Browsing Tag

blog lille

Tests produits et applis

Blogs de niche : j’aime les lire, découvrez-les !

En tant que blogueuse voyage, je lis aussi de nombreux blogs voyage un peu de tous styles, connus ou moins connus. Et parmi ces blogs, il y a une catégorie de blogs qui me sert particulièrement lors de mes projets de voyage (et pour m’inspirer) : les blogs de niche. Oui, vous savez, ces fameux blogs qui ont pour thème une seule destination ou un seul type de voyage et qui, du coup, sont très spécialisés dans leurs articles.

Ce que j’aime avec ces blogs, c’est qu’ils se donnent à fond dans ce qu’ils font et qu’ils ont souvent une certaine expertise, une connaissance du terrain que l’on ne retrouve pas partout. De même, lorsque certains de mes articles sur l’Islande ont bien tourné (comme mon article sur les fantômes et lieux hantés en Islande que vous avez adoré !), je me suis parfois dit que cette visibilité n’était pas forcément très juste pour tous les blogs sur l’Islande qui ne parlaient que de ça. Qu’ils auraient mérité d’être mentionnés au passage. Du coup, aujourd’hui, j’ai eu envie de partager avec vous une sélection des blogs de niche que je lis, parce que ça me fait plaisir et parce que ça peut vous être utile.

Les blogs de voyage sur l’Islande : mon pays chouchou

N’importe qui me connaissant un minimum sait que je voue un amour inconditionnel à l’Islande. Si je devais choisir une seule destination à explorer pour le restant de mes jours, ce serait elle (ouais, je sais, l’idéal pour ne pas risquer les méfaits du soleil^^).

cercle d'or islande

Et la première blogueuse à laquelle je pense, ma préférée, c’est Cécile Ailleurs. Bon, elle est pas à 100% blog sur l’Islande mais quand même, sa catégorie sur l’Islande déchire. Ce que j’aime chez Cécile, c’est la qualité de ses articles et son accessibilité. Ses articles me donnent envie de repartir et on a échangé plus d’une fois sur le sujet, bref, si je devais recommander un blog sur l’Islande, ce serait le sien.

Dans un autre style, j’aime beaucoup ce que fait Iceland Islande sur sa page Facebook et son blog. Pour toutes les actualités sur l’Islande, c’est lui que je suis et il me fait rêver jour après jour. Si je devais partir demain en Islande, c’est aussi probablement lui que je consulterais le plus.

A voir aussi  : Au Sud du Pôle Nord et un tout récent, celui d’Anaïs qui fait de très jolies photos et celui d’Anne-Sophie Gautrelet (qui est aussi bien active sur Twitter^^)

Les blogs sur Lille

L’Islande est mon pays de cœur, Lille est ma ville et le Nord ma région. Du coup, obligé, je consulte parfois quelques blogs sur Lille mais plus pour le côté « actualités et bonnes adresses » que voyage voyage. Je connais un certain nombre de blogueurs et blogueuses à Lille que j’aime suivre donc si vous en êtes, je vous le dis de suite que vous ne fassiez pas la tête : dans cet article, je vais m’en tenir aux blogs lillois qui ont un aspect « voyage » et « bonnes adresses » bien présent. Mais je vous aime quand même^^

vieille bourse de lille

Donc, si vous recherchez des bonnes adresses à Lille et des actualités, je vous recommande Lille était une fois pour sa spécialité culture, Les 16 pingouins de Lille chez qui je retrouve souvent des idées d’activités à faire, les Cachotteries de Lille que je retrouve aussi parfois lors des soirées Yelp, Lille by Mat et Chez Albertine !

lille était une fois

Source : Lille était une fois

Mention spéciale aux Vadrouilleurs qui font pas mal d’excursions dans le Nord et à mon blog beauté sur lequel je tiens une catégorie spécial bonnes adresses beauté à Lille (je suis sur mon blog, je m’auto-promo si j’veux :p ) 😉

Les blogs sur Barcelone

citytrip barcelone parc guell

Je suis allée l’an dernier à Barcelone et j’ai cherché beaucoup d’informations sur les blogs. Ainsi, c’est chez Les Bons Plans de Barcelone que j’ai trouvé une mine d’informations pour mon voyage à Barcelone. Activités gratuites, pas chères, hébergements, il y a de tout et j’avais noté beaucoup de choses avant d’y aller (mais en vrai, on a quasi pas fait les adresses que j’avais noté^^). A voir aussi pour un côté plus girly, Letizia Barcelona.

