Browsing Category

Voyager en Islande

Côte Sud, Tests produits et applis, Voyager en Islande

Road-trip en Islande : mon coup de coeur pour la cascade de Seljalandsfoss

C’est un endroit sur lequel je suis littéralement tombée lors de mon road-trip en Islande ! En effet, la cascade de Seljalandsfoss est visible depuis la route principale qui fait le tour de l’Islande, on la voit donc en passant… et je n’ai pu que m’y arrêter.

cascades islande

La cascade de Seljalandsfoss m’a fait l’effet d’une de ces cascades que l’on peut voir dans les Walt Disney, située dans un pays lointain. Une magnifique cascade, de nombreux filets d’eaux qui l’entourent, un cadre verdoyant et fleuri, un lieu incroyable…

cascade de seljalandsfoss islande

Cette cascade a aussi la particularité d’être la seule cascade d’Islande derrière laquelle on peut passer ce qui permet de l’admirer de derrière. Alors bien sûr, ça mouille et ça glisse, mais c’est très chouette à voir et le chemin est facile d’accès. Attention aux appareils photos qui peuvent souffrir des éclaboussures.

cote sud islande cascade

Lors de notre passage à la cascade de Seljalandsfoss, nous avons aussi vu qu’il y avait un camping qui la bordait. Si je ne me trompe pas, il s’agit du camping de Hamragadar, je n’arrive pas à savoir s’il faut réserver ou pas. J’aurais rêvé de m’arrêter dans ce camping au cadre idyllique, mais la journée n’était pas encore très avancée et nous devions encore rouler un peu.  

cascade de seljalandsfoss cote sud islande

Nous avons eu de la chance, cette cascade est en général très prisée mais il y avait peu de monde lorsque nous y sommes passés. Elle se trouve également non loin de la cascade de Gljúfurárfoss qui est cachée derrière un mini-canyon, à laquelle on accède les pieds dans l’eau, il suffit de marcher le long de la falaise.

seljalandsfoss iceland

En tout cas, cette cascade restera l’un de mes beaux souvenirs d’Islande et c’est pour moi l’une des choses à faire absolument lors d’un voyage sur la Côte Sud de l’Islande. C’est un endroit tellement paisible, en juin, c’est verdoyant, calme, avec pour seule compagnie les bruits de la nature et les oiseaux qui se baladent dans le coin, une pause parfaite pour pique-niquer ou se reposer. Un endroit tellement merveilleux qu’on y organise même des mariages !

Tests produits et applis, Voyager en Islande

Quelle musique pour un road trip en Islande ?

Aujourd’hui, j’ai eu envie de partager avec vous une découverte musicale… que j’aurais aimé faire avant de partir en Islande ! En effet, pour notre voyage en Islande, nous avions loué une voiture pour nous déplacer. Une très bonne idée qui nous a permis de profiter des merveilles de l’Islande avec bonheur… et dotée d’un auto-radio en plus !

islande road trip

 Alors, arrivée sur Reykjavik et premier arrêt au port de Reykjavik, tout va bien, y’a de la musique. Mais une fois partis de la capitale Islandaise pour aller affronter les étendues plus sauvages… plus de radio. Et en fait, sur tout notre road trip en Islande, je pense pouvoir dire qu’on a capté une radio (et donc de la musique) environ 20% du temps, au max. Le reste du temps ? Rien. Et bien sûr, ni moi ni mon ami n’avions prévu de musique pour la voiture.

Alors, ce n’est pas une catastrophe de ne pas avoir de musique pour un road trip mais quand même, à un moment, ça manque. Pour s’évader, se détendre, profiter de la route, rien de mieux qu’une bonne musique qui t’entraîne doucement sur le chemin du bien-être. En tout cas, moi, j’adore.

Du coup, au retour, quand j’ai voulu prolonger mon voyage en écoutant de la musique islandaise, devinez quoi, je suis tombée sur les compilations Hot Spring et là, révélation : mais c’est ça que j’aurais du prendre pour le voyage ! Les compilations Hot Spring sont des albums regroupant différents morceaux de groupes islandais : Amiina, SeaBear, Sigur Ros, Dikta et bien d’autres encore sont présents sur ces compilations.

Pourquoi c’est bien pour un voyage en Islande ? Déjà, parce que ça te fait découvrir un max de groupes islandais. J’ai la compilation Hot Spring Volume II, et j’ai découvert de nombreux groupes grâce à elle.  On a vraiment des morceaux et des rythmes variés, au final, ce n’est pas statique, il y a des morceaux joyeux et d’autres plus posés, parfait pour ne pas se lasser. Et enfin, rien qu’à écouter tous ces groupes, ça me transporte tout de suite la-bas, alors j’imagine que ça doit être encore mieux de les écouter dans leur pays d’origine ! J’ai eu un vrai coup de cœur pour ces compilations, comme pour la musique islandaise au final, et je trouve qu’elles sont particulièrement adaptées pour ceux qui veulent découvrir la musique islandaise.

