Browsing Category

Lifestyle

Lifestyle

« Sparrows » : la claque venue d’Islande

Ou aurais-je dû dire « L’Islande à froid » ? Pour l’amoureuse de l’Islande que je suis, quand j’ai vu la bande-annonce du film « Sparrows »dont l’intrigue se passe dans les fjords de l’Islande, j’ai foncé ! Et si ce film m’a marqué, ce n’est pas pour la beauté des paysages, mais bien pour la façon dont il montre une jeunesse islandaise loin d’être dorée.

ari sparrowsOn a l’habitude de voir une Islande sublimée dans les films. Des paysages magnifiques, des villages pittoresques, comme une aura qui enrobe l’Islande. La beauté dans la simplicité. Ce n’est pas ce que vous verrez dans « Sparrows ». Ni la qualité de l’image, ni les plans ne rendent vraiment justice à la beauté de l’Islande. Elle reste belle, oui, souvent émouvante, mais en devient quotidienne. Parfois terne. Et j’ai aimé cet aspect, j’ai aimé ce rappel à la réalité, cette façon de mettre en avant les si belles montagnes d’Islande… dans toute leur normalité, comme un symbole de l’isolement, de l’enfermement.

critique film sparrows

« Sparrows » raconte l’histoire d’Ari, adolescent de 16 ans, obligé de retourner vivre chez son père dans les fjords de l’Islande. Entre tristesse et colère, celui-ci va vivre un été qui va le faire passer de l’adolescence à l’âge adulte, entre la confrontation à une jeunesse adolescente pas si dorée et celle avec un père alcoolique à la dérive. Dans un premier temps, et c’est ce que j’ai aimé, on découvre le quotidien d’un adolescent en Islande, vivant loin de la capitale. Les soirées, les amours, une amie d’enfance qui a pris de la distance, les confrontations et rebellions. Oui, Ari est un adolescent comme les autres, et certaines personnes ont d’ailleurs reproché au film son côté trop « normal ». Non, Sparrows ne parle pas de choses extraordinaires, il ne révolutionnera pas votre regard sur la vie… mais il risque bien de changer – un peu – sur l’Islande.

avis sparrows film cinéma

Car tout au long du film, Ari se prend des claques, mais il nous en met aussi. Le film oscille entre l’âge de l’adolescence et l’âge adulte. Il prend plaisir à montrer la lumière et l’obscurité, le bien et le mal, à les confronter, sans prendre parti ni pour l’un ni pour l’autre. Le tout dans une perpétuelle lumière, celle des nuits d’été qui n’arrivent jamais en Islande.

film sparrows avis film sparrows islande

C’est ce que j’ai aimé dans ce film, mon côté « amoureuse de l’Islande » me sensibilisait déjà au sujet. Mais c’est surtout cette façon de traiter les choses qui fait réaliser que non, l’Islande n’est pas plus « pure » qu’une autre. La jeunesse islandaise non plus. Elle flirte avec l’alcool, la drogue, la violence, la solitude, tous ces maux que beaucoup connaissent. Le tout est filmé avec une justesse des acteurs, mais aussi une certaine froideur qui nous laisse sur le carreau. Après nous avoir plongé dans la normalité, Sparrows nous laisse avec une fin révoltante, le tout sans un cri.

sparrows movie islande

En somme, faut-il aller voir « Sparrows » ?

Oui ! Surtout si vous aimez l’Islande, que c’est un pays dans lequel vous avez déjà voyagé. J’ai beaucoup aimé voir un film qui parle autant de l’Islande (jusqu’à la langue du film) (à voir en VOST surtout pour entendre les gens parler islandais !), en montrant si peu de toute sa beauté. Qui nous rappelle que dans toute beauté, il y a aussi de la cruauté, invisible dans le visible. Il restera en tout cas une belle claque…

« C’est une erreur de laisser le spectateur penser que tout est lumineux et bon comme on le fait dans les productions hollywoodiennes ou que l’existence est un enfer sans espoir comme dans certains films art et essai. Aucune des deux options n’est juste car dans la vie, quand on tombe, on se relève et le soleil brille de nouveau. Il y a toujours de l’espoir, on ne doit jamais abandonner. »

Rúnar Rúnarsson – Réalisateur de « Sparrows »

Rendez-vous sur Hellocoton !
Lifestyle

Cityguide inversé : 10 choses à ne pas faire à Bristol !