Ceux qui me donnent envie de pays que je connais peu

Ici, ces blogs sont ceux de personnes qui m’ont donné envie de voyager dans « leur » pays de prédilection. Des pays que je ne connaissais que très peu ou de loin et qui ne me faisaient pas forcément rêver. Il y a donc bien sûr Bom Dia Portugal, un blog sur le Portugal (non, sans blague ? ) qui parle aussi bien de culture, de choses à faire au Portugal ou de plats typiques.

Et aussi Ici Laos Cambodge, le blog de Rattana avec qui j’ai pu avoir de looongues conversations^^ A lire également Un Gaijin au Japon sur le Japon que j’aime beaucoup parce qu’il aborde différents aspects que l’on connait peu et qu’il permet de se cultiver 🙂

Les « voyage mais pas que »

Pour finir sur ma lancée, on boucle cet article par un paragraphe un peu plus fourre-tout pour vous parler de ces blogs de niche qui parlent voyage mais qui ont une passion pour un loisir, une activité, plutôt qu’un pays. En premier, j’ai nommé Cavali’Erre, qui parle voyage et cheval et qui le fait bien ! Ce que j’aime dans son blog, c’est sa passion, elle aime les chevaux, l’écriture, elle aime en parler, bref, allez la lire !

A lire aussi, le blog de Je Papote qui marie spécialités culinaires et voyage (deux passions pour moi^^).Le blog de Christelle, Voyage & Féminin, parce que j’aime l’aisance qu’elle a à jongler entre sujets féminins et voyage et qu’elle me fait souvent bien rire. Le blog de Florence Gindre qui participe souvent au RDV En France Aussi et qui parle beaucoup écriture. Avenue Reine Mathilde qui parle voyages en famille, et le nouveau webzine de la Team Paillettes pour le côté girly.

Voilà, cette petite sélection est faite sans prétention, juste pour le plaisir de partager et puis parce que finalement, ce qu’on lit définit un peu ce que l’on est, non ? Bien sûr, cette sélection est subjective et basée sur différents critères : dedans, il y a des blogs que j’aime lire pour leurs photos, ou pour leur expertise, ou parce que ce sont ceux de copines, ou pour la passion dans les écrits, ou pour tout à la fois. Si vous n’y êtes pas, on ne se connait peut-être pas, j’ai peut-être oublié (rappel : je suis une étourdie), j’ai peut-être préféré mettre en avant d’autres blogs ou encore votre blog n’était pas assez « de niche » ou ne parlait pas assez voyages par rapport à ce que je voulais, mais n’en soyez pas vexé(e) ! Et au pire, faites un coucou dans les commentaires, il y aura peut-être d’autres sélections si je vois que celle-ci vous plaît 🙂

Vous connaissiez ces blogs ? Et vous, quels sont les blogs de niche que vous lisez (qui sait, il y aura peut-être l’article-suite « Ces blogs de niche que mes lecteurs aiment » ^^) ?

PS : j’anticipe déjà, moi aussi, le terme « blog de niche » ça m’énerve un peu et je trouve ça déjà vu mais en attendant, je pense que c’était le plus parlant pour éviter un titre façon « Les blogs spécialisés dans un pays ou un type d’activité seulement ou presque que j’aime bien » (et « blogs spécialisés » je trouve ça encore plus moche donc non merci) ^^

Le Nord, j'adore !, Visiter Lille

En France Aussi : 5 choses que vous ne savez pas sur le maroilles

S’il y a bien une spécialité du nord à la fois très prisée et victime de certains préjugés, c’est le maroilles ! Beaucoup l’adorent mais d’autres s’arrêtent à son odeur assez particulière. Et pourtant, non, le maroilles n’est pas QUE ce “fromage qui pue”. Du coup, quand Nath’ du blog La Terre sur son 31Christelle du blog Voyage féminin, et Sylvie du blog Le coin des voyageurs nous ont proposé le thème “Spécialités régionales” pour le rendez-vous mensuel “En France aussi”, j’ai tout de suite eu envie de vous parler de ce fromage de la région du Nord et notamment de petites infos à savoir !

