Je n’ai pas pour habitude de faire des articles « équipements » sur le blog, mais pour la première fois, j’ai pris l’avion sereinement. Sans un seul mal aux oreilles. Pas la moindre petite douleur, moi qui d’habitude passe l’atterrissage en mode « j’en peux plus, quand est-ce que ça s’arrête ». Alors forcément, quand je sais que le mal aux oreilles en avion touche beaucoup de gens, je ne résiste pas à l’envie de vous parler de ce qui a sauvé mes oreilles lors de mon voyage en avion pour Berlin : les boules Quiès Ear Planes.

Dernière mise à jour : 31 décembre 2018

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pourquoi a-t-on mal aux oreilles en avion ?

En gros, à cause d’un problème de pression atmosphérique qui chute lorsqu’on est en avion.
Lors du décollage et de la montée en altitude, cette baisse de pression ne pose généralement pas de problème.
Par contre, lors de l’atterrissage, alors que la pression de la cabine remonte, l’équilibrage peut s’avérer difficile pour l’oreille qui va solliciter le tympan de façon douloureuse. Résultat : oreilles bouchées, et douleurs sont au rendez-vous pour certaines personnes.

Pour parer au problème, on conseille souvent de beaucoup bailler, de mâcher un chewing-gum ou encore la manœuvre Valsava (on se pince le nez et on inspire). Bien sûr, j’avais essayé toutes ces astuces… et rien n’avait fonctionné. Jusqu’à ce que j’opte pour des bouchons d’oreilles réducteur de pression.

Ma solution pour ne plus avoir mal aux oreilles en avion : Les bouchons d’oreilles régulateur de pression

En effet, ce n’est que la troisième fois que je prends l’avion, mais les deux premières fois, j’avais eu mal. 20 minutes avant le décollage, lorsque l’avion amortissait sa descente, c’était parti. Les oreilles bouchées, une douleur dans les tympans, à ne presque plus rien entendre autour… autant dire que je ne savourais pas mon vol, et ça m’avait laissée un mauvais souvenir. J’avais essayé tous les conseils habituels, mais ça ne marchait pas.

Du coup, quand j’ai du reprendre l’avion pour Berlin une semaine après mon retour de Grèce, je me suis dit qu’il fallait que je trouve une solution. Que ça n’allait pas le faire de finir en sale état l’aller en avion alors que le retour était le lendemain et que j’y allais pour le travail. C’est donc en cherchant sur internet que j’ai entendu parler des Boules Quiès Ear Planes, des bouchons d’oreilles régulateur de pression dont on m’a confirmée l’efficacité lors d’une question posée sur ma page fan.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je me suis donc décidée à acheter les boules Quies Ear Planes en pharmacie pour une dizaine d’euros sans savoir ce que ça allait donner.
Techniquement, les boules Quies spécial avion comportent un filtre en céramique qui permet au tympan de s’adapter à la nouvelle pression sans subir un choc et donc évite la douleur. En gros, ce que votre corps n’arrive pas à faire habituellement (équilibrer la pression et donc éviter la douleur), le filtre le fait pour vous. Concrètement, je me disais « allez ça soulagera un peu, si t’as de la chance ». Bref, j’y croyais moyen.

Le résultat ? Pas la moindre douleur, sans avoir fait aucune manœuvre (pas de chewing-gum, de baillements, rien) . Pour la première fois, j’ai vécu un atterrissage sereine ! J’ai fait comme mon ami Aurélien m’a conseillée : 20 minutes au décollage (jusqu’au moment ou tu peux détacher ta ceinture et te déplacer dans l’avion en gros) et 20 minutes avant l’atterrissage, lorsque la pression remonte. Pas un seul souci à noter, rien, j’en étais bluffée. Pourtant, ce n’est pas qu’un coup de chance car au retour, j’ai commencé à avoir une petite douleur et une fois que je les aies mises, hop, c’est parti, et cinq minutes après, l’avion commençait à perdre en altitude.

mal aux oreilles en avion

Bref, cet article n’est pas là pour faire de la publicité déguisée, il a été sponsorisé… par mon porte-monnaie, je tiens à le préciser. C’est juste que franchement, si j’avais eu connaissance de cette solution avant, j’aurais été plus tranquille. J’aurais pu par exemple m’émerveiller des paysages de l’Islande que j’apercevais en 2012 plutôt que de me plier en deux. Ou savourer notre arrivée immédiate en Grèce en septembre plutôt que d’avoir la tête contre le siège, incapable de parler à qui que ce soit.

J’ai écrit cet article il y a 3 ans, et je suis toujours convaincue par ce produit. Depuis, je ne fais plus un vol en avion sans mes bouchons d’oreille Earplanes, j’ai acheté pour l’instant deux paires de Earplanes, quand je ne retrouvais plus la première. Les boules Quiès Earplanes sont réutilisables, mais il faut les changer au bout de 4/5 vols car après, elles peuvent être un peu moins efficaces. Je les achète généralement en parapharmacie, pour un prix de 10-12 euros. Du coup, si vous voulez les acheter moins cher et en plus me donner un petit coup de main pour payer l’hébergement du blog, je vous donne le lien affilié  pour acheter vos boules quies Earplanes au prix de 9 euros la paire, à un prix imbattable pour le moment (si vous trouvez moins cher, dites-le-moi).

Avez-vous déjà été confronté(e) à un mal d’oreilles en avion ? Vous connaissez ces bouchons d’oreille ? N’hésitez-pas à lire les commentaires si vous voulez d’autres avis sur EarPlanes !