Lifestyle

Le séjour écovolontaire : j’y pense…

J’ai beau aimé les séjours tout confort, ça fait quelques temps que je rêve d’un séjour en écovolontariat. Nombreux, ces séjours permettent de contribuer bénévolement à la protection de la nature, au contact de cultures différentes, d’espèces sauvages protégées…

L’écovolontariat : petite présentation d’un mode de voyage pas si connu

Alors, avant de vous en parler plus en détails, qu’est-ce qu’un séjour écovolontaire ? C’est un séjour qui vous permettra de venir en aide aux associations de protection de la nature.

L’accès au séjour est ouvert à tous, il n’y a pas particulièrement de compétences requises si ce n’est de savoir parler anglais (si vous faites un séjour dans un autre pays), d’avoir une bonne forme physique (et de ne pas avoir peur de vous dépenser) et de savoir travailler en équipe. Sur place, l’écovolontaire peut aussi bien soigner les animaux, que les nourrir ou faire des travaux ménagers, il faut être prêt à s’adapter à ce qu’on vous demande, même si vous avez aussi bien sûr votre mot à dire. Sur place, l’écovolontaire sera hébergé, souvent en chambre commune.

Ces séjours sont souvent payants, étant donné que les associations qui proposent ces séjours manquent de fonds, il s’agit surtout de contribuer à la survie d’organisations bénévoles.

Pourquoi je rêve d’un séjour écovolontaire…

Je vous l’ai dit, je ne suis pas une voyageuse routarde, qui part avec son sac à dos et sa boussole à l’autre bout du monde sans problème. Lorsque je voyage, j’aime bénéficier d’un peu de confort, même sommaire, un bon lit, du calme, dans un endroit sympa. Mais il y a aussi une partie de moi qui aime se surpasser, bousculer ses habitudes, son confort…Au final, je suis un peu la voyageuse qui adore les séjours de luxe mais qui n’aurait pas peur de camper pendant deux semaines lors d’un séjour à la roots, limite ça me rend encore plus fière.

Alors quand j’ai découvert le concept du séjour écovolontaire, ça m’a tout de suite plu parce que j’aime aussi beaucoup les animaux et ça me plairait de pouvoir rendre service à une association. J’admire les nombreux bénévoles qui contribuent à la survie de refuges animaliers mais je crois que je ne suis pas assez motivée pour m’y engager de manière permanente, cela me demanderait trop de disponibilité que je n’ai pas. Par contre, consacrer une à plusieurs semaines de mon temps pour aider comme je peux, c’est déjà quelque chose qui est plus à ma portée.

Le séjour écovolontaire dont je rêve…

Pour ma part, je rêve d’un séjour écovolontaire auprès d’espèces qui me fascinent et que je n’ai pas vraiment l’occasion d’approcher : rapaces, loups, animaux de montagne, cétacés… Pour ce qui est du pays, en France et à l’étranger, peu importe.

Alors je me suis renseignée et j’ai trouvé de nombreux séjours écovolontaires à ma portée et qui me plairaient : ce séjour écovolontaire dans un refuge de loups au Portugal me fait par exemple très envie mais sur ce coup-là, je suis un peu freinée par ma propre peur de l’inconnu trop lointain, je préférerais y aller avec une amie. Moins loin, ce séjour en Méditerranée me fait moins peur mais là, c’est le prix qui est en dehors de mes moyens (presque 1000 euros). Il existe quand même beaucoup de séjours écovolontaires qui pourraient me plaire mais il y en a peu en France et à l’étranger, c’est hors de prix (souvent autour de 1 000 euros). J’ai tout de même contacté les associations Ferus, A pas de loup et Picardie Nature qui organisent des missions qui pourraient me plaire.

Alors, je ne sais pas. Peut-être que c’est moi le « problème », je le reconnais, je n’ai pas envie de participer au premier séjour écovolontaire à ma portée (financière et matérielle). Autant je n’ai pas de souci concernant les conditions éventuelles (que ce soit un niveau physique fatigant, des horaires de travail chargés ou des conditions d’accueil très modestes, je sais que ce n’est pas un moyen de prendre des vacances pas chères, bien loin de là), autant j’ai envie d’investir mon temps dans des actions qui me parlent vraiment, je sais, c’est un peu égoïste.  Peut-être aussi que je n’ai pas encore trouvé le séjour qu’il me faut (c’est pas si facile que ça de s’y retrouver dans tous les sites existants) ou que je ne suis pas autant prête que je le crois à m’engager.