1 – Le “maroilles” est un fromage français fabriqué en Avesnois. Son nom lui vient du village de Maroilles, village dans lequel les premiers maroilles furent affinés.

2- N’est pas producteur de maroilles qui veut : le maroilles bénéficie en effet d’une appellation d’origine contrôlée et protégée. Ainsi, le maroilles est fabriqué selon des étapes bien définies dans une même zone géographique (le Nord donc^^) et le label AOC protège son appellation dans tous les pays de l’Union Européenne.

maroilles fauquet

3 – Dans le Nord, on retrouve du maroilles en grandes surfaces… mais pas dans toutes les autres régions ! Lorsque j’ai déménagé à Clermont-Ferrand, je me souviens encore de ce jour ou j’ai eu envie de faire une tarte aux maroilles. Naïvement, je suis allée au supermarché pensant en trouver, genre du maroilles Fauquet, comme c’était le cas dans le Nord… et non ! Je me suis rendue compte avec dépit que non, le maroilles n’était pas vendu partout (à ce moment-là, je ne connaissais pas la très bonne fromagerie Nivesse de Clermont-Ferrand). Du coup, à chaque fois que je remontais dans le Nord, j’en ramenais un pour faire une tarte au maroilles.

4- Le maroilles, ça pue ! Ah parlons-en de l’odeur… Lorsque j’étais en Auvergne, j’ai justement préparé une fois une tarte au maroilles pour mes anciens collègues… et à ma grande surprise, seuls deux ou trois en ont mangé. Comment ? Vous êtes auvergnat, vous mangez de la truffade, de l’aligot et j’en passe, et pas de maroilles ? Et pourquoi ? “Parce que ça pue”. Ah, okay. Je vous avoue que j’étais un peu déçue parce que même si ce n’est pas le fromage le moins odorant, c’est tout de même un fromage très bon ! Et surtout, une fois cuit, le maroilles sent fort oui, mais il n’empeste pas. Par contre, une fois entâmé dans le frigo, en effet, son odeur peut véritablement envahir le compartiment… une bonne raison d’en manger plus ? 😉

5- Envie d’une tarte au maroilles ? Deux solutions : le tout-fait ou le fait-maison. Du côté du tout-fait, toutes les tartes au maroilles ne se valent pas, souvent je trouve qu’elles manquent un peu de saveur, le fromage se mèle trop à la crème, c’est bon mais ça ne se distingue presque pas d’une tarte aux fromages.

Du coup, je préfère le fait-maison avec une recette de tarte au maroilles toute simple avec pour ingrédients une pate feuilletée, un quart de maroilles (Fauquet par exemple ou chez votre fromager), de la crème fraîche et 3 oeufs. On met d’abord la pâte dans le moule, puis on bat les oeufs en omelette et on les mets en fond, on recouvre de crème fraîche et on finit avec quelques tranches de maroilles et au four ! 30 minutes à 170 degrés. On peut aussi ne mettre qu’un simple oeuf, ou battre oeufs et crème fraîche ensemble.

