtes à Vex, village du Val d’Hérens idéalement situé entre Sion et Thyon, parfait pour un week-end ski à Thyon 4 Vallées ou un séjour randonnée dans le Val des Dix. Il est tenu par Patricia (dont je vous ai déjà parlé^^) et Christine, deux amoureuses du Valais qui ont eu envie de se lancer dans une belle aventure humaine 🙂 Je suis arrivée au Chalet Le Rucher après une bonne journée en montagne, à base de raclette valaisanne à Evolène, de raquettes en nocturne, de fondue.. Il faisait nuit, je venais de passer trois soirées dans un appartement à Thyon 2000, je repartais le lendemain pour un autre endroit… c’était une drôle de transition, entre l’envie de se poser et l’impossibilité de trop s’attarder.

Et pourtant… ça a commencé par un thé-lecture dans le canapé du salon avant de me coucher. Le chalet s’organise sur deux niveaux : le rez-de-chaussée pour les invités, le premier étage pour Patricia et Christine. Lors de mon passage, il n’y avait personne dans la deuxième chambre, j’étais donc au calme. Et quel calme ! Avec mon petit plaid typique montagnard, seule sur le canapé à boire mon petit thé, je me suis presque crue chez moi. Je me suis imaginée vivant dans ce chalet au quotidien, ça avait quelque chose de chouette, de familier.

Le lendemain matin, j’ai pu faire connaissance avec ma chambre au grand jour (en arrivant tardivement, on ne s’attarde pas trop) et j’ai aimé sa simplicité, son côté cosy. La chambre « Heïdi » est un hommage à la petite Heïdi et ça se voit dans de nombreux détails. C’est sobre, authentique, et aussi romantique (coucou mon futur chéri si un jour tu me lis, tu sais où m’inviter pour la Saint-Valentin^^) chalet romantique valais suisse chambre d'hotes vex avis chalet le rucher vex chalet vex chambre heidi chalet le rucher Direction le salon avec Patricia qui s’affaire à préparer le petit-déjeuner, entièrement à base de produits faits-maison ! Et quel petit-déjeuner ! Mamamia, en trois mots : gargantuesque, délicieux, on-veut-tout-goûter. Aperçu… petit déjeuner suisse petit-déjeuner chalet le rucher vex petit déjeuner suisse vex miel vex

Tellement bon que je n'ai rien laissé ! #nonaugaspillage

Tellement bon que je n’ai rien laissé ! #nonaugaspillage

Après avoir bien petit-déjeuné, je fais le tour du propriétaire et découvre l’autre chambre d’hôtes, la Maya, qui fait un peu plus « couple » je trouve par sa grandeur, mais je préfère la Heïdi. Le jardin, les ruches de loin, le beau paysage… Je me dis que ça doit être agréable de passer quelques jours ici en été, à se laisser imprégner par la nature qui entoure le chalet.

hebergement vex week end romantique val d'herens

Et c’est déjà le moment de repartir 🙁 Du Chalet Le Rucher, je retiendrai la convivialité, la simplicité et l’authenticité. Mais aussi la passion de Patricia à partager ses coins secrets, sa façon de s’impliquer auprès de ses hôtes, tout en leur laissant leur intimité. Encore merci à Patricia pour ce bel accueil et à très vite 🙂

Chalet Le Rucher – Chambres d’hôtes à Vex (Suisse), environ 100 euros la nuit avec petit-déjeuner offert

 

Tests produits et applis

Découverte de LA vraie raclette : la raclette valaisanne

Si quand je vous dis raclette, vous pensez appareil à raclette, charcuterie et fromage en tranches, alors nous pensons à la même chose… Enfin, pour moi, ça, c’était avant de découvrir LA vraie raclette, la raclette valaisanne. Maintenant, quand on me dit raclette, je pense petit feu de cheminée, je pense dégustation, je pense tradition.

raclette du valais
Car à la base, la raclette, ce n’est pas ce plat vite-fait, avec des tranches de fromage industriel que l’on a juste à faire « fondre / griller » dans un appareil à raclette ; c’est une tradition bien plus authentique qui vient du Val d’Hérens ! Oui, oui, vous ne rêvez pas, je suis bien allée au pays de la raclette… et je me suis régalée 🙂

raclette en suisse

Oubliez toutes vos idées et imaginez-vous : une meule de fromage coupée en deux, déposée au bord d’un feu de cheminée (sur un support froid, pour que tout ne fonde pas), qu’on laisse chauffer juste ce qu’il faut, pour pouvoir ensuite – à l’aide d’un couteau – récolter son fromage en un « raclement » (geste qui consiste à faire glisser sans trop appuyer le couteau de haut en bas du côté chauffé de la meule)… et voilà, vous avez LA raclette !

ou manger de la raclette en val d'herens

la vraie raclette

origine raclette

C’est là qu’on réalise que la raclette du Valais ne se prépare pas n’importe comment, et qu’on comprend aussi pourquoi tous les restaurants du Val d’Hérens ne proposent pas de la raclette : car le « racleur » s’occupe lui-même de « racler » chaque tranche et cela prend du temps !