En tout cas, si vous avez des pistes, n’hésitez-pas !

Photos issues du site Ecovoyageurs.com et Cybelle

Rendez-vous sur Hellocoton !
Previous Post Next Post

You Might Also Like

7 Comments

  • Reply Karine 25 novembre 2013 at 16 h 37 min

    Bonjour,
    Je te recommande d’aller sur le site internet de Cybelle Planète car ils font exactement les missions dont tu parles d’autant plus que les photos que tu as sur ton blog sont aussi celles qui sont sur leur site internet et dont ils ont le copyright…Bref, j’ai fait la mission cétacés, c’était vraiment super on a vu des dauphins et plein d’autres choses l’ambiance était vraiment sympa, suivant les semaines tu peux avoir plus ou moins de personnes de ton age pour cela je te conseille d’appeler et de demander à la personne en charge des écovolontaires elle t’aiguillera en fonction de tes envies et de ton age.
    Moi je suis pas très branché par les loups mais je sais que d’autres personnes sont partis avec Cybelle et ont été très contents. D’ailleurs ils ont une page sur leur site web où ils donnent les témoignages et tu peux contacter directement les écovolontaires déjà partis pour leur demander leur avis. Ca c’est vraiment cool !!! Voilà en tout cas je te les recommande vivement !! Voici le lien de la page de témoignages : http://www.cybelle-planete.org/cybelle2/index.php?option=com_content&view=article&id=91&Itemid=23#757

    • Reply Mali 25 novembre 2013 at 16 h 44 min

      Bonjour Karine,
      Je vais faire la modification sur l’article en ajoutant un lien vers votre site.
      Le séjour avec les cétacés a l’air super mais il coûte 1000 euros (même s’il y a déduction fiscale qui fait que ça revient à moins de 400 euros au final, il faut bien avancer les sous et je ne les aies pas). Est-ce que tu sais s’il existe des solutions ? Merci de ton témoignage !

      • Reply Karine 6 décembre 2013 at 11 h 11 min

        Suivant si tu es étudiant je sais qu’il existe des moyens de faire prendre en charge une partie des frais, mais je pourrais pas te donner les détails, mais je crois qu’il y a une page sur leur site la dessus. Sinon ils viennent de sortir un nouveau truc le pot commun en ligne en fait c’est comme une quête mais sur le web ou sinon avec les fêtes qui approchent y a les chèques cadeaux. Je sais aussi que l’année dernière y a eu des remises de dernière minute mais elles sont annoncées le mercredi pour un départ le samedi alors en terme de gestion c’est un peu compliqué…Sinon ils font aussi une remise de 10% si tu pars à trois (moi c’est ce que j’ai fait) à pars je vois pas d’autres possibilités…

        • Reply Mali 6 décembre 2013 at 11 h 49 min

          Merci pour toutes ces infos Karine, je les note au passage 🙂

  • Reply Silecee 25 novembre 2013 at 18 h 34 min

    C’est très intéressant, parce que je me pose les mêmes questions que toi. De mon côté, je pars pour un petit tour du monde et je veux aller aider dans des associations/refuges ça et là. Le problème, c’est que les conditions de l’association et les miennes ne sont pas toujours les mêmes… à voir !
    Silecee Articles récents…Le Temple des ChatsMy Profile

    • Reply Mali 25 novembre 2013 at 18 h 51 min

      Oui, ce n’est pas évident. Au final, on veut aider… mais à n’importe quelle condition. Et même si c’est humain et que ça se comprend, on a toujours cette petite culpabilité du « oui mais je devrais vouloir aider sans conditions, c’est un peu égoïste sinon »^^. Pas facile au final de trouver le séjour idéal !

  • Reply Dormir avec les loups, un rêve qui peut devenir réalité | Un pied dans les Nuages 21 août 2014 at 15 h 13 min

    […] C’est un rêve que je partage avec une amie depuis… deux ans environ ! Dormir dans une cabane en bois avec vue sur les loups, une expérience aussi insolite qu’unique qui me fait envie. Je sais, pour certains, ça peut sembler extravagant de dormir quasiment en compagnie de prédateurs… mais j’ai une certaine fascination pour ces animaux. C’est cette même fascination qui me fait rêver de pouvoir un jour faire ce séjour éco-volontaire au Portugal dans un refuge de loups. […]

  • Leave a Reply

    CommentLuv badge