Vous l’aurez compris, mon maroilles, je l’aime ! Et surtout, j’en ai un peu marre de voir d’entendre des gens qui disent aimer le fromage s’exclamer que le maroilles ça pue trop alors oh mon dieu, je n’en mangerai pas. Mais justement ! J’avoue que ça m’hérisse le poil, c’est comme dire “j’aime les choses pimentées mais l’harissa ça pique beaucoup donc j’en mange pas”. Tout est question de dosage et d’équilibre 😉

Vous en prendrez bien une part ? Source

Les photos sont de ce très bel article de Chili & Tonka (que vous ne comprendrez probablement pas^^)

Tests produits et applis

En France Aussi : Promenade aux Près du Hem

Ma découverte des Près du Hem était à la base une sortie par dépit. En effet, j’avais prévu de me rendre à la mer avec une amie et pour diverses raisons, elle n’était pas trop emballée par l’idée de faire autant de route (depuis Lille, on est environ à une heure de route de Bray-Dunes par exemple). Du coup, après quelques recherches, nous avons décidé de tester les Près du Hem sans savoir à quoi nous attendre car nous avions besoin d’un bon bol d’air frais et de se changer les idées en pleine nature. Et finalement ce fut une telle surprise que j’ai tout de suite pensé à vous en parler pour le rendez-vous mensuel En France Aussi  de Voyage fémininLe coin des voyageurs et La Terre sur son 31. 

les pres du hem

Les Près du Hem ? Non, je ne connais pas.

Les Près du Hem, c’est un parc de 120 hectares autour d’un lac, qui se trouve à Armentières. Lorsqu’on arrive, on ne voit pas bien le parc, il faut se garer sur le parking de Gamm’Vert et ensuite, on y accède moyennant 7 euros par personne en tarif normal. Et à l’intérieur, tout est gratuit (ou presque). C’est en effet une des spécificités du parc, l’entrée est payante mais les nombreuses activités comme le pédalo, la baignade, l’accrobranche pour les enfants etc… sont gratuites. Seules quelques activités proposées par l’école de surf (comme le stand-up paddle) sont payantes. L’autre spécificité, c’est que le lieu réunit un nombre incroyable d’activités : promenades autour du lac, une réserve d’oiseaux à découvrir, pédalos, baignade, mini-golf, parc animalier, accrobranche, kayak, tour du parc en mini-train, bref une vraie base d’activités à découvrir entre amis ou en famille. J’avais déjà entendu parler des Près mais sans plus, j’ignorais ce que c’était et ça n’avait jamais attisé ma curiosité.

chemins les près du hem

port les près du hem

Dès que nous sommes entrées aux Près du Hem, nous avons tout de suite été conquises par le lieu. Des sentiers verdoyants, calmes, alors qu’on était dans la ville quelques minutes auparavant, là on se retrouve en pleine nature ! Nous avons d’abord pique-niqué dans un coin tranquille, au bord de la rivière, avant d’enfiler nos maillots de bain pour une petite baignade.

pique nique aux près du hem

vue sur nature

La plage est très propre mais à ne pas oublier, on se baigne dans un lac et surtout dans un espace fermé donc traduire : on ne voit pas le fond. C’est un peu dommage, je préfère davantage les plages sauvages un peu moins aménagées mais comme c’est quand même bien entretenu, j’ai apprécié ma petite baignade.

pédalo près du hem faire du pédalo aux près du hem se baigner aux près du hem baignade près du hem

Ensuite, direction les pédalos, nous n’avons pas trop attendus pour avoir accès à un pédalo. Une fois dedans, vous avez une plage de temps de 20 minutes pour faire ce que vous voulez. En vrai, si vous restez 30 minutes sur le lac, ce n’est pas trop grave mais il ne faut pas non plus abuser, des gens attendent pour avoir eux aussi accès aux pédalos. Le tour du lac est sympa, on approche un peu de la réserve d’oiseaux, toutes ces espèces c’est vraiment joli. A certains endroits, on voit le fond, et il y a plein de libellules qui nous entourent. Encore une fois : pause géniale !

Le plan avec légende :)

Le plan avec légende 🙂

Après tout ça, nous avons du repartir car il était déjà 18h30 (et les près du Hem ferment à 19 heures, il me semble) mais ce fut vraiment une très bonne surprise. Je ne m’attendais pas à retrouver un tel endroit à 30 minutes de Lille en voiture, et en fait, c’était vraiment une pause dépaysante. La prochaine fois, j’ai très envie de tester le mini-golf, d’aller à la réserve d’oiseaux, dans le « Marais des Contrebandiers » (avec des ponts suspendus etc)… Pour tous les lillois, je recommande donc ce parc avec les enfants mais aussi entre amis ! Même si l’entrée est payante, au final, vous rentabiliserez largement l’investissement en passant la journée sur place et vous reviendrez plus détendus !