Pour manger une raclette valaisanne : le restaurant bar à vins La Grange à Evolène

C’est à Evolène, dans le restaurant de Marie-Jo, que j’ai découvert la VRAIE raclette valaisanne pour la première fois avec Patricia… et quel délice ! Lors de notre raclette, nous avons pu déguster trois fromages différents, chacun avec leur goût, une saveur bien plus authentique et savoureuse que ce qu’on trouve en France en général, le tout accompagné d’un verre de Fendant (et d’un thé pour Patricia).

restaurant raclette val d'herens raclette val d'hérens

J’ai même pu racler « comme une vraie » !! Avec Patricia d’un côté et Marie-Jo de l’autre, j’avais un peu la pression de faire une catastrophe… Sur le coup, la sensation est bizarre, quand tu fais glisser le couteau, tu as l’impression de ne rien « racler »… et finalement, hourra, j’ai réussi ! Même que Patricia m’a dit que je passerai mon diplôme de racleur quand je reviendrai (elle, elle l’a, et c’est trop la classe !).

faire une raclette valais diplome de racleur suisse

Vous l’aurez compris, la raclette dans le Val d’Hérens, c’est toute une tradition, un plaisir que l’on se fait, en hiver comme en été. Surtout en été même car c’est un plat de fête. D’ailleurs, chaque année à La Vernaz / Les Agettes se déroule « Racl’agette », un événement festif durant lequel les amateurs de raclette peuvent déguster 9 fromages d’alpage dont certains inédits. Cette année, ce sera le dernier samedi de septembre… et ça me donne furieusement envie de revenir 😉

restaurant la grange évolène

Alors, et vous, elle vous tente la « vraie » raclette ?

Tests produits et applis

Un pied dans le Val d’Hérens : Valais un jour, valais à jamais ?

Qu’importe la destination, ce qui compte, c’est le voyage… C’est une citation qui me revient lorsque je pense à ces quelques jours en Val d’Hérens. Cette presque-semaine durant laquelle j’ai découvert une région authentique et atypique, mais surtout durant laquelle je me suis découvert plus de capacités d’adaptation que je ne le croyais.

station thyon

Je fais partie de ces personnes qui arrivent à trouver « le calme dans la tempête » mais dont les repères sont essentiels. En voyage, je peux être à l’aise et garder mon calme dans des situations totalement improbables, tout comme me sentir déstabilisée à cause d’une petite galère. Et justement, durant ces 5 jours, il y a eu des moments d’incertitudes. Je suis arrivée lundi soir en pleine tempête avec « de la neige comme on en a pas vu depuis des années » et le risque de voir tout le programme chambouler. Je suis passée d’une arrivée solo en studio à la station Thyon 2000 au calme cosy du Chalet Le Rucher de Patricia à l’accueil luxe du Maya Boutique Hotel. A chaque fois, une nouvelle prise de repères, avec les lieux, avec les gens. A peine on se découvre, on s’apprivoise, qu’il faut déjà se dire au revoir.

studio thyon 2000

12473575_892769554164421_4835780326123853780_o

chalet le rucher vex

thyon 4 vallées

maya boutique hotel

Qui plus est, la Suisse m’était inconnue et j’ai découvert cette culture « sur le tas », que ce soit pour faire mes courses ou pour me déplacer en transports en commun (avec quelques galères de bus au passage, Patricia s’en souviendra^^).

chocolats suisses

Il y avait de quoi être chamboulée et pourtant… Durant ces quelques jours, je me suis découvert des repères dans l’inconnu, une capacité à retomber sur mes pieds, à savourer sans me laisser déstabiliser. Surtout, j’ai découvert la gentillesse et l’hospitalité des habitants du Val d’Hérens.

street art héremence

A peine arrivée que je sympathisais déjà avec Stéphanie, membre de la team de la discothèque Cosmos à Thyon 2000. Naturellement, sans prise de tête, on a passé mes trois soirées de libre ensemble, autour de quelques verres lors de son service, dans un restaurant et d’autres verres avec Eric (à la tête du Cosmos et également de l’agence Imalp, avec laquelle j’avais mon appartement pour 3 jours à Thyon 2000), et pour finir d’une bonne assiette-maison de rösti et de tomme valaisanne dans mon studio. Entre mon arrivée et mon départ, je m’étais trouvée un équilibre et j’avais vécu des soirées inoubliables et improbables.

