Lifestyle

Susanna Majuri : un univers aquatique, glacial, mais poétique

Il n’est pas rare qu’une simple photo suffise à me donner envie de découvrir une destination, comme ce fut le cas avec le fameux Blue Lagoon d’Islande ou certaines plages corses. Et parfois, une photo me transporte aussi dans un autre pays et un autre monde, un monde d’émotions. C’est le cas des photos de l’artiste Susanna Majuri, cette photographe finlandaise dont j’ai découvert les photos lors de l’exposition Rose Boréal il y a quelques années.

susanna majuri photo

Dans le travail de Susanna Majuri, on retrouve un monde froid, aquatique, un peu glacial, avec des points de vue originaux, l’utilisation de vitres pour créer des scènes merveilleuses.

susannamajuri11-550x366

 

 

 

 

 

Susanna-Majuri-bear

Animaux et paysages sont submergés, il n’y a que les corps en mouvement, à la rencontre d’une nature figée ou immortalisée ? On retrouve des scènes et animaux typiques des pays nordiques : rennes, ours, paysages enneigés, forêts… Autant de paysages glacés de son propre pays dont l’artiste s’est largement inspirée.

Susanna-Majuri-red-dress

Susanna-Majuri-mirror

 

Susanna-Majuri-gravity

Il y a quelque chose d’étrange dans ces créations, quelque chose de désespéré, mais aussi d’incroyablement fascinant. Ce quelque chose que l’on touche du bout du doigt particulièrement avec les photos paysage de Susanna Majuri.

susannamajuri04-550x366

susannamajuri22-550x366

susannamajuri23-550x381

Ces photos m’évoquent l’appel du froid, les acteurs sont submergés par ce qui les entourent, ils sont figés en plein sursaut de vie, à la fois absorbés par le paysage aquatique dans lequel ils évoluent et seuls signes de vie dans toute son effervescence. Il n’y a ni lutte, ni violence, ils semblent prêts à cohabiter pour l’éternité… ou l’espace de quelques secondes avant de refaire surface ?

A l’époque, j’avais aimé ce calme glacial, et même si certains trouvent ces œuvres un peu glauques (certaines postures peuvent laisser simplement penser à un cadavre de noyé), j’avais trouvé que le travail de Susanna Majuri dégageait quelque chose de poétique, dans tout ce que la poésie peut avoir de beau et de dramatique. Tout comme je me réjouis des ballades de printemps au soleil, je suis en permanence attirée par la rudesse du froid et le défi qu’il semble vouloir me lancer, alors forcément, ça me parlait. Et ce contraste de froid et de vie, de figé et de mouvements, m’a plu dans ce qu’il exprimait.

Je ne sais pas si cela vous parle autant qu’à moi mais si vous voulez voir le reste du travail de Susanna Majuri, rendez-vous sur son portfolio 🙂

Si vous voulez

Rendez-vous sur Hellocoton !
Previous Post Next Post

You Might Also Like

7 Comments

  • Reply Isa 14 janvier 2014 at 7 h 35 min

    Glacial effectivement ! Du coup, je me sens bien juste à côté de mon radiateur !
    Les photos sont néammoins magnifiques !
    Isa Articles récents…Le tailleur de pierre de Camilla LäckbergMy Profile

    • Reply Mali 14 janvier 2014 at 22 h 58 min

      Tu m’étonnes 🙂

  • Reply Abdelhamid 14 janvier 2014 at 22 h 55 min

    Magnifique. Merci pour ce magnifique article.

    • Reply Mali 14 janvier 2014 at 22 h 58 min

      Contente que ça vous plaise !

  • Reply Chloé 15 janvier 2014 at 13 h 28 min

    Les photos sont magnifiques mais certaines me font froid dans le dos, bizarrement…
    Chloé Articles récents…La photo du mois #12 UnMy Profile

  • Reply Chloé 15 janvier 2014 at 20 h 17 min

    Oh mes commentaires ne passent pas 🙁

    • Reply Mali 15 janvier 2014 at 21 h 05 min

      Tu passais en spam, je ne sais pas pourquoi :/

    Leave a Reply

    CommentLuv badge