Pour plus d’infos, liens à consulter : cette page et le site officiel

Vous aimez les parcs ? Voici quelques idées de parcs et promenades à découvrir en France :

–          Le Parc de la Tête d’Or à Lyon, à côté de la gare, pour se détendre

–          Le Parc Montjuzet à Clermont-Ferrand pour une vue imprenable sur la ville

–          La Bastille à Grenoble, pour une vue en hauteur

–          Le Jardin des Géants à Lille et le Parc de la Citadelle

–          La promenade plantée à Paris, pour une pause au vert dans cette ville un peu  brute^^

Bonne journée ensoleillée !

Tests produits et applis

En France aussi : Ma plus belle randonnée

La plus belle récompense d’une randonnée, ce sont souvent des paysages magnifiques, inoubliables. Et puis parfois, c’est une sensation d’accomplissement, d’avoir réussi ou encore d’avoir tout tenté. La randonnée, ce n’est pas que de jolies photos, c’est souvent plus profond, plus intense, plus beau.

Je ne suis pas une grande sportive, mais la randonnée fait partie de mes activités préférées car elle permet aussi bien de pratiquer une activité sportive que de s’en prendre plein les yeux. Derrière de gros efforts, il y a souvent la récompense de paysages bien plus beaux, et cela donne envie de se dépasser. Alors pour cette nouvelle édition du rendez-vous mensuel de blogueurs voyageurs En France aussi, organisé par Voyage fémininLe coin des voyageurs et La Terre sur son 31, j’étais ravie que le thème soit justement « Ma plus belle randonnée ».

Cependant, ce thème m’a posé une question délicate : quelle a été ma plus belle randonnée ? Et en fait, je n’avais pas envie de vous parler que d’une seule randonnée, parce que j’entretiens un rapport particulier avec cette activité. La randonnée, pendant des années, ça a été cette activité que j’étais forcée de pratiquer en colonie, trop dur, trop long, trop contraignant. Et puis, je l’ai rencontré, lui, le passionné de randonnées, et à force de l’entendre parler de ses escapades, j’ai décidé de me lancer à nouveau. Depuis, la randonnée, c’est à la fois un moyen de me dépasser, mais aussi de me trouver, comme le voyage. Je vis chaque randonnée différemment, et chaque randonnée est magique pour une raison différente. Et voici, pour vous, un aperçu de mes plus belles randonnées 😉

randonnée le grand colon

La petite tache bleue, c’est moi !

Celle qui m’a redonné goût à la randonnée : Le Grand Colon, à côté de Grenoble

Je lui avais dit : je te fais confiance, je te laisse faire. Il avait choisi une randonnée vers le sommet du Grand Colon à côté de Grenoble. Je compris plus tard qu’il avait surestimé mon niveau : à plus de 1 000 mètres de dénivelé, pour une reprise c’était vraiment trop intense. Mais j’ai voulu qu’on aille jusqu’au bout, et on peut dire littéralement qu’on a grimpé jusqu’aux nuages ! Et c’est une mer de nuage et un soleil éclatant qui nous attendaient.

randonnée grenoble

Cette mer de nuages : incroyable…

De cette randonnée, j’ai repris goût à la marche et j’ai aussi appris à ne pas me surestimer et à toujours faire attention au niveau des randonnées que je choisissais : rien de pire que de finir une randonnée tellement fatiguée que l’on apprécie pas le spectacle !

L’itinéraire est ici.

