En Islande, la pêche est une des activités économiques les plus importantes… pas étonnant alors que le port de Reykjavik prenne tellement de place dans la ville. D’ailleurs, dès notre arrivée, nous nous sommes garés à côté de la Harpa de Reykjavik, mon ami s’est reposé pendant que moi, je faisais mon petit tour.

port reykjavik

Nous sommes allés plusieurs fois sur le port, à différents moments. La première fois, j’étais seule, mon ami se reposait dans la voiture, il faisait froid, beaucoup de vent. C’était jour de grève sur le port, et les bateaux n’arrêtaient pas d’actionner leurs klaxons, sirènes… et j’ai trouvé ça juste super beau à entendre. Bon, ok, il n’y a peut-être que moi pour apprécier le son des bateaux sur le port, peut-être que d’autres trouveront ça barbare, mais ce son grave, comme solennel, j’aurais pu rester là des heures à écouter cette mélodie, que j’ai d’ailleurs l’impression de retrouver dans certaines sonorités du groupe islandais Vigri par exemple, que j’aime beaucoup.

Bien sûr, il y a une partie plus « touristique » sur le port qui regroupe de nombreux sites touristiques, c’est notamment le point de départ des sorties en mer pour observation des baleines ( bouououh), pour la visite du Reykjavík insolite avec des lieux hantés (bouououh), ou encore des restaurants et boutiques (les bouououh correspondent à : j’aurais trop voulu faire ça mais j’ai pas pu).

Lors de l’une de nos excursions au port, nous avons mangé au restaurant le Sea Baron, qui se trouve sur la partie « touristique » du port, c’est pas très difficile de le voir, vous allez tomber dessus en visitant les différentes petites allées. On s’est franchement régalés ! Bon, sur le coup, on a pas réalisé qu’on avait dépensé plus de 40 euros dans notre repas je crois (c’est un peu le problème avec la monnaie islandaise, on a enchaîné les brochettes de poissons sans faire la conversion, ça nous a servi de leçon^^), mais c’était vraiment très bon et l’ambiance est très « bon enfant », il ne faut pas avoir peur de la promiscuité. Vous pouvez même manger de la baleine, si vous le souhaitez, moi je n’ai vraiment pas pu m’y résigner même si j’aime goûter les spécialités locales.

De tout ça, je retiendrai que le port de Reykjavík est un endroit à visiter à Reykjavík mais il vaut mieux y aller quand le temps est plutôt bon (sinon on est trop tenté de bâcler sa visite), et prendre le temps de tout visiter, je suis sure qu’on peut facilement en avoir pour une bonne grosse après-midi si on se donne le temps. Il faudra que j’y retourne si je passe en Islande. A visiter aussi non loin : la Volcano House.

Bordel, moi avec cet article, ça me donne tellement envie d’y retourner. Je m’égare le  temps de quelques lignes… mais je ne sais pas, ce pays m’a conquise. Bien sûr, ce n’est pas là que je vais pouvoir concrétiser mes envies de températures plus clémentes, mais j’ai tellement aimé l’Islande, ses paysages magnifiques, son cadre à la fois sauvage et civilisé, toutes ses curiosités. C’était aussi mon premier voyage si loin, peut-être que c’est ça qui fait que lorsque j’y pense, il y a toujours ce calme intérieur qui s’immisce en moi le temps de quelques secondes, comme pour me rappeler combien j’ai aimé parcourir les routes de l’Islande.

Et vous, quelles sont vos impressions sur le port de Reykjavík ?

D’autres photos du port de Reykjavík trouvées sur le net qui m’inspirent…

Jolie vue depuis le Port sur la ville – Source

Ces lueurs d’été qui font rêver… – Source

Le côté plus visitable du Port de Reykjavík – Source

Une photo qui illustre bien la présence très visible du port dans la ville de Reykjavík – Source