Comme vous le savez, je suis partie fin mai une semaine en  Angleterre… et aujourd’hui direction Bristol, très connue comme étant la ville de naissance du fameux street-artist Banksy ! Comme je n’ai pu passer qu’une petite journée à Bristol et que je n’ai pas eu le temps de tout voir, j’ai eu envie de changer du cityguide habituel (qui aurait été incomplet) et de vous faire un « cityguide inversé » avec 10 choses à ne pas faire à Bristol 😉

citytrip bristol

Ou comment donner quand même des bons conseils et des bonnes adresses à Bristol sans devoir vous dire à chaque fois « ça, j’ai pas pu faire, désolée ».

  • Chercher après le Clifton Bridge si vous restez dans le centre

Je fais partie de ces personnes qui pensaient naïvement que le Clifton Bridge se trouvait en plein dans Bristol… alors qu’il n’est pas visible depuis le centre-ville (ou à peine) ! Pour le voir, il est possible de prendre un bus depuis la ville ou de marcher. Depuis certains points dans la ville, on peut l’apercevoir un peu également. Alors bon, je sais, désolée, autant pour vos selfies manqués, mais il faut avouer qu’on nous la met bien à l’envers quand même quand on voit TOUS – ou presque – les articles parlant de Bristol avec le Clifton Bridge au passage.

Où voir le Clifton Bridge (et des écureuils) depuis le centre de Bristol ? Pour apercevoir un peu du célèbre pont, direction la « Cabot Tower » au parc Brandon Hill (dans lequel vous pouvez aussi voir des écureuils à Bristol <3). Avec Cyrielle, nous n’avons pas eu le courage de monter les marches ^^

brandon hill nature park bristol voir des écureuils à bristol

écureuils bristol

 

  • Demander un « cider » en pensant avoir un cidre « comme en France »

Vous avez commandé un « cider » à Bristol et vous trouvez son goût un peu « bizarre » ? Normal, car le « cidre » à Bristol est une version fermentée de notre cidre, si je ne me trompe pas. Il y a énormément de cidres à Bristol, avec toutes sortes de goût.

restaurant the stable bristol angleterre manger a bristol

Où boire du cidre à Bristol ? Au Bristol Cider Shop pour participer aux ateliers dégustation le vendredi et en savoir plus sur la fabrication du cidre à Bristol. Pour manger à Bristol, je vous recommande « The Stable » sur les quais, qui propose trois spécialités : du cidre (des dizaines), des « pies » et des pizzas. Nous avons opté pour une formule cidre / pizza (car j’aime moyen les « pies » en fait^^) et c’était délicieux !

quais bristol

  • Croire qu’il n’y a que Banksy qui fait du street-art à Bristol

Originaire de la ville, Banksy a naturellement laissé son empreinte dans de nombreux endroits dans la ville de Bristol avec ses œuvres street-art. Belle ironie quand on sait qu’à l’origine, Bristol n’acceptait pas les graffitis sur ses murs et le travail de Banksy était vu d’un mauvais œil. Qu’à cela ne tienne, aujourd’hui à Bristol, vous pourrez bien sûr découvrir l’oeuvre de Banksy avec notamment le Banksy Walking Tour à Bristol, mais vous retrouverez aussi du street art à Bristol partout dans la ville.

banksy grim reaper M shed bristol

Où voir du street-art à Bristol ? Au quartier Stokes Croft à Bristol, avec une ambiance street art très sympa ! A voir aussi, le festival street-art UPFest en juillet 2016 🙂

quartier culturel stokes croft stokes croft

  • Oublier de faire un tour dans les musées de Bristol

Ce que j’ai aimé en Angleterre,  c’est qu’on retrouve beaucoup de musées super intéressants et gratuits ! Ici, j’ai beaucoup aimé le M Shed, musée gratuit à Bristol, sur les quais. Il s’agit d’un musée sur l’histoire de Bristol, très intéressant, plein de couleurs, d’oeuvres, et même d’un graff de Banksy, The Grim Reaper. Un incontournable à Bristol selon moi !

musée gratuit bristol musée histoire bristol musée à voir à bristol visite m shed bristol avis m shed bristol

Au « Bristol Museum », un peu plus « traditionnel », vous pourrez aussi retrouver le « Paint-Pot Angel ». Toujours un musée avec l’entrée gratuite (et des toilettes !).