La randonnée pour se souvenir : La Cascade d’Agizoux, Auvergne

19643_1374083591437_520508_n

Il y a des randonnées que l’on fait pour se souvenir, pour marcher sur ses propres pas, et celle-là est probablement la plus belle. C’est celle pour aller jusqu’à la Cascade d’Agizoux, cascade que j’avais découvert en compagnie de mon père. Si vous voulez en savoir plus, c’est sur cet article sur la cascade de la Beaume.

La randonnée qui me fait tout oublier : Le Gour de Tazenat, Auvergne

37431_1539644490356_1699787_n

Ici encore, une randonnée dont je vous ai déjà parlé, le magnifique Gour de Tazenat en Auvergne. C’est vraiment la randonnée qui illustre à quel point on peut avoir un besoin de se couper de la civilisation dans certains endroits. Je rêve d’y retourner pour camper, parce que quand j’y suis, c’est comme une parenthèse qui me fait oublier tout ce qui peut nous entourer et c’est juste unique. Si vous voulez en savoir plus sur le Gour de Tazenat, cliquez ici !

La randonnée qui me transporte dans un autre monde : Le Puy de Lassolas, Auvergne

Moins connu que le Puy de la Vache et ses nombreuses marches pour atteindre le sommet, le puy de Lassolas est faite d’une terre graveleuse, de pouzzolane, c’est une randonnée qui m’a donné quelques difficultés mais qui illustre qu’avec de l’entrainement, on peut faire de réels progrès sans être une grande sportive.

La première fois que j’ai fait le Puy de Lassolas, en faisant l’ascension à son départ, j’ai du m’arrêter à plusieurs reprises, j’ai même cru que j’allais m’évanouir^^ Car la montée est longue et ardue. Mais au sommet, j’ai vraiment eu l’impression d’être transportée dans une terre que personne n’avait jamais foulée. Lorsque j’y suis retournée, plusieurs mois plus tard, la randonnée s’est passée beaucoup plus facilement et malgré la pluie, le plaisir était toujours intact.

La randonnée que je n’aurais pas terminé : Skógafoss en Islande

539629_10201022679748488_890388522_n

Le chemin à droite, c’est le départ

Parfois, on dit que l’essentiel, c’est le voyage et non la destination. Et cette randonnée vérifie bien cette citation ! Commencée sur un malentendu, nous avons vite compris que cette randonnée serait difficilement faisable. En effet, cette randonnée part du sentier sur le côté la cascade Skogafoss sur la Côte Sud de l’Islande, elle fait partie du trek Laugavegur qui relie le Landmannalaugar à Skogar. Son premier tronçon va jusqu’à Thorsmork mais il faut franchir le col de Fimmvörðuháls entre les glaciers Eyjafjallajökull et Mýrdalsjökull.

En cours de route

En cours de route

Pensant nous lancer sur une randonnée de deux à trois heures, en croisant des groupes, nous avons fini par comprendre que cette randonnée prenait plutôt 8 à 10h. Pas équipés, pas préparés, même si mon ami avait une très bonne condition physique, je savais que ce ne serait pas mon cas. Alors on a continué, en se disant que lorsque je sentirais que je suis trop épuisée, nous ferions demi-tour. Et nous avons marché sur les cendres de la dernière éruption de l’Eyjafjallajökull, enjambé des obstacles, frissonné devant certains passages houleux, été émerveillés devant les cascades qui s’enchaînaient. En général, je me bats toujours pour finir une randonnée, aussi épuisée que je puisse être, mais celle-là, je savais que je ne pouvais pas la terminer et je n’ai pas été frustrée. Je me suis tout simplement laissée porter par le voyage plus que par la destination.

Après l'effort, le réconfort, marcher dans le sable de Vik, salvateur pour nos pieds !

Après l’effort, le réconfort, marcher dans le sable de Vik, salvateur pour nos pieds !

Voilà, j’espère avoir réussi à vous transmettre un peu de mon goût pour la randonnée et vous avoir fait découvrir de jolis endroits. Et n’oubliez pas, la meilleure randonnée, ce n’est pas la plus dure, ni la plus longue, ni la plus sublime. C’est celle qui vous apporte quelque chose et dont l’accomplissement vous comble de bonheur 🙂