Ou on achète ça ? Sur le site de Saga Shop, la boutique de produits en ligne d’Icelandair (la compagnie aérienne que j’ai pris pour aller en Islande en avion, tout s’est très bien passé pour info’), les trois compilations sont  vendues 15 euros chacune. Il faut aller dans cette catégorie, page 7. Et sinon, sur IcelandicMusic, vous pouvez retrouver la compilation Volume I à 8 euros et la Volume II à 10 euros.

Alors bon, si vous voulez juste écouter de la musique islandaise sans vous faire le road trip en Islande avec, rassurez-vous, les compilations Hot Spring sont aussi faites pour vous. Elles vous donneront un bel aperçu des nombreux groupes qui ont pu se développer en Islande et en plus le packaging est joli (comment ça, c’est un détail ?). En tout cas, à mon prochain voyage en Islande, elles seront sur la liste des « must have » !

Tests produits et applis, Visiter Reykjavík, Voyager en Islande

Le port de Reykjavík : une visite incontournable à Reykjavík, Islande

En Islande, la pêche est une des activités économiques les plus importantes… pas étonnant alors que le port de Reykjavik prenne tellement de place dans la ville. D’ailleurs, dès notre arrivée, nous nous sommes garés à côté de la Harpa de Reykjavik, mon ami s’est reposé pendant que moi, je faisais mon petit tour.

port reykjavik

Nous sommes allés plusieurs fois sur le port, à différents moments. La première fois, j’étais seule, mon ami se reposait dans la voiture, il faisait froid, beaucoup de vent. C’était jour de grève sur le port, et les bateaux n’arrêtaient pas d’actionner leurs klaxons, sirènes… et j’ai trouvé ça juste super beau à entendre. Bon, ok, il n’y a peut-être que moi pour apprécier le son des bateaux sur le port, peut-être que d’autres trouveront ça barbare, mais ce son grave, comme solennel, j’aurais pu rester là des heures à écouter cette mélodie, que j’ai d’ailleurs l’impression de retrouver dans certaines sonorités du groupe islandais Vigri par exemple, que j’aime beaucoup.

Bien sûr, il y a une partie plus « touristique » sur le port qui regroupe de nombreux sites touristiques, c’est notamment le point de départ des sorties en mer pour observation des baleines ( bouououh), pour la visite du Reykjavík insolite avec des lieux hantés (bouououh), ou encore des restaurants et boutiques (les bouououh correspondent à : j’aurais trop voulu faire ça mais j’ai pas pu).

Lors de l’une de nos excursions au port, nous avons mangé au restaurant le Sea Baron, qui se trouve sur la partie « touristique » du port, c’est pas très difficile de le voir, vous allez tomber dessus en visitant les différentes petites allées. On s’est franchement régalés ! Bon, sur le coup, on a pas réalisé qu’on avait dépensé plus de 40 euros dans notre repas je crois (c’est un peu le problème avec la monnaie islandaise, on a enchaîné les brochettes de poissons sans faire la conversion, ça nous a servi de leçon^^), mais c’était vraiment très bon et l’ambiance est très « bon enfant », il ne faut pas avoir peur de la promiscuité. Vous pouvez même manger de la baleine, si vous le souhaitez, moi je n’ai vraiment pas pu m’y résigner même si j’aime goûter les spécialités locales.

De tout ça, je retiendrai que le port de Reykjavík est un endroit à visiter à Reykjavík mais il vaut mieux y aller quand le temps est plutôt bon (sinon on est trop tenté de bâcler sa visite), et prendre le temps de tout visiter, je suis sure qu’on peut facilement en avoir pour une bonne grosse après-midi si on se donne le temps. Il faudra que j’y retourne si je passe en Islande. A visiter aussi non loin : la Volcano House.

Bordel, moi avec cet article, ça me donne tellement envie d’y retourner. Je m’égare le  temps de quelques lignes… mais je ne sais pas, ce pays m’a conquise. Bien sûr, ce n’est pas là que je vais pouvoir concrétiser mes envies de températures plus clémentes, mais j’ai tellement aimé l’Islande, ses paysages magnifiques, son cadre à la fois sauvage et civilisé, toutes ses curiosités. C’était aussi mon premier voyage si loin, peut-être que c’est ça qui fait que lorsque j’y pense, il y a toujours ce calme intérieur qui s’immisce en moi le temps de quelques secondes, comme pour me rappeler combien j’ai aimé parcourir les routes de l’Islande.