banksy musée bristol

  • Ne pas découvrir les transports en commun, et le fameux ferry

La #TeamSansVoiture vaincra ! A Bristol, j’ai eu l’occasion de tester notamment le bus avec un pass journée qui a bien aidé à la fin de la journée.

prendre le bus à bristol

Mais j’ai aussi testé le ferry avec le Bristol Ferry Boat qui permet de se déplacer le long des quais de Bristol, mais aussi de voir un peu la ville d’un autre angle. J’ai beaucoup aimé cette petite pause et j’ai trouvé l’équipe très sympa et souriante.

prendre le ferry à bristol ferry bristol

Où prendre le ferry à Bristol ? Il y a de nombreux stops sur les quais de Bristol. Vous retrouverez la carte des arrêts du ferry ci-dessous, mais aussi les horaires sur leur site. Les prix varient de 1,70 pounds à 3,80 pounds l’aller et de 2,90 pounds à 6,50 pounds l’aller-retour, selon la zone et le trajet.

carte ferry bristol

  • Manquer la visite de l’emblématique SS Brunel Great Britain

Et justement, puisqu’on parle des quais ! Parmi mes visites préférées à Bristol, nous avons adoré la visite du Brunel’s SS Great Britain. Il s’agit du premier bateau à vapeur métallique qui a transporté des voyageurs à travers l’Atlantique (et là, tout de suite, ça vous fait penser à Titanic hein ?). J’ai trouvé cette visite très intéressante, aussi bien pour le côté « spectacle » avec la visite du bateau, de sa coque à son pont de promenade et cette remontée au travers de son histoire (à lire, un article très complet d’Au bout de la route sur le sujet).

ss great britain

Durant ma visite du SS Great Britain, j’ai particulièrement aimé la visite des cabines des première classe, de la salle des machines, des dortoirs des seconde / troisième classe, et de parties communes.

ss great britain visite bristol ss great britain bristol visite ss great britain pour enfants voir bristol en 1 jour brunel's ss britain bristol ss brunel bristol en un jour bristol angleterre

C’est vraiment un moment que j’ai beaucoup aimé car on s’imagine plus facilement la vie que ces voyageurs ont pu vivre, comme les conditions assez vétustes du voyage pour les troisième classe par exemple. En plus, plusieurs fois durant la visite, il y a des passages olfactifs (odeur de cheval à l’écurie, de viande à la boucherie, de médicaments dans le cabinet du docteur…). Bref, c’est clairement une visite qu’il ne faut pas manquer même si c’est la plus chère de la journée, 14 livres.

que faire à bristol ss brunel brunel's ss britain visite

  • Penser qu’il n’y a que de la « ville » à Bristol

Assurément, Bristol est pour moi une ville qui se « vit »… mais Bristol est aussi une ville verte ! Je vous ai déjà parlé du parc de Brandon Hill, un parc très sympa pour avoir une belle vue sur Bristol, mais il n’y a pas que ça. Nous avons par exemple adoré visiter l’aquarium de Bristol dont nous avons beaucoup aimé les grands espaces, et des aquariums dans lesquels on retrouvait toutes sortes de poissons. Je n’aurais pas cru, mais je recommande à fond cet aquarium !

visiter aquarium bristol voir aquarium bristol tortues aquarium bristol aquarium bristol

Parmi les autres choses nature à faire à Bristol, retrouvez par exemple le zoo de Bristol, le « Wild Place project », et plein de réserves naturelles aux alentours. Et il y en a encore plus à découvrir sur leur site.

  • Ne pas revenir à Bristol

Dernière chose à ne pas faire à Bristol, c’est de ne pas revenir ! Ce que j’ai beaucoup aimé à Bristol, c’est qu’il y a énormément de choses à y voir, c’est une grande ville avec beaucoup de choses à faire.

que faire à bristol docks bristol docks de bristol bristol en un jour bristwool bristol city ballade docks bristol

Et vous, quelles sont les choses qu’il ne faut PAS faire selon vous à Bristol ? 😉

Merci à l’office de tourisme pour le pass presse qui nous a permis de faire un maximum de visites dans la journée ! Pour tout le reste (transport + nourriture), il y a Mastercard ! Enfin, ma carte Visa quoi.

Blog voyager sans voiture

BRISTOL EST #TeamSansVoiture !

Pour aller à Bristol, vous pouvez opter pour le bus (long mais pas cher) ou pour le train (plus cher mais moins long).

Rendez-vous sur Hellocoton !