Pendant tout ce temps, il y a eu bien sûr Patricia, qui coordonne bénévolement la venue des blogueurs dans le Val d’Hérens et qui m’a fait découvrir sa région, son cocon. Frédéric et sa « Thyon Mobile », Mireille du Val d’Hérens et son enthousiasme. Mais aussi Eric (encore) qui s’est chargée de me faciliter au mieux mon séjour à Thyon 2000 ou Vivian de Mont Noble Tourisme qui m’a accueillie et qui est venu me chercher à 8h du matin à l’hôtel pour repartir ou encore Marie-Jo du Café de la Paix à Evolène avec qui j’ai découvert la raclette valaisanne.

toblerone suisse raclette valaisanne

Et puis, il y a eu le Val d’Hérens tout simplement, ce je-ne-sais-quoi qui m’a donné envie de rester, qui me donne envie de revenir. Cette façon qu’ont les gens de se dévoiler dès lors que le feeling passe, de vous laisser entrer dans leur cercle. Ces passionnés de la région, à l’image de Patricia ou de Stéphanie, qui n’iraient ailleurs pour rien au monde.

evolène hiver à evolène 12471849_893037404137636_2321859508654173483_o 12493711_893612237413486_8610176933721683671_o

Bien sûr, dans les semaines à venir, je vais vous parler de mon programme, de mes activités, vous faire voyager. Mais j’avais envie de consacrer ce premier article à ce sentiment. Ce contexte que vous ne pourrez pas forcément deviner dans les articles à venir. J’avais envie que vous compreniez l’expérience que j’ai pu vivre, et comment, en quelques jours, j’ai eu l’impression de m’être laissée apprivoisée par le Val d’Hérens et ses habitants… et réciproquement. Parce que Valais un jour, valais à jamais !*

12493733_893550320753011_1577995121018402313_o IMG_6839 IMG_6850

Les articles parus sur mon blogtrip dans le Val d’Hérens

Mon séjour à Thyon 2000 : mon premier séjour en station de ski
Ma découverte de la raclette valaisanne à Evolène
Visite d’Evolène : un village authentique du Val d’Hérens
J’ai testé le ski joëring à Nax (en Suisse)
Une nuit en Chambre d’hôtes à Vex : mon avis sur le Chalet Le Rucher
– Découverte du village de Nax et du Maya Boutique Hotel (à venir)

*Copyright Stéphanie 😉

Tests produits et applis

Le restaurant Houtsiplou à Bruxelles : oh que c’est bon

Pour notre week-end à l’occasion du marché de noël Plaisirs d’Hiver, nous avions envie de tester un restaurant typique belge à Bruxelles. De découvrir une bonne adresse pour bien manger à Bruxelles, pas trop cher, mais surtout un peu original, quelque chose qui nous fasse pousser des « oh » et des « ah »… Et justement, recommandé sur Twitter par Nowmadnow, le restaurant Houtsiplou est devenu LA révélation du week-end !

tartine de légumes houtsiplou bruxelles

Situé sur la place Rouppe (à 5/10 minutes du Centre), la devanture du restaurant peut sembler un peu quelconque, et en arrivant, j’ai eu quelques doutes (car c’était moi qui avait dit à mes amis d’y aller) : et si l’endroit n’était pas à la hauteur ?

houtsiplou place rouppe bruxelles restaurant insolite bruxellesUn pied à l’intérieur et je me sens déjà un peu plus rassurée : la décoration est conviviale, une fresque BD raconte l’histoire de la Belgique avec humour, c’est coloré, vivant, « charmant ».

restaurant typique belge à bruxelles houtsiplou bruxelles fresque bd houtsiplou bruxelles carte menu houtsiplou bruxelles

Dans la carte, beaucoup de choses nous font envie, il y en a pour tous les goûts et même pour les végétariens. Je me décide sur une tartine de légumes avec du fromage poêlé en me disant : pourquoi pas ! A vrai dire, je m’attendais à avoir une tartine de légumes traditionnelle, une grande tartine, un peu de légumes, un peu de fromage, et le tour est joué… Sauf que sur ce coup-là, le Houtsiplou fait honneur à la restauration belge avec une VRAIE tartine de plein de légumes qui donnent l’eau à la bouche :

avis houtsiplou bruxelles

manger des frites à bruxelles

Pareil du côté des assiettes de mes amis, avec des plats bien servis, qui donnent envie, et surtout excellents (parce que oui, j’ai tout goûté, vive l’économie du partage :p ).

ou manger à bruxelles avis restaurant houtsiplou bxl

Quantité, qualité, originalité, ce restaurant insolite à Bruxelles a tout pour plaire ! Et c’est quasi certain que l’on y retournera ! On ne pensait pas trouver une telle adresse à Bruxelles, avec un rapport qualité-prix au top (environ 15 euros pour le plat et 2,50 euros pour la Faro^^) et à la fois insolite mais sans en faire trop, et pourtant… 😉

restaurant bd bruxelles

A noter : les propriétaires possèdent aussi le Chicago Café à Bruxelles, avec une déco’ différente, on ira sûrement y faire un tour aussi lorsque l’on reviendra 🙂

Restaurant Houtsiplou – Place Rouppe 9, 1000 Bruxelles, Belgique / Le site internet