Et vous, quelles sont vos impressions sur le port de Reykjavík ?

D’autres photos du port de Reykjavík trouvées sur le net qui m’inspirent…

Jolie vue depuis le Port sur la ville – Source

Ces lueurs d’été qui font rêver… – Source

Le côté plus visitable du Port de Reykjavík – Source

Une photo qui illustre bien la présence très visible du port dans la ville de Reykjavík – Source

Tests produits et applis, Voyager en Islande

Partir en Islande cet été : mes astuces et conseils

L’Islande est un pays dont on entend régulièrement parler et qui fait beaucoup rêver. Contrées mystérieuses, cascades, aurores boréales, baleines, volcans… autant dire une aventure à l’état pur. Pourtant, entre le rêve et la réalité, nombreux sont ceux qui ne font pas le pas à cause de préjugés infondés. Fière amoureuse de ce pays, voici mes 10 bonnes raisons de s’envoler en Islande cet été !

Pourquoi partir en Islande en été ?

Parce que l’Islande, c’est à 3h30 d’avion pour environ 300 euros

Tout de suite, je vous parle de chiffres… et là j’en vois beaucoup qui disent : ah bon, j’aurais cru que ce serait plus ! Car oui, Paris – Reykjavik, en avion, vous en avez pour 3h30, autant dire c’est du rapide. Et si vous vous y prenez à l’avance, vous trouverez facilement des vols aller-retour pour 300/400 euros sur Transavia ou Icelandair par exemple ou à encore moins sur Wow Air Islande.

islande road trip

Parce qu’il fait jour en permanence en Islande l’été

Et ça, c’est juste un truc génial ! En été, le soleil ne se couche jamais, et même à trois heures du matin, il fait « jour », un peu moins qu’en pleine journée, mais comme une fin de journée quoi. J’ai beaucoup aimé cet aspect car on ne s’imagine pas à quel point le jour peut nous conditionner en  fait. En France, lorsqu’il commence à faire nuit, c’est le signal qu’on va rentrer chez soi, qu’on doit manger, que la journée de travail est finie, qu’on peut faire moins de choses qu’en journée. En Islande, tu t’arrêtes quand tu veux si bien que tu en oublies toute contrainte de rythme et que tu écoutes ton corps et ta fatigue plutôt que le soleil qui se couche ou se lève.

port reykjavik

Il y a aussi un décalage horaire de 2 heures avec la France en été. Autrement dit, quand vous vous levez à 8h la-bas, il est 10h en France. L’avantage, si vous partez peu de temps, quelques jours ou une semaine, c’est que vous n’avez pas le temps de prendre l’habitude, du coup vous n’êtes jamais fatigué même quand vous vous levez tôt en Islande. Testé et approuvé par une couche-tard, lève-très-tard.

Parce que les paysages sont tellement contrastés que le dépaysement est assuré

Lorsque nous sommes arrivés en Islande, après une halte à Reykjavík, nous avons été directement vers le Cercle d’Or, appelé ainsi en raison de trois lieux symboliques de l’Islande qui sont regroupés de façon très proche sur une zone restreinte : les chutes de Gulfoss, Geysir et la faille de Thingvellir. Par la suite, nous avons longé le volcan Hekla pour redescendre vers la côte… et comment dire, j’avais juste l’impression qu’on était là depuis une semaine tellement les paysages se suivent et ne se ressemblent pas ! C’était vraiment unique et c’est ce que j’ai aimé en Islande : les jours se suivent et ne se ressemblent pas, c’est une vraie bouffée d’oxygène !

cercle d'or islande

Parce qu’il ne fait pas si froid que ça (enfin, si vous avez de la chance)

Lorsqu’on parle de l’Islande, on s’imagine de la neige, du froid, un climat hostile. Si c’est plus ou moins avéré en hiver certains jours, en été, à moins de grosses perturbations (ça peut arriver :/ ), vous avez facilement un beau temps printanier. Bien qu’il puisse faire parfois un peu froid et surtout du vent, honnêtement, nous avons campé deux nuits et beaucoup bougé et ça allait.

islande

Pensez à prendre un bon coupe-vent quand même 😉

Alors, bien sûr, n’allez pas en Islande si vous avez envie de lézarder au soleil pour l’été, mais ne vous laissez pas freiner par la peur du mauvais temps. MAIS soyez tout de même prévoyant : le climat islandais est instable, il est agréable au printemps et en été mais il faut toujours prévoir de possibles refroidissements. Ne partez pas sans vêtements chauds quitte à vous charger un peu plus et prévoyez un bon coupe-vent 😉

