Me revoilà enfin sur ce blog après une semaine très chargée. Et pour la reprise, j’ai eu envie de vous parler d’un concept que je viens tout juste de découvrir : les greeters. D’ailleurs, j’ai un peu honte, parce que c’est bien le genre d’initiatives dont je devrais être informée, moi qui aime le tourisme participatif et les manières de voyager un peu insolites. Donc j’espère que vous n’allez pas toutes me dire « Je connais depuis longtemps, comment tu ne peux pas connaitre ça » en commentaires 🙂

EDIT : retrouvez ici mon article sur ma rencontre avec un greeter à Toulouse

greeters_gene

Les greeters, c’est quoi ?

Un greeter, c’est une personne qui va vous proposer bénévolement de vous faire découvrir sa ville d’une autre manière. Entre lieux connus et détours inconnus, le greeter est une personne tout simplement passionnée par sa ville qui a envie de vous la faire découvrir. Le système est entièrement gratuit et repose avant tout sur un échange dans la joie et la bonne humeur.

Bien sûr, certains offices de tourisme et autres organisations voient les greeters comme de la concurrence. Ce n’est pourtant pas le cas, les greeters sont des bénévoles, ils ne sont pas là pour remplacer un guide de voyage, mais plutôt pour offrir une première approche de sa ville. C’est un peu comme un ami qui vous fait découvrir sa ville et va vous montrer des lieux connus, des sentiers inconnus, des choses insolites… mais qui ne vous renseignera pas non plus sur qui a construit tel musée, pourquoi telle rue a cette architecture. A la suite de sa visite, le greeter cherchera justement à vous orienter vers des organismes professionnels si vous êtes curieux d’en savoir plus sur des aspects particuliers.

Comment est né le concept ? Ou trouve-t-on des greeters ? Comment devenir greeter ?

Le principe des Greeters n’est pas nouveau, il a fait son apparition en 1992 à New York, pour contribuer à améliorer la réputation de la ville qui était jugée comme dangereuse par les touristes, en la montrant au travers des yeux de ses habitants. Rapidement, l’initiative s’est propagée.

En France, les premiers greeters ont fait leur apparition dans les années 2000. Aujourd’hui, l’association « Parisien d’un jour » organise par exemple de nombreuses visites grâce à ses 350 membres. Dans le Nord-Pas-de-Calais, sur le site Greeters du Nord, on peut retrouver la liste des greeters bénévoles et des événements. Et on retrouve ce même genre d’initiatives dans toute la France, mais aussi dans d’autres pays, souvent organisés autour des CDT, même si les greeters restent indépendants.

Pour devenir greeter, il faudra le plus souvent contacter l’antenne de greeters de votre ville ou de votre région via son site internet. Des formulaires en ligne sont souvent proposés. Il n’y a pas de formation requise, juste une envie de partager ses savoirs bénévolement.

Bref, j’ai bien envie de rencontrer moi aussi un greeter…

Du coup, je ne sais pas vous, mais c’est toujours sympa de passer un moment avec quelqu’un qui te fait découvrir sa ville d’une autre façon. J’ai par exemple véritablement découvert une bonne partie du « Grenoble by night » grâce à une couchsurfeuse qui m’a emmené dans une de ses grosses soirées, alors que je m’étais rendue plusieurs fois dans la ville.

De même, je prépare mes futures vacances pour Barcelone et je me dis que ça peut être sympa de faire appel à un greeter pour découvrir la ville autrement et ne pas tout préparer rien qu’avec mes guides de voyage. Faire appel à un simple guide de voyage ne me tente pas vraiment, c’est con hein, mais je trouve ça moins fun que de passer un moment d’échange sans se prendre la tête avec quelqu’un à qui je pourrais discuter comme à un ami au final.

Du coup, si des personnes ont déjà testé le concept de greeters, je vous avoue que je suis curieuse et que j’ai quelques questions du genre : Est-ce que c’est toujours sympa ou il y a parfois de mauvaises surprises ? Est-ce que vous recommenceriez ? Bref, n’hésitez-pas à partager vos impressions 😉

A lire aussi : cet article