Une mer à la température idéale, un soleil omniprésent… on peut dire que j’ai été servie côté baignade en Grèce, malgré une eau très salée. Et c’est particulièrement lors d’une journée pêche et baignade que j’ai pu goûter aux joies du snorkeling avec mon tout nouveau masque et mon appareil photo Olympus Tough TG-4.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pour commencer la journée, RDV dans la baie de Kefalos sur l’île de Kos, à côté d’Agios Stefanos pour embarquer avec le capitaine Giannis. Première partie du programme : pêche en pleine mer ! Dans des eaux quasiment limpides, nous avons pu nous initier aux joies de la pêche avec un matériel rudimentaire. Pour s’en servir, c’est simple, on lance son plomb dans l’eau, le fil coule avec les appâts et on attend. OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Une méthode simple donc… mais qui n’aura pas porté ses fruits malheureusement. En effet, 0 poisson au programme malgré les deux sessions de pêche. Il faut dire que j’ai trouvé ça moins facile qu’avec une canne à pêche qui permet de mieux distinguer quand « ça mord » ou pas. Mais d’un autre côté, mon côté Brigitte Bardot n’était pas plus mécontente que ça à l’idée de ne pas avoir ôté la vie à un poisson (qui allait être mangé au repas) (pardon pour les veggie-friendly :/ ). Même si j’étais un peu frustrée quand même ! Bientôt l’heure du repas et l’estomac commence à gargouiller, c’est là qu’on accoste sur une petite île privée de la compagnie organisatrice, sur une plage déserte.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pendant qu’on se baigne, Yannis et son équipage préparent le barbecue avec ce qui a été pêché, de la salade, de la fêta, du souvláki… et qu’est-ce qu’on se régale ! Une semaine de fêta à tous les repas et on ne s’en lasse pas, je vous le dis 😉

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERAPour la suite de la journée, c’est surtout sous l’eau que ça s’est passé ! Munie de mon Olympus, je me suis décidée à tester sa fonction sous-marine avec un peu d’appréhension (genre « et si je le bousille ? »). Résultat : une Mali’ qui s’éclate sous l’eau et plein de petits poissons pris en photo ! Mais je laisse plutôt les images parler…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERAC’était la première fois que je testais ce mode, et de manière générale, je l’ai trouvé vachement simple à appréhender (n’étant pas experte) et je trouve que ça ajoute un petit quelque chose aux plongées de pouvoir prendre ce qu’on voit en photo. Et c’était l’occasion de quelques petits délires 😉

12011204_10207580632973220_8249649463841311235_nOLYMPUS DIGITAL CAMERABref, première expérience de pseudo-snorkeling (sans le tuba, j’étais pas encore prête^^) réussie, je suis rentrée de cette journée le sourire aux lèvres. Pour cette excursion, j’avais payé 43 euros en passant par Marmara mais sachez qu’elle est aussi proposée directement par le prestataire. Si vous recherchez une activité à faire à Kos, franchement, je vous recommande cette journée pêche et baignade avec un équipage au top et que du bonheur 😉

Et mon avis sur l’Olympus Tough TG4 alors ?

Les photos prises dans cet article ont été réalisées dans le cadre d’un prêt de l’Olympus Tough- TG4, particulièrement avec le mode sous-marin qui a largement tenu ses promesses. N’étant pas spécialiste, je me vois mal vous faire une présentation complète de l’appareil car justement, j’ai choisi cet appareil pour son côté abordable.

Ce que j’ai aimé le plus ? Le mode sous-marin était parfait et m’a permis de réaliser de chouettes photos (même si je n’étais pas rassurée au début), l’appareil est robuste, il résiste à tout et possède plusieurs modes qui permettent vraiment de jouer avec différents contrastes de lumières (comme ici avec mon article sur la parade de Lille Renaissance). Clairement, j’hésite beaucoup à me l’acheter car il reste à un bon prix (environ 300 euros) et permet de varier beaucoup les modes.