Parce que je n’ai jamais vu autant de cascades que la-bas

J’aime les cascades. Non, j’adore les cascades. Et en Islande, j’en ai tellement vu que je ne peux les compter ! Des petites, des grandes, des moyennes, certaines qu’on peut approcher, d’autres moins… Mon souvenir cascades le plus magique se situe à Seljalandsfoss. Imaginez-vous un endroit qui fait penser à un conte de fée, à une destination merveilleuse, avec des filets d’eau qui se laissent tomber, le calme… c’est exactement ça. J’ai regretté qu’on ne campe pas sur place car c’est un des avantages de l’Islande, tu peux camper au pied d’une magnifique cascade (à la place on a campé à Skogafoss ce qui est aussi pas mal) !

seljalandfoss

Parce qu’on peut faire des activités  de fou et observer la faune !

Marcher sur un glacier, partir en 4×4 sur un autre glacier, naviguer parmi les icebergs, partir en observation des baleines… l’Islande, c’est aussi une foule d’activités à faire que je regrette de ne pas avoir tenté. Moi qui aime les activités sportives originales, j’aurais été gâtée. Mais c’est un peu le point noir : ces activités chargent vite le budget, il faut partir avec quelqu’un qui a aussi envie de les partager. Pensez à comparer vos activités et à les réserver sur internet avec des prestataires comme Guide to Iceland, par exemple. Par contre, un conseil, un voyage en Islande, ça ne s’organise pas forcément tous les ans. J’ai un peu regretté d’avoir lésiné sur la dépense et les activités pour raison de budget, vu que je n’ai pas encore pu y retourner.. Donc faites-vous plaisir aussi !! De même, en hiver, vous ne pourrez pas observer les baleines en Islande, la saison de l’été est idéale pour ça !

Est-ce que tu vois le petit canoé ? Eh bien, ça pourrait être toi !

Est-ce que tu vois le petit canoé ? Eh bien, ça pourrait être toi !

Parce que c’est un pays sûr, ou il fait plutôt bon vivre

L’an dernier, il y a eu un homicide en Islande. Un seul homicide sur toute l’année et tout le territoire. Truc de fou hein ? C »est un pays dans lequel on se sent vraiment en sécurité, sans craindre pour ses affaires. De plus, un détail m’a frappé, l’air sent toujours bon en Islande. Comment ça, je suis folle ? Je vous jure, l’ISLANDE SENT BON !

Niveau culture, c’est une culture européenne, on y parle principalement anglais (n’essayez vraiment pas de parler français c’est quasiment inutile), il n’y a que peu de risques de « choc des cultures », je pense. De manière générale, je pense que l’Islande est un pays dans lequel je n’aurais pas peur de voyager seule par exemple. Et puis c’est reposant de ne pas devoir faire super attention à toutes ses affaires !

Parce que l’Islande, c’est aussi de nombreuses piscines chaudes naturelles et le Blue Lagoon

Enfin, un truc génial, c’est que même si vous n’irez pas lézarder sur la plage en Islande, vous pourrez vous y baigner ! En effet, il existe en Islande de nombreuses piscines naturellement chauffées, que ce soit à Reykjavik, la capitale, ou en pleine nature (mais il faut les trouver) (et honnêtement c’est pas toujours tentant de se foutre en sous-vêtements quand il vente, même si l’eau est chaude).

Le Blue Lagoon à l'état "sauvage"

Le Blue Lagoon à l’état « sauvage »

Et puis surtout, l’Islande, c’est le fameux Blue Lagoon. Ah ça, celui-là, j’aurais bien aimé vous en parler vu que ça aurait parfaitement collé au thème Voyage & bien-être du blog… mais je n’ai pu y aller. Le Blue Lagoon, c’est un lac de silice aux eaux turquoises naturellement chauffé à 38 degrés. Un endroit de fou qu’on ne retrouve nulle part ailleurs… et le meilleur pour terminer cet article 🙂

Parce qu’il y a des fantômes en Islande et des lieux hantés ! 

lieux hantés islande carte

Je vous en ai parlé dans cet article sur les champs de lave en Islande et les lieux hantés, l’Islande a aussi tout un folklore et il y a donc des lieux dits hantés en Islande et pas mal de légendes autour des fantômes d’Islande. ATTENTION, on ne va pas non plus dire qu’ils croient tous aux fantômes hein, mais en tout cas, ils ont un certain folklore autour de ça et cela peut être intéressant.

Et vous alors, envie de partir en Islande en été ? Si vous avez des questions, n’hésitez-pas !